Manque de Sommeil et Prise de Poids

Plusieurs personnes souffrent de problèmes de sommeil comme l’insomnie.

En fait, de 20 à 30 % de la population souffrent d’insomnie occasionnelle et en vieillissant, plus de 65 % des gens souffrent de ce problème de santé silencieux mais dangereux.

Certaines études démontrent que la diminution ou le manque de sommeil a une influence sur la prise de poids, ou la difficulté à perdre du poids.

D’autres recherches disent que les personnes qui augmentent légèrement leurs heures de sommeil quotidiennes connaissent une plus grande facilité à perdre du poids, et de façon plus stable.

Nous savons tous que l’obésité est un fléau mondial, surtout en Amérique et en Europe, qui touche particulièrement les enfants. Certains vont même à dire que cela est en partie causé par le manque de sommeil accumulé de ceux-ci.

Mythe ou Réalité?

Pourquoi le Manque de Sommeil peut Faire Engraisser ou Grossir ?

1. Perturbation hormonale

Il est démontré que le manque de sommeil perturbe grandement la ghréline, qui est l’hormone responsable de la sensation de la faim et de la satiété, du métabolisme, du contrôle de la graisse corporelle ainsi que de plusieurs autres hormones.

Si jamais ces 3 éléments sont perturbés à cause d’un manque de sommeil, il est fort probable que votre faim augmente et que le temps écoulé avant que vous ne ressentez la satiété (leptine) soit prolongé, c’est-à-dire que vous mangerez plus longtemps, donc plus de calories. De plus, il se peut que vous ayez une augmentation du désir de la nourriture, et souvent, ces aliments ne sont pas sains, et se sont souvent des barres chocolatées, des croustilles, du fast-food, des craquelins, bref tout ce qui est facile de se procurer et à préparer peut importe l’heure.

2. Baisse d’énergie et de motivation

Il vous est surement déjà arrivé passé quelques nuits à dormir très peu, et vous savez tout comme moi comment on se sent les jours suivants. Le fait d’avoir un sommeil perturbé en se réveillant fréquemment durant la nuit, de ne pas trouver le sommeil rapidement après s’avoir mis au lit, ou encore de se lever 3 heures avant l’heure habituelle et être incapable de se rendormir par la suite, ne contribue pas à ressentir les effets d’un bon sommeil réparateur. Si vous souffrez d’insomnie pendant quelques jours (2 à 3) consécutifs, il est normal que vous vous sentiez faible, irritable et que vous ressentiez une diminution de votre force mentale et physique…

Pour une personne qui fait de l’activité quotidienne ou qui va s’entrainer au gym, il se peut que celui-ci ne trouve pas la force nécessaire pour effectuer une telle dépense énergétique.

Toutes ces mauvaises nuits de sommeil diminuent la dépense énergétique (sports) d’une personne, et de plus, si cette personne mange davantage qu’elle ne dépense, cela se traduira donc par une prise de poids.

3. La consommation des graisses

Le manque de sommeil favorise grandement la consommation des graisses qui seront ensuite stockées sur les cuisses, l’abdomen et les bras.

Votre métabolisme de base est perturbée, donc il dépense moins d’énergie (calories) au repos. Un métabolisme basal à faible dépense énergétique contribue à une difficulté de perte de poids, voire à un gain de poids rapide. Selon une recherche, des cobayes qui dormaient moins de 5 heures par nuit, pour par la suite dormir 7 1/2 heures et plus par nuit ont perdu plus de 5 kilos en 3 mois, et ce en ne changeant pas leur niveau d’activité physique, ni leur alimentation.

Trucs et conseils pour faciliter le sommeil

1. Imposez-vous une routine du sommeil

Il est prouvé que les personnes qui font pratiquement les mêmes choses avant de se coucher trouvent le sommeil plus rapidement et profondément. Une personne qui prend son bain, lit dans le salon, se met en pyjamas et se couche tous les soirs vers la même heure, ne risque pas de souffrir d’insomnie, contrairement à une personne qui fait des activités de façon désorganisées.

2. Stimulez votre sommeil en pratiquant l’une des activités suivantes

  • Lire ou écrire.
  • Écouter de la musique douce à volume moyen-bas.
  • Écouter un programme télévisé comme des téléséries, des téléromans, des films d’amour etc.
  • Faire des mots croisés, des mots cachés, des sodokus et tout autres jeux de société.
  • Prendre un bain ou une douche 30 minutes avant le coucher avec de l’eau chaud pour terminer les 5 dernières minutes avec de l’eau très froide. Vous ressentiriez une diminution de vos tensions musculaires et un état de détente profond.
  • Le tricot
  • Une marche à intensité moyenne 1h30 avant le coucher.
  • Avoir des relations sexuelles libère non seulement de la sérotonine qui vous met de bonne humeur, mais aussi de l’endorphine qui peut une plus grande relaxation et une favorisation du sommeil.
  • Manger des produits santé: fruits ou légumes, yaourt, céréales peu sucrées, fromage, beurre d’arachide ou noix etc.  Il est démontré que boire un verre de lait chaud avant le coucher aide grandement au sommeil.
  • Aller à la salle de bain pour uriner diminuera vos réveils dans la nuit.
  • Boire un verre d’eau diminuera votre sensation de soif qui peut nuire au sommeil.
  • Vous couchez à la même heure pratiquement tous les soirs, sauf ceux des fins de semaines.

3. Choses à éviter absolument avant de se coucher

  • Écouter de la musique rock, métal, hip-hop etc… à volume élevé.
  • Écouter des programmes télévisés ou des films de suspenses, d’horreurs ou d’actions.
  • Prendre un bain ou une douche très chaude ou très froide juste avant le coucher.
  • Pratiquer tout sport intense : musculation, jogging, bicycle 30 minutes avant le coucher.
  • Mangez des aliments sucrés : bonbons, cola, chocolat, bière, vin, biscuit etc…. ou des aliments trop gras qui rendront votre digestion difficile et perturberont votre sommeil:  chips, friture, craquelins, fromage etc..
  • Boire une grande quantité de liquide vous fera uriner plusieurs fois dans la nuit, ce qui vous donnera un sommeil moins récupérateur.
  • Consommez toute drogue et alcool comme: la cigarette, le vin, la bière, la caféine, la cocaïne, le pot etc.  Même si on a tendance à croire que les boissons alcoolisées nous endorment, celles-ci stimulent beaucoup votre corps et diminuent la récupération du sommeil et la durée de celui-ci.

Mon Avis Personnel

Autrefois, pendant une certaine période, je souffrais d’insomnie et je peux vous dire que cela est atroce, on se sent fatigué, épuisé, irritable, émotif et impuissant. Juste le fait de se coucher est une grande source de stress et moins on dort, plus on stress ce qui augmente les risques d’insomnie, bref un cercle vicieux qui peut devenir infernal.
Pendant ce temps, il est vrai que j’ai perdu du poids car en dormant moins, j’étais vidée (sans énergie), j’étais émotive et je ne ressentais pas réellement la faim. Il faut dire aussi que je n’avais pas l’énergie de m’entraîner mais puisque mon appétit avait diminué, je perdais du poids.
Plusieurs personnes vivant de grandes difficultés dans leur vie (deuil, séparation, problèmes professionnels, conjugaux, familiaux) éprouvent plus de difficulté à bien dormir et plusieurs d’entre-elles perdent du poids. Toutefois, au contraire, d’autres personnes prennent du poids puisqu’elles ne se dépensent plus réellement physique à cause de la fatigue physique et mentale qu’elles éprouvent et lorsqu’elles ne dorment pas, elles peuvent se lever et manger durant la nuit.
Néanmoins, que vous preniez ou perdiez du poids lorsque vous ne dormez plus aussi bien qu’autrefois, si ce problème dure pendant plusieurs jours, il faut alors que vous alliez consulter votre médecin afin de connaître la cause de ce manque de sommeil ou de cette insomnie et recevoir les traitements appropriés afin de bien dormir. Si vous subissez ce problème pendant plusieurs jours ou semaines, cela affectera sur tout les plans de votre vie.

Manque de Sommeil et Prise de Poids
Cet article mérite...
Katherine-Roxanne Veilleux on FacebookKatherine-Roxanne Veilleux on GoogleKatherine-Roxanne Veilleux on InstagramKatherine-Roxanne Veilleux on LinkedinKatherine-Roxanne Veilleux on PinterestKatherine-Roxanne Veilleux on Twitter
Katherine-Roxanne Veilleux
Katherine-Roxanne Veilleux
CYBERENTREPRENEURE ET BLOGUEUSE chez MaigrirSansFaim.com
Pour avoir moi-même vécu des problèmes de surplus de poids à mon adolescence, je sais ce que c’est que de ne pas se sentir bien dans sa peau et de ne pas se trouver beau ou belle. Si vous vivez la même chose, je connais les difficultés, les peurs et l'incompréhension que vous pouvez ressentir. Entre 2005 et 2006, j’ai perdu 33 kilos sans suivre de régime mais plutôt en adoptant de saines habitudes alimentaires et un mode de vie beaucoup plus actif. J'ai depuis développé une passion pour la cuisine et c'est pourquoi, en 2010, j'ai crée mon premier site web pour venir en aide aux personnes qui désirent perdre du poids sans régime pour enfin, se retrouver peu à peu, s'aimer, s'accepter de nouveau et être mieux dans leur peau. En ayant perdu ce poids tout simplement en intégrant une saine alimentation à mon quotidien, j'ai voulu partager mes trucs personnels pour vous aider vous aussi à perdre du poids sans casse-tête afin d'avoir des résultats durables. Au fil des années, j'ai crée de nombreux recueils de recettes et programmes minceur pour venir en aide à mes lecteurs et les soutenir dans leur démarche de perte de poids.

10 réponses sur “Manque de Sommeil et Prise de Poids”

  1. J’ai du mal à croire à la véracité d’une telle étude, ça sent l’arnaque à plein nez, c’est pas un genre de nouveau concept pour faire vendre des somnifères ou autres AD ?
    Mais comme le surpoids est une obsession occidentale, disons “moderne” pour pas faire trop raciste, tout est devenu matière à prendre du poids : se regarder dans le miroir, se masturber, lire ou trop réfléchir… je crois qu’il faudrait remettre en question votre mode de vie de glande devant la télé et de baffrage à tout-va comme des bovins… tu veux maigrir ma jolie… déjà pourquoi ? T’es bien comme ça, tu me tiens bien chaud en hiver et puis c’est tout doux et lisse au toucher.
    Mais si tu insistes, bouge ton gros derrière : la seule méthode que je connaisse, marcher beaucoup, prendre les escaliers dans le métro et ne jamais prendre l’escalator, puis surtout rater son bus chaque matin et courir après en frappant de toutes ses forces sur le flan du-dit bus ! Des méthodes testées et approuvées par des millions de travailleurs chaque matin, une seule méthode en réalité : le stress !
    Par contre, j’exclus les méthodes telles que choper le HIV volontairement ou provoquer une quelconque autre maladie chronique handicapante comme l’IRCT, hein ? Même si je peux vous garantir que ces méthodes vous donnent rapidement la ligne 🙁

    Cependant, les filles, il y a des limites à cette obsession à perdre du poids, ne sacrifiez pas vos nuit s blanches torrides de sexe ou de fiesta… on a qu’une vie, il sera bien temps de dormir dans votre cercueil le moment venu… moi je dis “f#ck !” à cette étude à la con, probablement américaine ou allemande ou suisse, ces puritains bien-pensants à la noix ne savent pas vivre.

    http://www.youtube.com/watch?v=X63HBt_q3YY&ob=av2n

    1. je pense que lorsque l’on n’a jamais connu l’obésité il faut éviter d’en parler…ce sont uniquement les minces qui pensent que les personnes en surpoids sont obèses car ils mangent de trop…il faut arrêter de raconter des conneries un moment

      1. Bonjour Anonyme,

        Ce n’est pas parce que nous avons jamais connu l’obésité que nous ne pouvons comprendre. Peut-être un peu moins mais on peut y avoir une compréhension tout de même et cela ne touche pas seulement l’apparence physique ou le poids mais tous les autres domaines de notre vie.

        Les personnes qui souffrent d’obésité ne le sont pas UNIQUEMENT parce qu’elles ont une alimentation malsaine mais aussi à cause de la sédentarité, de l’environnement, de la société d’une certaine manière et certains problèmes de santé.

        Passez une belle journée

        Merci de ce partage

        Cordialement

        Roxanne 🙂

  2. Bonjour Lip “Service” Doughty,

    Tout d’abord, ce n’est pas une stratégie pour augmenter la vente de somnifères et d’antidépresseurs.

    Pour ce qui est que tout maintenant fait grossir, je ne suis pas d’accord avec vous même si je peux comprendre le fond de votre point de vue. Il est vrai qu’il y a plusieurs choses qui font grossir de nos jours mais ces causes proviennent essentiellement de l’alimentation, la sédentarité, les habitudes de vie ainsi que les problèmes de santé.

    Pour le fait qu’il faut remette en question certaines mauvaises habitudes que nous avons qui contribue aux problèmes de poids tel que regarder la télévision 5 heures par jour au lieu de faire du sport, je suis d’accord avec vous mais il ne faut tout de même pas juger les autres.

    Pour l’affaire du «gros derrière» j’aimerais réellement que nous demeurions respectueux dans nos propos. Par contre, les petits conseils que vous me émettez par la suite sont véridiques.

    Il est vrai que les femmes, comme plusieurs hommes, de notre époque, sont obsédés par leur poids avec ou sans surplus de poids. Mais il ne faut pas juger les études car elles sont dans la majorité des cas, sérieuses et véridiques. Parfois, ce ne sont que des hypothèses mais qui sont appuyées sur d’autres études.

    Merci de nous partager votre opinion mais demeurons respectueux.

    Passez une belle journée

    Cordialement

    Roxanne

  3. Bonjour,

    En effet, il est vrai que le la formulation “gros derrière” est injurieuse, vous avez tout à fait raison, Roxane, et je m’en excuse : le commentaire que je fais plus haut est simplement l’expression (maladroite, certes) de l’opinion que j’ai eu immédiatement après avoir lu l’article.

    Je me suis dis “Mais de qui se moque-t-on ?”

    J’ai parfois l’impression (mais je me trompe peut-être car je ne suis pas rond) que tous les moyens sont bons pour pourrir la vie des ronds et des rondes, et de les culpabiliser à tout bout de champ, je vois cela de l’extérieur, bien sûr, et je suis toujours surpris d’apprendre que le sommeil ou même le rire peuvent être des raisons de grossir.

    “Attention, si vous vivez votre vie trop à fond vous deviendrez… gros ! Et c’est mal” >:-{
    C’est la télé qui vous le dit en rafale à coups de pub pour le gel douche un peu orientée “sexy et minceur”, donc c’est vrai, hein ?

    Je ne vois pas bien ce que l’on peut faire dès lors où l’on est OBLIGE de dormir pour se reconstituer, mais que chacun possède son propre rythme, c’est un impératif biologique qui dépend d’une logique de fonctionnement très personnelle… je ne comprends pas bien la logique qui motive ces études… et je ne comprends pas que l’on puisse leur accorder foi : je ne serais pas surpris d’apprendre que ceux qui financent ces études sont les grandes compagnies pharmaceutiques qui ont la main mise sur notre santé et essaie de contrôler la Sécu par des moyens sournois… pour triste mémoire nous avons l’exemple du Médiator qui est passé, ni vu ni connu, pendant des années dans la trousse à pharmacie de nos pauvres rondes, en tuant une ou deux de ces pauvres personnes sur le passage. A côté de cela, mon “gros derrière” me parait tout de suite assez mince !

    Ce n’est pas une excuse évidemment à l’emploi que je fais de “gros derrière”, mais je veux simplement dire par cette expression quelque peu épicée que beaucoup d’hommes apprécient JUSTEMENT ce gros derrière et c’est étonnant de le voir si souvent brimé… et fessé par les médias !
    Non, pardon, je fais encore de la mauvaise blague, même si je pense ce que je dis plus haut… au sujet des gros derrière. J’adoooore J-lo d’ailleurs, et pour une seule raison. Croyez-moi j’adore J-lo peut même s’accorder en genre et en nombre assez rapidement : j’adore, tu adores, il adore… NOUS adorons tous sans exception J-lo, mais vous avez compris la raison pour laquelle on l’adore !

    Pour ceux et celles qui ignorent le concept “J-lo”, ça aide à mieux comprendre mon opinion incroyablement biaisée et le fait que gros derrière n’est pas une insulte pour moi :

    http://www.shitmydadsends.com/wp-content/uploads/2011/07/j-lo-ass-pictures-6.jpg

    Quoi qu’il en soit si j’ai vexé une personne ou une autre pour laquelle la validité de ce genre d’études importe vraiment, je m’en excuse sincèrement, ce n’était pas mon but. Il faut comprendre qu’il y a parfois des stratégies qui motivent certaines études, il ne faut surtout pas se limiter dans sa liberté de vivre.

    Cordialement.

    1. Bonjour Lip “Service” Doughty,

      Je comprends votre point de vue, il est vrai que certaines personnes peuvent vouloir pourrir la vie des personnes qui souffrent d’un surplus de poids mais dans le cas des professionnels de la santé, même s’il est vrai que nous en parlons beaucoup, c’est non pour les juger mais plutôt pour les sensibiliser.

      Ces personnes, qui ont des problèmes de poids, sont plus à risques de souffrir de nombreux problèmes de santé comme les douleurs articulaires, les douleurs musculaires, les maladies cardiovasculaires et j’en passe.

      C’est aussi pour le bien-être car les personnes qui souffrent de surplus de poids (tout comme les personnes qui sont trop maigres) ont généralement une espérance de vie réduite contrairement aux personnes qui ont leur poids santé.

      En ce qui a trait aux études effectuées, c’est votre choix et avis cependant, si tout le monde ajoute son petit quelque chose, qui est souvent septique sur des études sérieuses et professionnels alors qui nous guidera d’une certaine manière et nous apprendra des nouvelles connaissances?

      C’est comment dire, 1 mètre, vous savez c’est quoi n’est-ce pas? Mais si vous diriez par exemple que la personne qui a déterminé ce qu’est un mètre, peut-être que les mesures n’étaient pas bonnes? Pourquoi un mètre est égal à cette mesure? Vous comprenez ce que je veux dire?

      Pour le postérieur, il est vrai que plusieurs hommes aiment les fesses bombées et généreux mais peut-être pas les fesses grasses, molles, avec de la cellulite et j’en passe non?

      Pour J-Lo, je ne sais pas mais à ce que je me suis faite toujours dire, c’est de fausses fesses avec des implants. Naturellement, elle devait avoir de belles fesses bombés puisqu’elle est latine mais aussi parce que c’est une danseuse mais pour ce qui est de la véracité de ces fesses, je n’en suis pas convaincue et c’est normal alors que les hommes aiment bien son postérieur, il est “parfait” selon les standards de nos jours sur les critères de la beauté.

      Merci de ce commentaire qui apporte à réflexion et pour vos excuses car je ne souhaite pas qu’une personne soit blessée 🙂

      Passez une belle journée

      Amicalement

      Roxanne

      1. Bonjour Roxane,

        Ce que vous dites est très juste, et je partage totalement votre prise de conscience que les gens doivent être mieux informés sur les risques qu’ils prennent à ne pas mieux gérer correctement leur alimentation.

        Les risques liés à l’obésité sont sérieux, et il ne s’agit pas d’en faire un sujet de plaisanterie, il suffit d’ailleurs pour s’en convaincre d’aller jeter un coups d’œil sur les chiffres de l’obésité et du diabète, l’affaire est sérieuse certes, et ces études scientifiques sont d’utilité publique, car les risques sont devenus globaux et touchent de plus en plus les enfants même.

        Ce n’est pas cela que je remets en question, Roxane.

        Ce qui m’interpelle, et d’ailleurs vous en faites vous-même mention avec beaucoup de pertinence, c’est la difficulté à établir un standard de jugement que tout le monde puisse accepter comme un repère commun. En effet, qui a pu décider de ce qu’est le mètre et sa valeur pratique, il a bien fallu qu’on l’impose à tous pour qu’il soit accepté comme mesure commune à tout le monde, pareil pour le gramme et autres unités de mesures, tout cela dans le but de standardiser les échanges commerciaux et faciliter le commerce d’une région à une autre, à une époque où les unités de mesure différaient encore d’une région de France à l’autre. Sans compter l’intérêt de celui-ci dans les domaines scientifiques.

        Or, en cela je trouve que la question de “l’excès de poids” est devenue subjective, et ne constitue en rien une mesure objective de l’humain, chacun peut s’improviser juge du poids et de la beauté d’autrui (et surtout juge des femmes, c’est surtout ça le problème : définir une femme belle ou standardisée), et il importe de rappeler à certain(e)s parfois qu’il ne faut pas ruer dans les brancards dès qu’un nouveau facteur de prise de poids est inventé par un organisme d’étude ou un autre.

        Je ne sais pas si je formule correctement ma position, car je suis à la fois d’accord avec vous et en même temps prudent sur la légitimité à accorder à certaines études… je vais reformuler mon propos :

        Ce que je veux dire c’est que bien souvent l’estimation d’être rond ou ronde est un jugement qui en revient à la personne elle-même qui se juge d’après les modes et les standards de la société dans laquelle elle vit, et entre avoir la cuisse un peu rondelette ou souffrir d’obésité morbide, il y a un gouffre assez périlleux à franchir… de la même façon que vous me le demandez : qui fixe les normes du mot ronde ?
        Qui fixe le mètre et à quel moment cette mesure devient essentielle à mettre en place ? En effet les am&ricains ne l’utilisent pas, et il ne s’en portent pas plus mal avec le pouce et le pieds.
        Donc, de la même façon, j’estime que le terme ronde n’est pas forcément urgent à employer, et de la même façon vous pouvez voir que dans d’autres sociétés, ce terme n’a aucune consistance, puisque les rondeurs sont recherchées et provoquées souvent : attention, je ne dis pas que c’est bien pour autant qu’à l’inverse d’autres sociétés valorisent les rondeurs. Ce sur quoi je veux insister, plutôt, c’est que, oui ! l’excès de poids peut devenir un risque pour la santé (diabète, risques cardiovasculaires ou rénaux, hypertension, etc.) mais que bien souvent l’argument qui prime avant tout dans les questions de poids, c’est la formulation d’un jugement de discrimination sur autrui et un formatage irrémédiable des goûts de l’opinion publique. En réalité, peu de personnes craignent vraiment le diabète, peu encore s’inquiètent de savoir si la mal-bouffe est dangereuse pour leur cœur ou leur foie, mais ce qui l’emporte toujours, c’est le jugement que l’on pense subir des autres et la façon assez moutonnière que l’on a de l’anticiper en s’inventant un défaut… et les défauts les meilleurs ce sont bien entendu ceux que nous servent les médias et la pub à grand renfort de culpabilisation stériles et de reproche… et c’est valable pour beaucoup d’autres domaines que les rondeurs.

        Je ne suis pas sûr d’avoir répondu à votre remarquable réponse, cependant il y a une chose au moins sur laquelle je peux répondre sans aller trop dans le hors sujet : J-Lo ! J’ignore honnêtement si cette femme, à sa grande époque, avait tripatouillé ou non quelque chose au niveau de ses fesses pour les rendre… hum, comment dire ? “suggestive et tentatrice”, mais ce que je retiens, c’est que d’autres femmes avant elle et d’autres encore après elle ont ces formes-là naturellement, et qu’il est rare que les hommes les rejettent… attention, je ne parle pas de jugement ou de gout sur les femmes qu’il faudrait défendre, mais tout simplement je dis que ce qui est beau l’est tout simplement parce qu’il plait universellement et sans concept ! Je sors l’artillerie lourde pour justifier mon amour des fesses (et filles!) rondelettes et bombées, enfin j’espère n’insulter personne, dans la mesure où réellement je n’éprouve aucune hostilité envers votre point de vue, Roxane, je trouve ce que vous dites très tempéré et juste, dans la mesure où vous avez un souci véritable à intéresser les gens sur les ennuis de santé que peut provoquer une mauvaise gestion du poids.

        Mes réponses ne s’appuient que sur mon expérience personnelle, et comme je ne suis pas médecin, je ne peux prétendre à formuler une opinion ou un diagnostic fiable, toutefois mon expérience personnelle m’a souvent conduit à remarquer que peu importe la façon dont vous le présentez à une fille ronde ou se qualifiant elle-même de ronde à tort ou à raison, jamais elle n’approuvera en toute sincérité que vous la trouviez belle telle qu’elle est… je ne généralise pas, mais je crois que le travail de sape que subissent les rondes depuis quelques décennies maintenant a complétement détruit, pour certaines seulement, je ne généralise pas, leur respect et leur fierté individuelle. Et je me demande d’ailleurs si ce phénomène ne touche pas l’ensemble de la gente féminine, c’est une forme de domination j’en ai bien peur.

        Bilan : je suis totalement d’accord avec l’urgence de ces études pour renseigner les gens sur les risques qu’ils courent à ne pas respecter leur propre corps, mais je me méfie des discours qui tendent à culpabiliser des personnes pour ce qu’elles sont, je pense que pour le poids, comme pour tout ce qui touche à l’apparence et à la différence, et même aux différences dans les origines ethniques et culturelles, l’habitude a vite été prise par NOUS TOUS de juger d’après une norme que nous imposent la télévision et autre instrument de torture psychologique.

        Cordialement.

  4. Bonjour Lip “Service” Doughty,

    Votre réponse est très clair, bien expliquée et fort intéressante. Je suis tout à fait d’accord avec votre commentaire à plusieurs niveaux. Il n’y a pas d’ambiguïté ici et je ne crois pas que votre commentaire va blesser certaines personnes, au contraire, nous comprenons mieux votre opinion et vos goûts personnels contrairement au premier commentaire.

    Je tiens à vous dire qu’il y a l’indice de masse corporel qui peut “déterminer” si une personne est “ronde” mais même à cela, la personne peut être mince et avoir un léger surplus de poids parce qu’elle est musclée par exemple. Il est vrai que c’est plutôt la société qui nous émet des critères de beauté de plus en plus précis et irréalisables dans certains cas. Il faut avouer, du moins c’est mon avis, que ces critères de beauté et la pression exercée sont plus fortes envers les femmes.

    À voir le monde dans lequel que nous vivons et la définition de nos jours de ce qui est beau ou pas, les femmes devraient ressembler à ceci.

    Avoir une belle chevelure

    Un visage mignon, jeune, sexy, un maquillage impeccable, un petit nez, une peau parfaite.

    Des bras fermes et légèrement définis

    Des beaux ongles toujours bien faits

    Une poitrine généreuse et ferme

    Un ventre plat laissant apecevoir les abdominaux légèrement

    Des fesses bombées, ferme et molle à la fois, sans cellulite

    Des cuisses musclées, fermes et élancées

    Des mollets fermes et pas trop gros

    Des pieds égaux

    Et j’en passe évidemment.

    Pour les hommes aussi, vous ressentez beaucoup de pression pour avoir le corps d’un athlète et être musclé à bloc.

    Il est vrai que cette manière de penser et l’importance que nous donnons aujourd’hui au physique parfait n’aide guère les jeunes femmes et les jeunes hommes a avoir confiance en eux.

    Plusieurs personnes, sur le forum de discussion, ne s’aime pas du tout mais je dis, pas du tout à cause de leur apparence physique et de leur poids. Ça leur pourrit la vie et cela amène parfois à des formes de violence envers eux-même en développant des troubles alimentaires ou encore à suivant des régimes et méthodes dangereuses et douloureuses autant physiquement que psychologiquement.

    Même à Hollywood, il y a certaines femmes rondes qui sont tout de même sexy et très belles comme par exemple Beyoncé et Adèle. Malgré cela, la minceur, les belles courbes pas trop rondes et les muscles prennent le dessus.

    Dans certains pays ou régions, il est vrai que la mentalité diffère en ce qui a trait aux critères de beauté où les femmes rondes sont nettement plus belles aux yeux des hommes que les femmes minces. Il en était de même il y a 50 ans. Les hommes voulaient des femmes fortes et rondes pour subvenir au travail à la ferme et à la maison.

    Je ne sais pas si un jour, nous pourrons voir et comprendre que ce que nous voyons dans les revues ou publicités, les belles femmes et hommes parfaits, c’est pratiquement impossible d’être “pareil” à cela.

    Pourquoi ne pas s’accepte tel que nous sommes et accepter notre unicité 🙂 C’est ce qui fait que nous sommes tous beaux et belles à notre manière.

    Cependant, pour les personnes qui souffrent d’un surplus de poids ou d’obésité, je ne dis pas qu’elles ne doivent pas s’aimer comme elles sont mais pour une question de santé, elles doivent faire quelque chose sans quoi, leur espérance de vie est réduite sans compter toutes les souffrances physiques et émotionnelles qui vont avec ces problèmes de poids.

    Ce que je pense avant tout, c’est à la santé et bien-être de ces personnes. Il y a des personnes légèrement rondes ou même minces qui ne s’aiment pas comme elles le sont et j’accepte cela même si je trouve cela malsain car il faudrait toujours être de plus en plus mince pour être plus belle/beau.

    Il faut dire que la très grande majorité des femmes souhaitent perdre du poids, environ 80% et plus veulent perdre du poids et cela va aussi de plus en plus jeunes comme vous le disiez. Les jeunes filles de 6, 8 et 10 ans souhaitent ressembler à leurs vedettes préférées (Miley Cirus par exemple) et même que la très grandes majorités des jeunes filles vont avoir essayées un régime avant l’âge de 12 ans, ce que je trouve fort désolant.

    Cela est en partie causé par notre société, les critères de beauté ainsi que la pression exercée mais aussi par les commentaires que les parents se font à eux-même devant leurs enfants. Si les enfants voient leur mère toujours se dénigrer physiquement ou être aux régimes, ils risques forts de faire la même chose.

    Merci de ce commentaire qui est très pertinent

    Au plaisir d’avoir d’autres commentaires aussi intéressants de votre part.

    Passez une belle journée

    Cordialement

    Roxanne 🙂

    1. Bonjour, Roxane,

      Je suis content que mon humour un peu lourd sur les fesses des rondes ne vous a pas choquée, et je suis aussi flatté de constater que vous partagez certaines de mes opinions sur la question du jugement permanent auquel se soumettent, sans la moindre indulgence pour elle-mêmes, des femmes, des jeunes filles ou des toutes jeunes filles… J’ai été vérifier sur le forum de maigrisansfaim.com ce que vous dites dans votre message précédent, et c’est fort juste : beaucoup de femmes s’infligent une souffrance émotionnelle terrifiante par rapport à leur “supposé” surpoids, je ne dis pas cela pour dire que tout cela se trouve dans la tête des femmes, mais j’ai cru remarquer que la plupart des personnes qui postent sur le forum, homme ou femme, n’indiquent jamais leur poids, et cependant demandent des conseils qui pourraient leur être très préjudiciables si d’aventure l’estimation de leur surpoids était incorrecte… attention, Roxane, je ne nie pas que ces personnes doivent être en souffrance.

      J’ai beaucoup appris sur ce site, certaines choses que je n’avais pas comprises par le passé en fréquentant des filles rondes, je pense désormais que c’est une affaire plus sérieuse que je ne l’imaginais autrefois, je regrette même un peu mon attitude “comique” des premiers messages sur ce site, j’espère encore n’avoir blessé personne.

      J’ai toujours pensé qu’avec de l’auto-dérision sur son propre physique on pouvait parvenir à effacer les barrières qui nous séparent les uns des autres, et souvent j’ai un peu “bousculé” (en croyant bien faire) les quelques rondes avec lesquelles je suis sorti (c’est pas non plus un harem, je vous rassure !), j’en ai connu quelques-unes et j’avoue ne pas avoir été très délicat parfois avec leur sentiment, mais j’ai toujours cru bien faire, car c’est de cette façon un peu décapante que j’agis avec moi-même : j’ai un peu l’impression de me décrire comme un vulgaire sadique, je n’ai brutalisé personne, je veux dire que, de mon point de vue d’homme, j’ai souvent eu une nette tendance à penser que les rondes ne savent pas tellement de quoi elles parlent quand il s’agit d’évaluer notre capacité (d’hommes) à éprouver du désir et de l’amour pour elles et leurs formes.

      Évidemment je ne dirais jamais “j’aime les rondes” parce qu’il faut avoir un aplomb et une grossièreté sans limite pour oser le dire et le penser, moi j’ai aimé des filles qui se trouvaient être ce que l’on appelle communément rondes et je constate que bien souvent je n’ai pas accordé d’attention à leur souffrance personnelle ou leur manque de confiance en m’imaginant que mon propre attachement envers elles était suffisant pour balayer toutes leurs peurs “stupides.”

      Je pense que mon attitude est celle adoptée par la plupart des garçons, mais il faut s’en rendre compte rapidement, car négliger le sentiment d’insécurité d’une femme en prétextant que son physique nous indiffère, c’est une façon de déplacer le problème dans un registre qui n’intègre pas de façon objective le corps de l’autre : je le disais d’ailleurs récemment à une fille dont je suis tombée amoureux, je ne peux pas être objectif avec elle peu importe si elle a des rasions de penser que quelque chose cloche chez elle, d’ailleurs ça n’a pas marché avec elle… Je m’explique, il me suffit de penser que j’aime une fille pour me dire que rien ne compte d’autre que ce sentiment et que peu m’importe si elle est ronde, plus grande que moi de trois têtes, petite ou alcoolique. Cependant, mon sentiment ne règle pas le problème d’acceptation de cette personne aimée, elle continue toujours à se sentir effrayée par sa propre apparence ou anxieuse d’être rejetée à cause de son apparence, je me demande si je n’ai pas fait plus de mal à certaines filles que je ne les ai aidées.

      Enfin, c’est un commentaire personnel que je me fais à moi-même : après avoir lu certaines interventions sur le forum, il m’a semblé que bon nombre des personnes qui se considèrent trop gros(ses) éprouvent une oppressante solitude, peu importe si leur conjoint leur dit “je t’aime”, ça me rend un peu triste car ça me fait penser que chaque fois que j’ai pu le dire à une amie ronde, elle a dû se bloquer dans sa tête et songer qu’elle était seule et que je ne faisais aucun effort pour la comprendre… comme il s’agit d’un problème lié à l’apparence je suis à peu près certain qu’aucune ronde/rond n’explique à leur proche qu’elle se sent seule face à un combat que tout le monde fait semblant de ne pas voir et considère comme un point de détail ou de la superficialité/vanité mal placée.

      Tout cela pour dire, Roxane, oh la la ! je mets un temps fou à m’expliquer, mais je crois que je serais bien mal inspiré d’intervenir sur le forum du site, car je vois les précautions infinies dont vous faites preuve pour tirer des infos précises auprès des intervenant(e)s qui vous demandent sans d’autres précisions la recette magique pour perdre rapidement du poids sans faire dans la délicatesse… je trouve que vous faites un chouette travail, et j’admire vraiment votre démarche, je regrette encore un peu plus d’avoir démarrer mes commentaires sur les fesses protubérantes de Jennifer Lopes et le goût que les hommes ont pour celles-ci… encore une fois je m’en excuse, je pense que, comme cela peut toucher des personnes très jeunes, et que ces questions de l’acceptation de soi sont épineuses et prennent une vie entière à être digérées, j’estime que je devrais faire mes blagues du bout des lèvres, et seulement après y avoir murement réfléchi.

      Amicalement.

  5. Bonjour “Lip Serice Doughty”,

    Comment allez-vous?

    Sachez que j’aimerais vraiment beaucoup que vous interveniez dans le forum de discussion de maigrirsansfaim en créant un nouveu sujet qui indiquerait votre position et opinion sur l’apparence physique réelle, la peur, l’estime de soi, l’amour propre, la “négligence” que vous avez pu avoir dans vos relations précédentes, votre amour unique pour la personne et non son poids, etc.

    Je crois que vous trouvez toujours les mots justes et que vos propos, vos goûts, vos opinions et votre rétrospection sauront aider de nombreuses personnes qui souffrent réellement (ou pas) de problèmes de poids car parfois, c’est en tenant des propos comme les vôtres (dans les 2 derniers messages principalement) qui peut vraiment faire réaliser à une personne qui n’est pas ronde réellement de lâcher prise, s’accepter telle qu’elle est, d’avoir plus confiance en elle, etc.

    Pour votre premier message en vous inquiétez pas, je ne pensais plus vraiment à cela mais plutôt à vos 2 derniers messages qui sont bien exprimés et apportent beaucoup d’éléments forts intéressants.

    Il est vrai que la grande majorité des femmes (et de plus en plus d’hommes de nos jours) ne sont pas satisfaits de leur apparence physique pour diverses raisons mais surtout ciblant le poids. Environ 80 à 90% des femmes souhaitent perdre du poids et même des femmes minces voir maigres, c’est affreux ou plutôt triste, je le sais bien. De nos jours, la société veut nous faire croire que notre apparence physique est primordiale même plus importance qu’une belle personnalité pétillante.

    L’accent et l’importance que nous mettons sur notre apparence physique est présente dans notre travail, dans notre relation amoureuse, dans la rue bref partout. Nous devons toujours être à notre meilleur on dirait, autant au niveau de notre poids que sur notre habillement, notre coiffure, notre maquillage, etc.

    Nous avons comme fausses pensées qu’une belle femme (cela aurait bien pu être un homme aussi) que les femmes minces et belles sont plus séduisantes, ont de meilleurs emplois, gagnent plus d’argent, ont plus de chances de se trouver un emploi important, sont plus heureuses, se font regarder davantage, etc.

    De plus, il faut dire que nous subissons beaucoup de pression. Que ça soit dans les publicités à la télévision ou encore sur les grands magazines, nous ne voyons que des belles femmes “parfaites” avec de longues jambes minces et légèrement musclées, un visage sans ride et la peau radieuse, des seins proportionnés sans être refaits, des femmes bombées, etc.

    Je tiens aussi à ce que vous sachiez que même les personnes minces tout comme les personnes rondes peuvent se sentir mal dans leur peau, se souhaitent pas attirantes, séduisantes, pas assez belles pour l’autre personne dans le couple (pas à la hauteur si l’on veut), avec une faible estime de soi, une incapacité d’auto-dérision et j’en passe.

    Si par exemple une femme dit: «Je suis laide, je suis grosse, je ne me sens pas belle, je devrais perdre du poids», ce qu’elle veut, ce n’est pas une non-validation en lui disant: « Bien non chérie, tu es belle ainsi, ne change pas» (même si ça fait plaisir à attendre) mais elle a besoin de se faire valider ces sentiments négatifs, ces peurs, son non-amour propre. Les hommes pourraient alors dire :« Je comprends la peine que tu peux ressentir face à toi même, je suis là si tu veux m’en parler, je respecterais ce que tu diras même si moi, je te trouve formidable ainsi»

    Ainsi, vous émettez votre point de vue sans nier les sentiments de l’autre.

    Une personne qui ne se trouve pas belle physiquement souffre réellement sur le plan émotif car ce non amour-propre d’elle même le suit à tous les jours car cette personne est confrontée aux miroirs mais aussi aux regards d’autrui. C’est très difficile et pour elle mais aussi pour les personnes qui l’entourent.

    Ce n’est pas en banalisant ou minimisant les sentiments de l’autre qu’elle se sentira épauler, appuyer, écouter. Peut-être sentira-t-elle justement que ces propos et ces peurs ne sont pas importants, ne sont pas corrects et alors, elle pourrait craindre de ne pas penser ou se voir comme tout le monde, ce qui est assez choquant (tristement). Elle peut alors sentir qu’elle doit penser ou se sentir comme les autres lui dictent d’une certaine manière et ainsi, perdre de son identité mais ici, c’est dans des cas extrêmes bien entendu.

    Même si ces personnes (qui souffrent ou non d’un surplus de poids mais qui manquent de confiance) se font dirent par leur conjoint ” Tu es belle” ou “Je t’aime”, elle entend le message mais c’est comme si ce n’était pas vrai ou pensée, c’est comme si, par un grand manque de confiance et d’estime, son conjoint ne pouvait pas l’aimer réellement puisqu’elle est “laide” (à ces yeux du moins) et que plusieurs autres femmes sont bien plus belles et minces qu’elle.

    C’est pareil pour les hommes aussi hein 😉

    Même si vous aimez réellement une femme “ronde” et qu’elle sait pertinemment les sentiments intenses que vous partagez réciproquement, la peur ne se balaie pas ainsi malheureusement. Certes, ces relations amoureuses sont saines pour l’estime et la confiance de la personne mais les peur sont toujours présentes. C’est comme si vous avez une réelle peur des hauteurs, même si vous êtes en relation avec une femme formidable, votre peur sera toujours présente malgré l’amour que vous donne cette femme. C’est différent dans cette situation car la peur ou plutôt la faible estime de soi touche tous les aspects de vie de cette personne et que cela ne se voit pas comme une personne qui a peur des hauteurs et fait de l’anxiété un pont pour les piétons par exemple.

    C’est comme les personnes qui souffrent de dépression versus une personne avec une jambe cassée, ce n’est pas parce que dans le premier pas, nous ne voyons pas toujours la douleur contrairement à une personne avec un plâtre au niveau de la jambe que la douleur est moins importante…tout au contraire, c’est pire à mon avis car la douleur mentale ou émotionnelle dure plus longtemps et ne se guérit pas de la même façon qu’une douleur physique comme une jambe cassée (même si cela doit être fortement douloureux par contre).

    Bref, ce que vous dites est très juste et j’aime la rétrospection que vous faites envers vous-même et vos relations antérieures. Je crois que justement, cela vous aidera beaucoup dans vos prochaines relations à respecter et valider les sentiments de la femme que vous fréquenterez 🙂

    Je vous invite à venir partager ces mêmes genre de propos sur le forum de discussion.

    De plus, j’ai accepté vos excuses il y a longtemps, je ne suis pas rancunière, le pardon fait parti de ma vie 🙂

    Au plaisir de vous y retrouver mon cher

    Prenez soin de vous

    Cordialement

    Roxanne 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.