Répondre à: soucis d'estime de soi liés au poids

#8689 Répondre

LopezL
Membre
  • Sujets créés: 1
  • Réponses: 17

Bonjour à tous! Heureuse de vous retrouver après un weekend sans connexion internet (saleté de taxe télédistribution non payée!).
Tout d’abbord Patsyjo, vous avez tout à fait raison, peut-être vaut il mieux se mesurer (tour de taille, de ventre) que se peser car c’est finalement aléatoire et frustrant, mais j’ai pas de mètre-ruban, alors je me fie à mes jeans!
56kg, c’est vrai que ça fait beaucoup chez certaines, peu chez d’autres, mais avec 1m70, je suis dans la moyenne on va dire, et je suis quand même assez ferme… Mais toujours frustrée par cette petite cellulite qui s’accroche sur mon ventre (ça se voit pas qiand je suis couchée, mais assise oui et debout un chtit peu…). Elle est présente depuis 2_3 ans et s’installe suite à des périodes de laisser-aller alimentaire. J’ai éssayé quelques crèmes, mais je les appliquais 1fois/jour au lieu de 2 (pas le temps). Ca m’énerve car j’estime avoir une alimentation saine et être active, je me masse tout les jours les jambes et le ventre (une simple lotion hydratante ou une huile parce que découragée de ces produits assez coûteux!).
Auriez-vous des conseils pour traiter ce fléau assez répandu 🙂 ?
Maintenant à toi Ontheblock: je me reconnais dans ces stratégies “pillules brûle-ceci, bloque-cela”… J’aai utilisé des brûleurs (guarana, caféine..) à une époque, des supplément de fibres, des bloqueurs de glucides également… Et si je peux te dire quelques chose, c’est que même si j’avais l’impression de pouvoir m’autoriser tel ou tel aliment grâce à eux, j’entretenais ma peur et je n’apprennais pas à ME FAIRE CONFIANCE… Et je considère que cette étape est vraiment celle qui m’a lancé sur le chemi du mieux-être. On ne peut pas jouer au stratège toute la vie avec son corps, le tromper, lui dire je te donne ça mais je ne t’autorise pas à l’assimiler… C’est un leurre. Maintenant je comprend très bien à quel point tu dois être frustré en essayant de manger des glucides mais en si petites quantités. Je comprend tout à fait le mécanisme que ça peut déclencher dans le cerveau: quand il est en mode famine, il ne crie plus, il survit, mais quand tu lui donne ce qu’il aime mais en quantité dérisoire, là il crie! Logique non? Je sais que c’est dûr mais je crois que seul toi pourra franchir le pas.
Et je suis sûre que dans peu de temps tu arriveras à manger à ta faim, faire du sport, étudier et te consacrer à ceux que tu aimes en t’écoutant et sans être fixé constamment sur ces questions.
C’est comme n’importe quelle expérience, il faut procéder par “essai-erreur”: moi parfois je tentais de manger comme tout le monde, puis je me rendais compte que j’avais exagéré car ce mécanisme de “tu me donnes, je veux plus” était en jeu… Mais il faut se remettre en chemin, rectifier et repartir sur de bonnes bases, écouter ses sensations. Voilà. Ca peut parraître beaucoup mais c’est ce que j’ai retiré de ces années. Mais si je suis là c’est parce que j’ai toujours peur. Début du weekend j’ai eu peur de ne pas arriver au bout sans que le barrage ne craque et que je me rue sur tout ce que je trouvais. Mais il faut laisser couler ces peurs gentillement pour s’apercevoir que la vie continue. Un bête exemple, samedi soir, une fois arrivée chez mon copain après une matinée chargée en sport et un repas sandwich plutpôt léger, j’avais très très envie de sucré, de quelque chose de savoureux pour le soir et l’angoisse s’est fait sentir: traverser une gare où ça sent bon la gauffre, passer devant une pâtisserie, être dans les bras de celui que j’aime mais avec cette peur de ne pas lui plaire… Alors j’ai décidé de m’offrir une salade de chèvre sur toast chaud, avec de la confiture de fraise allégée dessus, quelques graines de courges grillées parsemées dessus… Glycémie élevée ou pas (lol), elle m’a complée et j’étais rassasié, sans doute grâce au pain (très consistant, avec des graines de pavot dessus). Il a sans doute des choses que tu aimes toi aussi, mais que tu t’interdit depuis des années… Je pense que le gros travail c’est de les réintroduire naturellement, ssans autre artifices.
Une dernière petite chose: concerant la cellulite, j’ai reçu avec le magasine top santé un electro-stimulateur (4 petits patch que je peux coller sur mon ventre), il paraît que ça peut favoriser la perte de cellulite. Tu y crois Roxanne??
Beaucoup de courage à tous et merci d’être là!