Inscrivez-vous
Mot de passe oublié
Connexion
Mon Profil
Mes Sujets

Quels sont les Effets Néfastes de l’Alcool, les Drogues, les Médicaments et le Tabac Pendant la Grossesse ? Quoi ne Pas Faire si Vous Êtes Enceinte?

Grâce aux recherches médicales, cliniques et scientifiques, les professionnels de la santé se sont rendus compte que plusieurs éléments pouvaient mettre la vie de la mère et du foetus pendant la grossesse lorsqu’il y avait une utilisation de ces produits. Un exemple très représentatif, autrefois le tabagisme touchait pratiquement tout le monde ou du moins beaucoup plus de personnes qu’aujourd’hui puisque personne ne savait vraiment les effets néfastes de la cigarette sur la santé. Les jeunes adultes, les femmes enceintes et les personnes âgées fumaient mais de nos jours, les médecins et autres professionnels sont tous d’accord pour sensibiliser la femme enceinte de cesser de fumer ou du moins de diminuer la quantité de cigarettes fumées.

Les études effectuées ont clairement démontré que plusieurs substances étaient tout simplement dangereuses pour le développement, la santé et l’expulsion du foetus, ce qui accroît le stress, la peur et augmente la difficulté de l’accouchement chez la femme.

Il arrive encore de nos jours de voir des femmes enceintes fumer ou boire quelques petits verres d’alcool et il est certain que ces femmes sont font pointées du doigt ou encore qu’elles subissent de nombreux regards désapprobateurs  Certaines d’entre-elles cessent assez rapidement mais d’autres croient que le fait de fumer ou de boire occasionnellement pendant la grossessen’apporte pas réellement de dangers, que ce que disent les médecins est amplifié ou seulement pour faire peur.

Cependant, il est totalement véridique que de boire, fumer, prendre de la drogue ou encore prendre des médicaments (sans la prescription du médecin) représentent de grands dangers pour le foetus tout comme pour la mère. Je ne dis pas cela dans le but de vous faire la moral, je sais que vous êtes intelligent(e) et que dans le fond, vous savez au plus profond de vous-même que cela est tout sauf sain, c’est plutôt pour vous sensibiliser à prendre les meilleures décisions pour votre bien-être et celui de votre enfant.

Les Effets Néfastes de l’Alcool Pendant la Grossesse

Même si les professionnels de la santé approuvent depuis quelques années seulement, qu’une consommation de 1 verre de vin rouge pour les femmes et 1 à 2 verres de vin rouge pour les hommes à tout les jours est santé puisque le vin rouge principalement est riche en antioxydant, permet de diminuer les risques de maladies cardio-vasculaires, de cancers et même d’Alzheimer

Toutefois, cela ne s’applique guère aux femmes enceintes mais bien aux adultes et aux personnes âgées à moins d’une contre-indication du médecin. Les dangers de l’alcool pendant la grossesse chez la femme qui en consomme, régulièrement ou en grande quantité occasionnellement augmente les risques de syndrome d’alcoolisme foetal (SAF). Le bébé peut certainement alors présenter un grand retard dans la croissance, naître avec un faible poids, connaître des dysfonctionnement du système nerveux, afficher des anomalies faciales, avoir un retard mental, etc…

Même si il n’y a pas encore de recherches et d’études sérieuses tant qu’aux effets d’une consommation d’alcool modéré pendant la grossesse, plusieurs recherches démontrent que le fait de boire de l’alcool modérément pendant la grossesseaugmente considérablement les risques que le foetus naissent avec un faible poids, augmentant ainsi sa fragilité et les risques de complications pendant ou après l’accouchement dont plusieurs maladies et infections. De plus, il est démontré que l’alcool apporte des effets neurologiques sur le bébé en augmentant les risques de déficit d’attention, chose qui est très difficile à vivre pour les parents mais d’autant plus pour l’enfant.

Il est vrai qu’un verre d’alcool à l’occasion (et non pas aux 2 semaines) ne présente pas de dangers en tant que tel mais il n’y a pas vraiment non plus de niveau de consommation d’alcool établi donc c’est pour cette raison que TOUT les professionnels de la santé s’accordent pour sensibiliser les femmes enceintes de ne pas boire tout simplement de l’alcool.

Plusieurs femmes ont bu de l’alcool entre le moment de la conception de l’enfant et le moment où elles ont su qu’elles étaient enceintes. Il est vrai que cela demeure assez inquiétant pour les professionnels de la santé mais encore plus pour la femme puisqu’elle sait qu’il y a alors un risque pour la santé et le développement du foetus. Toutefois, si vous avez complètement cesser de boire de l’alcool lorsque vous avez su que vous étiez enceinte, généralement, dans la grande majorité des cas, tout se déroule normalement. Le problème est lorsque la femme continue de boire alors qu’elle sait très bien qu’elle est enceinte, je trouve personnellement que c’est comme un crime qu’elle fait subir à son enfant en mettant ainsi sa vie en danger, il y a des manières plus médicales et moins dangereuses que de boire de l’alcool pendant la grossesse.

Si vous êtes une femme qui éprouvez un problème d’alcoolisme et que vous apprenez que vous êtes enceinte, il serait bien de consulter votre médecin le plus rapidement possible pour avoir l’aide requis. Il ne faut pas avoir honte d’avouer son problème, cela demeure une grande force en soi, c’est plutôt le fait de ne pas l’avouer et de continuer de boire qui devrait être honteux à mon avis.

Fumer la Cigarette Pendant la Grossesse, Si Dangereux que Ça?

Depuis quelques années, nous pouvons constater la présence de photos chocs sur les paquets de cigarettes afin de sensibiliser les fumeurs aux nombreux effets nocifs du tabagisme sur la santé de la personne mais aussi sur le foetus. Comme vous le savez, les cigarettes contiennent de nombreux ingrédients chimiques et toxiques. Les femmes qui fument pendant la grossesse ont généralement un bébé de petit poids, augmentant ainsi les risques de complications pendant et après l’accouchement ainsi que d’infections et autres problèmes de santé pour le foetus. Si vous êtes enceinte et que vous fumez toujours, vous augmenter les risques d’accouchement prématuré, de placenta praevia ou encore de la rupture prématurée des membranes.

Aussi, plus vous fumez de cigarettes à tout les jours, plus ces risques augmentent proportionnellement si on veut parce que le tabac connait plusieurs effets néfastes. Pour l’enfant, il est plus prédisposé contrairement à un enfant dont la mère ne fume pas, à des problèmes respiratoires mais aussi au syndrome de mort subite du nourrisson ou encore à des symptômes de problèmes respiratoires de manière chronique.  Finalement, puisque les cigarettes contiennent de la nicotine et du monoxyde de carbone, la mère et le foetus ont plus de risque de souffrir d’hypoxie, c’est-à-dire un manque d’oxygène dans le sang qui peut entraîner des complications assez graves.

Tout comme la consommation de boissons alcoolisées, les professionnels de la santé et même le gouvernement en quelque sorte, tentent de sensibiliser l’arrêt du tabagisme de la femme enceinte et de toutes personnes fumeuses. Les images que nous retrouvons sur les paquets de cigarettes ne sont pas présentes seulement pour faire peur parce que ces problèmes de santé sont bien réelles comme le cancer de la bouche, les problèmes érectiles ou encore les complications lors de la grossesse. Votre médecin vous dira à quel point il est important de cesser de fumer ou au minimum de diminuer le nombre de cigarettes fumées lors de votre grossesse pour le bien-être de votre enfant mais aussi de vous et toutes les personnes de votre entourage. Ils disent aussi qu’il est bien préférable que votre conjoint cesse lui aussi ou encore de diminuer la quantité de cigarettes fumées ou encore de fumer à l’extérieur de la maison pour qu’il n’y ai pas d’exposition directe à ces produits chimiques.

La grande majorité des femmes fumeuses, lorsqu’elles apprennent qu’elles sont enceintes, cessent de fumer seule ou avec des traitements anti-tabagisme toutefois, quelques-unes continuent de fumer lors de la grossesse ou encore certaines d’entre-elles se remettent à fumer après l’accouchement de l’enfant. Toutefois, de plus en plus, les études démontrent que le tabagisme n’est plus à la mode en quelque sorte, il y a de moins en moins de personnes qui fument surtout depuis qu’il y a de nombreux traitements anti-tabagisme et que des études ont clairement démontré que l’utilisation de tabagisme était la cause de nombreux cancers.

Il est important, lorsque vous allez rencontrer votre médecin pour lui dire que vous êtes enceinte, d’être franche, de dire la quantité exacte de cigarettes que vous fumez, depuis combien d’années, etc… Celui-ci peut vous aider à cesser de fumer grâce à des techniques anti-tabagismeplus naturelles comme l’hypnose.

Les Médicaments

Lorsqu’une femme devient enceinte, elle doit éviter le plus possible de prendre de la médication, qu’elle soit prescrite ou pas, qu’elle soit naturelle ou pas. Vous devez trouver d’autres moyens naturels pour vous soulager comme lorsque vous avez une céphalée (mal de tête), il serait mieux d’appliquer une compresse d’eau froide, de recevoir un massage, de faire une sieste, etc.. au lieu de prendre des analgésiques comme les Advil ou les Tylenol.

Lorsqu’elles n’étaient pas enceinte, ces femmes ne se préoccupaient pas autant des médicaments qu’elles prenaient pour soulager de nombreux maux courants, toutefois maintenant enceintes, elles doivent prendre seulement les médicaments que leur médecin leur a prescrit ou que les pharmaciens jugent de non-nocifs pour le foetus, ce qui diminue largement les médicaments permis. Il arrive assez fréquemment qu’une femme consomme des médicaments alors qu’elle est enceinte, en fait, elle ne sait pas encore qu’elle attend un enfant et ces substances tétratogènes sont assez nocives pour le foetus, au début comme à la fin de la conception et cela arrive plus souvent chez la femme qui a un cycle irrégulier car elle ne sait pas vraiment lorsqu’elle a un retard.

Les malformations foetales sont plus risquées au début de la conception car c’est à cette période que le foetus développe ses organes vitaux comme le coeur par exemple. Certains médicaments sont plus dangereux que d’autres comme les médicaments vendus pour combattre l’acné connaissent (lorsqu’ils sont pris lors d’une grossesse) une grande incidence de malformations cogénitales ou encore d’avortements spontanés.

Heureusement, grâce à un système de classification des médicaments à administrer lors d’une grossesse par la FDA (Food and Drugs Administration), il vous sera plus facile de connaître en quelque sorte la dangerosité des médicaments vendus en vente libre, naturel, prescrit, etc…

Catégorie A

La catégorie A représente les médicaments qui ont des études cliniques éprouvées et que les femmes enceintes peuvent prendre sans soucis puisqu’ils ne représentent aucun danger pour la santé et le développement du foetus. Toutefois, comme la grande majorité des médicaments apportent des dangers quelconque, on en retrouve peu dans la catégorie A.

Catégorie B

Pour ce qui est des médicaments présents dans la catégorie B, soit qu’il ont eu des effets néfastes plus légers sur les animaux et aucune étude chez les femmes ou les résultats visibles chez les animaux n’ont pas été confirmé chez les femmes. Contrairement aux médicaments présents dans la catégorie A, les médicaments qui entrent dans la catégorie B sont nombreux mais puisqu’il n’y a pas vraiment d’étude ou de résultats concluants. Cela est le cas de la pénicilline , un antibiotique fort utilisé mais assez allergène.

Catégorie C

La catégorie C représente les médicaments qui présentent un réel danger pour la santé et le développement du foetusm donc les femmes enceintes ne peuvent les utiliser. La catégorie C donne 2 possibilités, soit qu’ils n’ont pas réellement d’étude qui ont été faite sur des animaux ou les humains pour connaître les effets possibles sur le foetus ou les études sur les animaux ont été fait mais pas sur les femmes encore à ce jour

Cela est le cas des bêta-bloquants, de l’épinéphrine et des médicaments pour prévenir ou réduire la transmission du VIH. 
Catégorie D
Il est certain que les médicaments présents dans la catégorie D apportentn des dangers pour le foetus mais selon la FDA, la grande majorité d’entre-eux apportent plus de bienfaits que de méfaits donc certaines femmes enceintes l’utilisent mais bien sûr avec l’accord du médecin. Cela est le cas du lithium, la tétracycline, etc… 
Catégorie X 
Contrairement aux médicaments présents dans la catégorie D, les médicaments de la catégorie X n’apportent pas plus  d’avantages que d’inconvénients et c’est alors que la femme enceinte ne doit absolument pas en prendre. Cela est le cas du traitement anti-acné, l’Accutane. Il apporte des risques de malformations congénitales, d’effets sur le système nerveux central, des effets au niveau du système cardio-vasculaires et des répercussions au niveau du visage. 

Il est certain que la classification des médicaments potentiellement dangereux émie par la FDA est disons complète mais pas assez précise. D’ici quelques années, cela devrait être amélioré, plus précis et sécuritaire en quelque sorte.

Si vous avez appris récemment que vous êtes enceinte ou que vous le savez déjà et que vous avez pris des médicaments quelconque qui ne sont pas prescrits par votre médecin compte tenu de votre grossesse, il serait important que vous lui en parliez le plus rapidement possible ou si l’attente est trop longue, demandez conseil à votre pharmacien, le spécialiste des médicaments.

Vous devez éviter le plus possible de consommer des médicaments pendant la grossesse, peut importe le trimestre que vous êtes rendue, que ce soit des médicaments naturels, à base de plantes, des médicaments en vente libre, prescrits, etc.. Votre médecin ou pharmacien jouera un grand rôle, il devra entre-autre opter pour un médicament très connu et ayant passé plusieurs tests de sécurité, devra étudier les ingrédients qui composent le médicament, préféra la voie d’administration oral et vous donnez la plus petite dose sur le plus petit laps de temps.

La Drogue (Cannabis et Cocaïne)  Pendant la Grossesse

Depuis quelques décennies, les professionnels constatent que les personnes qui commencent à consommer de la drogue comme la marijuana, la cocaine, le cannabis, le speed, la peanut, etc…  débute plus tôt. « Dans mon temps », dans la cour de l’école primaire, il était très très rare de voir de jeunes enfants fumer de la cigarette et encore plus de la drogue après tout, on avait quoi, 12 ans, on était encore des gamins à mon avis. Toutefois, de nos jours, il arrive plus fréquemment de voir de jeunes enfants de 12 ans fumer de la cigarette ou d’autres substances illicites.

Ces personnes ont alors une dépendance physique, émotionnelle et chimique plus tôt et il arrive que cela dure dans le temps alors qu’elles deviennent de jeunes adultes. C’est alors que, lorsque ces femmes tombent enceintes, elles éprouvent de la difficulté à cesser de fumer de la drogue. Comme vous vous en doutez bien, la drogue est très nocive pour la santé mentale, émotionnelle, chimique, physiologique et financière de la personne mais aussi pour le bien-être, la santé et le développement du foetus.

Puisque les drogues sont des substances encore aujourd’hui (au Québec du moins) illégales, il est difficile de connaitre exactement les effets de celles-ci lorsqu’elles sont consommées pendant la grossesse mais une chose est certaine, cela n’a rien de très sain sur la mère et son enfant. En fait, pas mal toutes les drogues perturbent le sommeil et apportent de nombreux risques et dangers pour le foetus comme elles augmentent les risques de malformations congénitales, des complications pendant la grossesse et l’accouchement, augmentent les risques de déficiences intellectuelles et d’avortement spontané, de mort subite du nourrisson, de naissance prématuré, de décollement placentaire, de retards de croissance, d »,un faible poids à la naissance, à la détresse foetale et la souffrance foetale, etc..

Aussi, la consommation de drogue, même si elle n’est pas quotidienne apporte des risques chez la mère comme un avortement spontané, une perturbation du sommeil, des complications pendant la grossesse et l’accouchement, un décollement du placenta, une augmentation de la pression artérielle et fréquence cardiaque, une augmentation des risques de maladies cardio-vasculaires comme l’angine, l’infarctus et l’AVC, une arythmie, des convulsions, une perte de conscience, une rupture de l’aorte, une ischémie intestinale, une hyperthermie,des migraines,  etc…

Si vous consommez de la drogue, qu’elle soit douce ou forte, il faut le dire à votre médecin qui pourra alors orienter d’autres soins pour le bien-être de votre enfant et de vous-même.

Caféine, Boire du Café pendant la Grossesse, est-ce Dangereux?

On considère le café, une boisson de plus en plus populaire de nos jours puisque le style de vie que nous menons au quotidien est très fatiguant, le taux de maladie mentale ne cesse d’augmenter et les problèmes de sommeil sont de plus en plus fréquent, comme étant une drogue douce en quelque sorte. La personne qui consomme du café quotidiennement devient alors dépendante physiquement et physiologiquement aux cafés sous toutes ces formes, que cela soit du café instantané, du café filtre, du café aromatisé, du café glacé, du café frappé, etc…

La caféine, qui n’est pas seulement présente dans le café mais aussi dans certains thés, les boissons gazeuses, certains chocolats et les boissons énergissantes, augmente la fréquence cardiaque, la dilatation des vaisseaux sanguins, augmente la vigilance, les facultés mentales et la pression artérielle.

Les professionnels de la santé recommandent fortement aux femmes enceintesde ne pas consommer de café, de limiter la consommation de café à 1 tasse par jour ou encore de préférer du café décaféiné. Le café diminue l’absorption du fer, ce qui augmente les risques de carence en fer ce qui peut éventuellement mener à l’anémie, ce qui apporte des risques pour la mère et le foetus. Il en est de même pour toutes les autres boissons et aliments qui contiennent de la caféine, cités ci-dessus.

Si vous buvez du café quotidiennement parce que vous vous sentez régulièrement fatiguée (chose normale pendant la grossesse), il serait préférable de vous coucher plus tôt, de vous lever plus tard, de faire une sieste en début d’après-midi, de suivre un rituel du sommeil si vous éprouvez de la difficulté à dormir, de vous détendre, de prendre du temps pour vous relaxer, etc…

Mon Avis Personnel 

Lorsque je vois des femmes enceintes qui fument, qui boivent de l’alcool, qui fument de la drogue ou qui prennent de manière inconsciente des médicaments, je ne pense pas réellement à leur bien-être à elle mais bien à celui de l’enfant à venir. Je serai peut-être directe mais tout de même, ces femmes, qu’elles souhaitaient ou pas cet enfant, doivent prendre leurs responsabilités en veillant à la sécurité de ce foetus. Si elles ne le souhaitaient pas, elles devaient tout simplement prendre toutes les précautions possibles pour qu’elles ne tombent pas enceinte et si il était désiré, elles doivent prendre conscience des dangers qu’elles donnent à cet enfant. Si jamais il naît avec des malformations physiques ou physiologiques, imaginez la culpabilité qu’elles ressentiront. Avec les nouvelles avancées d’aujourd’hui, si vous êtes une femme qui fument ou encore qui a une certaine dépendance à l’alcool, il existe de nombreuses manières de cesser de fumer et des boissons sans alcool spécialement conçues pour les femmes enceintes.

Vous devez aussi dire toutes vos dépendances et consommation à votre médecin, celui-ci n’est pas là pour porter un jugement sur vous mais plutôt de veiller à la santé et le bien-être de la femme et de l’enfant. Les médecins ne sont pas des dieux, ils ne peuvent pas tout savoir si vous ne dites pas la vérité et soyez honnête avec ceux-ci, il faut que vous pensiez d’abord à votre enfant, une petite vie fragile et vulnérable. 



Pssssssss...!!!
Si tu as aimé mon article,
Ou que mes conseils t'ont aidé...




Katherine-Roxanne Veilleux on sabtwitterKatherine-Roxanne Veilleux on sabpinterestKatherine-Roxanne Veilleux on sablinkedinKatherine-Roxanne Veilleux on sabgoogleKatherine-Roxanne Veilleux on sabfacebook
Katherine-Roxanne Veilleux
Katherine-Roxanne Veilleux
CYBERENTREPRENEURE ET BLOGUEUSE chez MaigrirSansFaim.com
Ayant souffert d’un surpoids lors de mon adolescence, je sais ce que c’est que de ne pas se sentir bien dans sa peau, de ne pas se trouver beau ou belle et de manquer de motivation pour mieux manger, bouger plus, etc. Entre 2005 et 2006, j’ai perdu 33 kilos sans suivre de régime en particulier mais en adoptant de saines habitudes alimentaires et un mode de vie beaucoup plus actif. Au fil des ans, j’ai développé une passion pour la nutrition et la cuisine puis, en 2010 j’ai créé mon premier site web dans le but de partager mes connaissances pour aider les gens dans leur perte de poids.

Posez-moi vos questions ici

   Commenter avec Facebook

Friend: ,