Répondre à: soucis d'estime de soi liés au poids

#8528 Répondre

ontheblock
Membre
  • Sujets créés: 0
  • Réponses: 33

bien le bonjour roxanne, merci de prendre tant de temps pour me répondre ça me fait chaud au coeur.

oui, je me sens capable d’intégrer une portion de féculents tous les jours, mais que représente une portion ? j’aime particulièrement le riz, le pain et les pâtes. peux-tu me donner une mesure au niveau des quantités ?

si je recherche dans le passé … j’ai fait un grand régime durant mon adolescence parce que je me sentais mal dans ma peau et incapable de plaire à quiconque. je suppose que j’ai cherché là-dedans à viser la perfection physique (qui n’existe d’ailleurs pas), une sorte d’état ou personne ne pourrait plus rien avoir à redire sur moi. je n’ai pas su m’arrêter à la fin du régime en voulant toujours perdre, jusqu’à ne manger plus que des feuilles de salades. et c’est là que les compulsions ont commencé : privation la semaine, compulsion le weekend. au départ de petites compulsions, puis toujours plus de restrictions et donc toujours de plus grandes compulsions.

si je prends un peu de recul, je me rends compte que je vis constamment deux états :

– le “rattrapage” de la compulsion par de la restriction alimentaire
– la compulsion causée par la restriction et la frustration.

je ne peux pas dire que j’ai vécu des événements traumatisants, simplement que l’image que j’ai de moi est profondément liée à ma silhouette : si je considère que j’ai des kilos en trop dans le miroir, je me sens mal. si je considère que ca va, je vais bien. on en revient au sujet de départ, je crois qu’il y a un souci d’estime de soi et c’est la raison pour laquelle j’entame une thérapie sur le plan psychologique mercredi. je pense que je suis trop sensible au regard des autres sur moi. un peu comme si, je devais toujours plaire pour compenser des années où je me suis senti si invisible, mais qu’au final je n’assume pas le regard des gens et m’impose des restrictions alimentaires pour être sûr, encore une fois, qu’il n’y aura rien à dire de négatif sur mon physique.

il est évident qu’entre le moment où la thérapie commence et le moment où les choses iront mieux, il faut que sur le plan alimentaire, je fasse cet effort, de rajouter petit à petit des portions des féculents et de lipides. Je vais commencer par une portion de féculent cette semaine, quand tu m’auras donné quelques équivalence pour les quantités et je vais rajouter une cuillère à soupe d’huile d’olive dans ma salade, au mieux 1 cuillère à soupe par jour, au moins 1 cuillère un jour sur deux.

j’espère que mon récit t’as donné de plus amples informations 🙂

à très vite, bisous à vous toutes !