Inscrivez-vous
Mot de passe oublié
Connexion
Mon Profil
Mes Sujets

Dépression et perte de poids: Les 37 symptômes possibles des 7 types de dépressions (atypique, mélancolique, unipolaire, etc…) + 10 causes parmis 3 facteurs (hérédité, etc…)

Même si de nos jours, nous entendons surtout parler des nombreux cancers qui détruisent la vie de milliers de personnes annuellement, il n’en reste que la maladie mentale est tout aussi importante. Il n’est pas trop difficile d’y croire, car les facteurs qui engendrent le stress, le rythme de vie très rapide, productif et qui en demande toujours plus augmentent sans cesse. Certaines personnes s’adapteront très bien à ce style de vie effréné, mais d’autres n’y parviendront pas et la dépression les guette, car 20% de la population en général souffrira d’un épisode dépressif au cours de leur vie.

Ce qui est difficile dans tout cela, c’est encore les nombreux préjugés qui existent face à cette maladie et non une faiblesse de la part de la personne. Même si cela ne paraît pas toujours à l’oeil contrairement à une fracture de la hanche, il reste que la dépression touche des millions de personnes annuellement et est tout aussi douloureuse, si cela n’est pas davantage qu’une simple fracture. Des personnes croient encore à ce jour que la dépression est un signe de faiblesse et de lâcheté, alors qu’elle connaît des causes réellement physiologiques et non psychologiques seulement. Ce n’est pas parce que ce mal n’ai pas visible à l’œil (comme une blessure) qu’elle n’ait pas douloureuse et parfois mortelle.
 
 

Qu’est-ce que la dépression?
La dépression est une maladie mentale qui est caractérisée par un sentiment de tristesse profond, un grand négativisme, une perception déformée de soi, une incapacité à reconnaitre la valeur en tant qu’individu unique, une mélancolie permanente, des problèmes émotionnels et comportementaux,  etc.
De plus, il ne faut mettre tout les œufs dans le même panier car il existe différents niveaux dépressifs de léger, moyen à élevé. En ce qui concerne le diagnostic de cette maladie mentale, en santé, cette personne doit ressentir certains symptômes dépressifs pendant 2 semaines consécutives au minimum.
De plus, comme je vous aie dit, la dépression peut être à l’origine d’une diminution ou absence d’une hormone, soit la sérotonine, hormone qui favorise la stabilisation des humeurs, car la dépression est en quelque sorte un trouble de l’humeur dépressif généralement.
Il est important de spécifier qu’il n’existe pas une seule et unique dépression, mais bien de nombreuses. Par contre, je vous citerai ci-dessous les plus importantes et connues à ce jour.
Dépression Atypique 
Dépression caractérisée pas l’hypersomnie ( surplus de sommeil selon la normale, soit plus de 10 heures par jour ) , la prise de poids, l’humeur réactionnelle et la sensibilité dans les relations interpersonnelles.
Dépression Mélancolique
Dépression caractérisée par l’anhédonie ( incapacité de ressentir du plaisir dans des situations ordinaires, perte d’intérêt pour des choses agréables). Celle-ci est plus intense le matin, une perte de poids et un ralentissement de l’activité cérébrale (psychomotrice).
Dépression Unipolaire
Dépression désordonnée , caractérisée par des épisodes de dépression et de manie, soit la dépression psycho maniaco-dépressif, qui est considérée comme une dépression endogène, ce qui signifie une grande indifférence émotive, de plaisir, de sensation, etc.

 
 

Dépression Saisonnière
Il y a des personnes qui sont plus prédisposées à la dépression ou ressentent une grande intensité de symptômes dépressifs à l’automne, en hiver ou au début du printemps. Puisque la luminosité est moindre, ces personnes vivent beaucoup plus dans «l’obscurité», ce qui favorise l’apparition de la dépression. Elles vivront alors une perte de plaisir et d’intérêts pour des choses qu’elles aimaient auparavant, des pensées suicidaires, une mélancolie, une perte ou prise de poids, etc.
Dépression Psychotique
Cette dépression est moins courante, mais demeure tout aussi douloureuse pour les personnes qui en souffrent. Ces personnes ressentent un grand déni de leurs organes, se punissent eux-même, ont un grand sentiment d’incompétence, de culpabilité, de honte, etc.
Dépression Agressive
Les personnes qui vivent ce type de dépression connaissent une grande irritabilité, colère et agressivité envers des objets ou même, amène à l’auto-mutilation.
Dépression Prénatale ou Post-Partum
Certaines femmes qui viennent de donner naissance à leur enfant ou qui sont enceintes vivent des épisodes dépressifs, notamment car il y a alors l’institution d’un nouveau rôle, ce qui engendre du stress et de l’angoisse. Même si elle n’est pas toujours diagnostiquée, ce type de dépression est important avant ou après la naissance de l’enfant.

 
 

Les Causes de la Dépression
Facteurs Neurobiologiques

  • Déficience de la neurotransmission de la sérotonine qui est un neurotransmetteur qui joue un rôle important dans l’humeur, l’appétit et la régulation du sommeil
  • Dérèglement neuro-endocrinien
  • Transmission génétique

Facteurs Psychosociaux
 
Théorie Psychanalytique
  • La dépression est causé par une perte : d’un membre de la famille, d’un être cher, un échec…
  • La manie est un moyen de défense contre la dépression car les épisodes dépressifs sont difficiles et le mal-être est bien profond.



Théorie Cognitive

  • La dépression est dut aux distorsions négatives de la pensée.



Théorie de l’Incapacité Apprise

  • La dépression est causé par un manque de maîtrise sur les évènements.



Évènements de la Vie et Théorie du Stress

  • Tous les évènements négatifs importants (deuil, séparation, échec) aux yeux d’une personne, le stress et la tristesse que cela engendre peut amener une personne à souffrir de dépression ou de manie.



Théorie de la Personnalité

  • Une personne peut avoir des traits de personnalité qui la prédispose aux troubles de l’humeur.

 


Facteurs Héréditaires
Il est clairement démontré que certains facteurs biologiques peuvent entrer en ligne de compte en ce qui concerne la dépression. En effet, une personne ayant des antécédents familiaux de la dépression coure plus de risques d’en être atteint à son tour. On ne sait pas encore exactement pour quelle raison les facteurs héréditaires prédisposent plus une personne, car la dépression ne contient pas de gène, par contre, la sécrétion de sérotonine peut se traduire chez un individu de la même famille, ce qui peut être la cause de la dépression, qui sera alors plus d’ordre biologique.

Les Symptômes de la Dépression

Émotionnels

  • Anhédonie ( perte de plaisir)
  • Humeur dépressive, pessimiste
  • Augmentation de la dépression le matin ( dépression mélancolique)
  • Réactivité à l’humeur ( dépression atypique)
  • Capacité à réagir à des évènements positifs ( dépression atypique)
  • Irritabilité, tristesse
  • Idées suicidaires
  • Mélancolie
  • Dévalorisation de soi
  • Sentiment de ne rien vouloir
  • Perte d’intérêt pour toutes activités autrefois appréciées
  • Sentiments de culpabilité et de honte importants
  • Diminution de la libido
  • Pleurs très fréquents sans raison apparente



Cognitifs

  • Difficulté à penser normalement, à se concentrer, difficulté dans la prise de décision
  • Pensées continuelles de mort
  • Focalisation sur sa faible estime de soi, son manque de valeur, ses incapacités
  • Sentiments excessifs de culpabilité ( dépression mélancolique)
  • Sensibilité au rejet interpersonnel ( dépression atypique)
  • Isolement social
  • Diminution de la concentration et de la production au travail et à la maison

 
 

Comportementaux
  • Perte de poids ( dépression mélancolique)
  • Augmentation de poids importante ( dépression atypique)
  • Insomnie ( difficulté à trouver le sommeil ou à dormir suffisamment) ou hypersomnie ( excès de somnolence durant la journée ou sommeil nocturne très prolongé)
  • Une augmentation ou une diminution de l’activité psychomotrice
  • Fatigue et irritabilité
  • Éveillée 2 heures avant l’heure habituelle et incapacité a retrouvé le sommeil ( dépression mélancolique)
  • Sensation de lourdeurs dans les jambes ( dépression atypique)
  • Isolement social
  • Auto-mutilation
  • Anorexie
  • Diminution des sorties, reste dans la maison constamment


Sociaux

  • Retrait de toutes interactions sociales
  • Repliement sur soi-même, solitude
  • Difficulté au travail pour être concentré, organiser leur travail , commencer et terminer les tâches à effectuer
  • Perte d’emploi, divorce, séparation, éloignement de la famille
  • Querelles fréquentes avec le conjoint, les amis, les enfants


Statistiques de la dépression


  • 19,3% (près 1 personne sur 5) de la population générale souffre d’un trouble d’humeur comme la dépression, trouble de personnalité, bipolaire et trouble dysthymique
  • 21,3% des femmes et 12,7% des hommes feront une dépression grave au cours de leur vie
  • L’âge moyen de personnes qui souffrent de bipolarité est de 25-30 ans
  • L’âge de l’apparition de  la dépression est de 30-40 ans, mais commence généralement à l’adolescence ou la jeune vie adulte soit de 16 à 25 ans.
  • Les personnes de race Blanches sont plus à risque d’avoir une dépression que les personnes de race Hispaniques et Afro-Américains
  • La classe de personnes les plus à risques sont les défavorisés comparativement aux personnes de classe moyennes et les favorisées.
  •  La bipolarité est plus fréquente dans la classe des personnes favorisées.
  • La dépression occupe la 4e place des maladies en importance dans le monde
  • D’ici 10 ans, la dépression serait la 2e cause invalidité dans le monde.


Les Personnes À Risques de la Dépression

  • Les personnes ayant des antécédents familiaux de dépression et autres troubles de l’humeur
  • Les femmes enceintes, qui ont accouché ou en ménopause
  • Les personnes qui prennent certains médicaments comme des anti-psychotiques, des pilules contraceptionnels, des corticostéroïdes, des anabolisants, etc.
  • Les personnes de race Blanche
  • Les homosexuels
  • Les personnes défavorisées
  • Les enfants, adolescents et jeunes adultes (c’est à ce moment-là qu’on observe les premiers symptômes de la dépression)
  • Les personnes âgées
  • Les personnes souffrantes de Parkinson ou de Scléro en Plaque
  • Personnes qui vivent avec des maladies chroniques comme le diabète, angine
  • Personne ayant vécue de la violence physique, verbale ou sexuelle
  • Personnes alcooliques ou qui prennent régulièrement de la drogue
  • Personne qui vit un décès d’un ami, parent, conjoint, collègue, enfant
  • Viol


Pour plus d’information, consultez mon article: Comment se Sortir de la Dépression

 
 

Dépression et Perte de Poids?
Il est certain que la dépression apporte son lot d’inconvénients et de symptômes, surtout en ce qui a trait à la perte de poids ou la prise de poids. Cela dépend énormément de l’intensité de l’état dépressif de la personne, car certaines auront une grande envie de manger afin de compenser les grandes émotions qu’elles vivent tandis que les autres ne mangeront pratiquement rien, ce qui se traduit par une perte de poids qui peut être très importante.
En effet, de nombreuses personnes qui souffrent de dépression ont un poids inférieur à leur poids santé et certaines d’entre elles tombent tout simplement anorexiques. Cela s’explique principalement par le fait que les personnes dépressives ont une grande perte de plaisir et d’intérêt aux activités de la vie quotidienne comme l’alimentation et elles connaissent une perte partielle ou complète d’appétit, ce qui les motive pas vraiment à consommer des aliments. Il est tout à fait normal, qu’une personne qui ne comble pas les besoins énergétiques de son corps perd du poids. Mais comme je vous aie dit, cela diffère d’une personne à l’autre et d’autre prendra du poids.

Mon Avis Personnel
Ayant travaillé dans des centres de santé, j’ai côtoyé de nombreuses personnes qui souffraient de dépression, une maladie mentale qui ne cesse de gagner du chemin d’année en année. Je trouve cela déplorable que certaines personnes croient encore de nos jours que la dépression est un signe de faiblesse, de manque de volonté ou de lâcheté, alors que cette maladie mentale connaît des causes beaucoup plus profondes et importantes. Même si cette maladie ne se voit pas, elle demeure très ardue à guérir et elle est très douloureuse autant physiquement qu’émotionnellement. Nous, au Québec, le taux de suicide représente 33% des décès auprès des hommes de moins de 50 ans et des jeunes entre 15 et 20 ans. C’est la province Canadienne qui connaît le taux le plus élevé de suicide, mais si celui-ci semble diminuer légèrement.
Le suicide est souvent le résultat d’une maladie mentale non diagnostiquée ou non soignée correctement, la dépression entre autres et cette pour cette raison que nous voyons de plus en plus de publicités à la télévision, sur le net ou encore dans les journaux, afin de sensibiliser les personnes à la dépression mais aussi au suicide qu’elle peut entrainer. Si jamais vous êtes une personne qui souffre de dépression ou que vous connaissez une personne dépressive, qui exprime ses idées suicidaires ou fait allusion à ce geste, contactez IMMÉDIATEMENT un médecin, ambulance ou même policier afin que cette personne ait toute l’aide requise afin de la protéger d’elle-même. Ne banalisez pas les paroles d’une personne dépressive, car cela pourrait s’avérer vraies.

Katherine-Roxanne Veilleux on FacebookKatherine-Roxanne Veilleux on GoogleKatherine-Roxanne Veilleux on LinkedinKatherine-Roxanne Veilleux on PinterestKatherine-Roxanne Veilleux on Twitter
Katherine-Roxanne Veilleux
Katherine-Roxanne Veilleux
CYBERENTREPRENEURE ET BLOGUEUSE chez MaigrirSansFaim.com
Ayant souffert d’un surpoids lors de mon adolescence, je sais ce que c’est que de ne pas se sentir bien dans sa peau, de ne pas se trouver beau ou belle et de manquer de motivation pour mieux manger, bouger plus, etc. Entre 2005 et 2006, j’ai perdu 33 kilos sans suivre de régime en particulier mais en adoptant de saines habitudes alimentaires et un mode de vie beaucoup plus actif. Au fil des ans, j’ai développé une passion pour la nutrition et la cuisine puis, en 2010 j’ai créé mon premier site web dans le but de partager mes connaissances pour aider les gens dans leur perte de poids.

27 Commentaires pour 'Dépression et perte de poids: Les 37 symptômes possibles des 7 types de dépressions (atypique, mélancolique, unipolaire, etc…) + 10 causes parmis 3 facteurs (hérédité, etc…)'

 
  1. Anonyme dit :

    bonjour j ai pris du poids a cause de ma depression donc je suis sous antidepresseur pouvez vous m aider a perdre ce poids en trop merci

  2. Roxanne dit :

    Bonjour Anonyme,

    Je comprends qu’il est difficile de constater une perte de poids après une épreuve aussi difficile que celle-ci. Toutefois, je ne connais pas réellement les raisons qui auraient pu causé ta prise de poids, est-ce ta médication, ta modification sur le plan alimentaire (manger plus, manger plus d’aliments malsains) ou encore ta sédentarité causée par la fatigue ou autres causes.

    Pour perdre du poids, tout dépendamment de la ou les raisons qui ont pu favoriser cette prise de poids, tu dois savoir qu’il serait bien de consulter ton médecin ou psychiatre si cela est causé par ta médication, demander l’aide d’une nutritionniste si cela est causé par ton alimentation ou encore un entraîneur si cela est dû par ta sédentarité. En me donnant cette réponse, il me sera plus facile de t’aider spécifiquement et personnellement.

    J’attends de tes nouvelles.

    Bonne journée

    Cordialement

    Roxanne

  3. Bea81 dit :

    Bonjour,
    En lisant vos articles, je pense que ma fille fait de la dépression. Après un séjour au USA qui ne s’est pas très bien passé, elle a perdu beaucoup de poids. En 5 mois elle a perdu plus de 15 kg, elle ne pèse plus que 39 kg pour 165 cm. Je pense qu’au début elle a voulu perdre un peu de poids du fait qu’elle avait pris quelques kg aux USA, maintenant elle ne mange que des légumes à l’eau ou à la vapeur, et n’a plus de goût pour les aliments qu’elle aimait encore il y a quelques mois. Elle ne dort plus beaucoup non plus. Elle est souvent très fatiguée, elle a toujours froid. Mais tous les matins elle se réveille très tôt, et est réveillée bien avant son lever.
    Elle dit qu’elle prend conscience qu’elle est trop maigre, mais malgré tout elle continue à maigrir.
    Je vous remercie de m’éclairer.

  4. Clément. dit :

    Je suis content d’avoir pris connaissance de votre site, sa me fait prendre connaissance que je suis en plein dépression.
    En voyage dans le sud mon amie m’a trompé avec un de mes cousins et je les ai pogné sur le fait. J’ai eu un choc émotionnel et j’en suis tombé malade 2 semaines dans le sud, manque d’énergie, manque d’appétit, fièvre et perte de poids environ de 13 Kl. En arrivant au Québec j’ai pris l’hôpital et j’attend les résultat du micro biologiste, depuis j’ai quitté mon amie mais j’ai pas beaucoup d’énergie, je perd du poids encore donc je fais vraiment une grosse dépression :o( car je pense toujours à elle et la scène du sud me reviens toujours dans la tête.

    • Bonjour Clément,

      Comment allez-vous ?

      Cet article a pour but d’apporter des informations sur cette maladie mais il serait important de consulter votre médecin pour savoir si vous souffrez de dépression et si oui, avoir les traitements nécessaires.

      Si je comprends bien, vous ne mangez pratiquement plus ?

      Et au travail, ça se passe comment ?

      N’hésitez surtout pas à consulter un professionnel de la santé pour en parler et avoir les soins nécessaires.

      Je vous souhaite une belle journée
      Cordialement
      Roxanne 🙂

      • Clément dit :

        Bonjour Roxanne,

        disons que je pourrais allé mieux, je discute encore avec elle. Elle a juste le sexe dans la tête et rencontré d’autre hommes, pourtant lundi elle a voulu que j’aille la massé sachant qu’elle avait rencontré un homme et baisé toute la fin de semaine avec lui j’y suis allé quand même et j’ai couché avec elle collé ensemble toute la nuit mais pas fait l’amour. Elle me sert dans ces bras, m’embrasse ce colle contre moi et me dit je me suis enlevé des site de rencontre et j’ai supprimé le gars d’en fin de semaine de sur mon Facebook car sa pas marché mais elle a eu du bon sexe avec lui. Je suis parti le matin et elle était très de bon humeur Le soir je m’aperçois qu’elle l’a remis dans ces contacts et je lui demande si elle c’est ré abonné a un site de rencontre la réponse à été oui. Je l’ai supprimé de mes contacts facebook en lui disant Adieu ce qu’elle m’a répondu la même chose, mais je lui ai texté pour lui dire que j’irais diné avec elle et elle m’a répondu NON mais je lui ai dit que je voulais lui parlé face à face et si c’est vraiment fini je vais m’en faire une idée. Je crois que je suis plus fou qu’elle ???

        • Bonjour Clément,

          Je crois dans un premier temps qu’il faudrait que vous en discutiez avec un psy ou thérapeute en relation conjugale. Si cette femme veut continuer cette relation avec vous, peut-être voudra t’elle consulter un professionnel avec vous pour trouver des solutions à vos difficultés.

          Qu’en pensez-vous ?

          Je vous souhaite une bonne journée
          Cordialement
          Roxanne

          • Clément dit :

            Bonjour Roxanne,
            On c’est parlé aujourd’hui et elle m’a dit que je l’étouffais mais elle avait des sentiments pour moi et ne sait pas si elle m’aime donc on n’est convenue à une entente on prend un break chacun de son côté, elle voit son psychiatre le premier avril et elle va m’appelé pour me dire un compte rendu de sa rencontre. D’ici la on fait ce qu’on veut et on ne communique pas ensemble. J’espère que c’est la bonne façon de procédé ? si c’est vraiment fini je tournerai la page.

            • Bonjour Clément,

              C’est un soulagement en quelque sorte que vous ayez pu lui parlé.

              Effectivement, je crois que vous saurez davantage où cette relation va dans quelques jours.

              J’espère que tout se terminera bien pour vous
              Cordialement
              Roxanne 🙂

  5. catherine gentil dit :

    J’ai un ami qui fait une depression grave, il prend le maximum d’antidepresseurs et continue a maigrir malgre qu’il se met a manger. Que faire pour l’aider de mon mieux ? Merci

    • Bonjour Catherine

      Comment allez-vous ?

      Je crois que la meilleure chose que vous puissiez faire pour votre ami est d’être présente pour lui. De l’écouter, le respecter, être compatissante et juste être présente.

      Je sais également qu’il y a des organismes qui sont présents pour aider les proches d’une personne atteinte d’une maladie mentale.

      Peut-être que ces professionnels vous donneraient des outils pour aider votre ami efficacement 🙂

      Par chez nous, en Beauce, cet organisme s’appelle le Sillon.

      Peut-être pouvez-vous les consulter au téléphone, je ne suis pas certaine 🙂

      Surtout, prenez soin de vous 🙂
      Cordialement
      Roxanne

  6. Ben dit :

    Slt suis content de vos explications,
    Depuis Janvier j’ai connu une crise de malaria après mes vacances de trois semaine de vacances chez mes parents dans une zone humide ou je ne supporte vraiment pas car je tombe souvent malade quand je m’y rend.
    Comme ma relation n’était pas bonne avec ma femme, je suis tombe dans une relation avec une fille que je connais quand même jusqu’à faire un rapport non protéger et depuis lors je n’arrête de me culpabiliser, trois semaine après j’ai connu cette crise de malaria, suivi de gastrique qui me bruler terriblement jusqu’à perdre plus au moins 3 a 4 kg de mon poids normale. Vu que toute chaque personne que je croiser n’arrêter pas de me dire que j’ai perdu du poids après les soins je passer des moments d’une souffrance de culpabilité inimaginable, car malgré les soins reçus je n’arrive pas a me sentir complétement guéri car toujours des migraines et de douleurs maculaire présent, ceci m’a pousser a croire que je pourrai contracter le VIH lors de cette relation et je me demander comment l’expliquer a ma femme si cela était positif et donc je ne n’arrêter plus développer des penser horrible, trouble de sommeil, Vertiges, migraine, courbatures a moindre effort au travail qui se fera suivre en suite d’une faiblesse généraliser du corps de fois même si j’ai bien commencer ma journée sans aucun de ces signes.

    Je suis parti me refaire examiner mais le docteur me dira que tout fonctionne bien sauf que la malaria est toujours presante et qu’elle serrait la cause de ces symptômes mais ce qui m’inquiète ce la perte de ma forme normale pourtant avant je me suis dis

    • Bonjour Ben

      Comment allez-vous ?

      Dans un premier temps, je vous invite fortement de consulter votre médecin pour qu’il puisse effectuer les tests nécessaires et traiter aux besoins vos problèmes de santé.

      Dans un deuxième temps, je crois qu’il serait très bien de consulter un psychologue pour parler de vos inquiétudes, de cette culpabilité qui vous envhahit, de ces peurs, etc.

      C’est la seule chose que je peux faire pour vous puisque je ne suis pas un professionnel de la santé.

      Je vous souhaite une belle journée

      Cordialement
      Roxanne 🙂

  7. Loukibou dit :

    Bjr je souffre de la ddepression cmt puis je eradik cela

  8. Loukibou dit :

    Bjr je souffre de la ddepression cmt puis je eradik cela

  9. Valentin dit :

    Bonjour,

    dans mon cas, je me pose beaucoup de question, je perds du poids pas seulement quelques kilos, normalement je dois faire entre 75 et 80 kilos et j’en fais 65 pour 1m78. Je n’arrive pas à grossir,pourtant je mange. j’ai le sentiment d’être invisible face à ma femme, j’aimerai avoir plus d’affection, et d’attention, mais c’est très rare, j’ai toujours des envies sexuelles, mais rien que le fait que je perde du poids plus le fait que ma femme n’est pas présente pour moi j’ai l’impression qu’elle me laisse seul dans ce gouffre, du coup je m’enfonce, je m’auto-mutile, je fume beaucoup plus, je bois beaucoup plus de café, je souffre beaucoup…
    Je n’est pas besoin de pitié envers le monde extérieur, mais juste trouver des réponses.
    Je pense que je déprime car ma femme n’est pas assez présente, du point de vue affection et attention, elle me dit qu’elle ne me fait pas la tête, qu’il n’y a aucune distance entre nous mais pourtant c’est le cas, Du point de vue calin, etc… Il n’y a pas grand choses, cela se fait rare, du coup, moi cela me fais mal, donc je me venge sur mon corps, voire meme sur ma vie sentimentales, comme je disais plus haut, je me mutile, je suis péssimiste, je me rabaisse, parfois même j’aimerai ne plus existé…

    Aidez-moi s’il vous plait

    • Katherine-Roxanne Veilleux dit :

      Bonjour Valentin

      Comment allez-vous ?

      Je crois qu’il serait bien que vous exprimiez le tout à votre femme mais également à un psychologue ou encore votre médecin.

      Étant donné que je ne suis pas un professionnel de la santé, je ne suis pas la mieux outiller pour vous aider.

      Cependant, je vous encourage fortement à aller chercher de l’aide auprès de professionnels de la santé.

      Également, je vous encourage à faire part de vos émotions, vos sentiments, vos impressions à votre femme.

      Prenez soin de vous
      Cordialement
      Roxanne

  10. Marly dit :

    Bjr jai perdu mon fils ya 17 mois et je prend bvp poids ..pouvez vous m aider svp merci

    • Katherine-Roxanne Veilleux dit :

      Bonjour Marly

      Comment allez-vous ?

      Dans un premier temps, je tiens à vous présenter mes sincères condoléances pour la perte de votre fils.

      C’est un deuil que je ne peux imaginer, pour être la maman d’un petit garçon de 13 mois et attendant mon 2e fils pour le mois de juin.

      Est-ce depuis le décès de votre fils que vous prenez du poids ?

      Avez-vous constaté si vous grignotez plus, mangez de plus grosses portions, que vos humeurs sont plus « dépressifs », que vous sortez moins, vous bougez moins, etc.

      En avez-vous parlé avec votre médecin ?

      Merci pour les précisions Marly

      Je vous souhaite de la paix malgré la terrible épreuve que vous vivez.
      Cordialement
      Roxanne 🙂

      • Marly dit :

        Oui depuis quil s est envolee j fait que grossir je change d humeur je dors plus non je mange pas plus ..cordialement

        • Katherine-Roxanne Veilleux dit :

          Bonjour Marly

          Je vous conseille d’en parler avec votre médecin car peut-être qu’il y a un problème X qui a été causé par la perte de votre enfant comme la dépression par exemple qui peut avoir comme « symptôme » les humeurs instables, la prise de poids, l’insomnie, etc.

          Je crois que c’est la meilleure chose que vous puissiez faire Marly, pour bien prendre soin de vous.

          Qu’en pensez-vous ?

          Cordialement
          Roxanne

  11. Patricia dit :

    Bonjour
    Mon mari s’est suicidé récemment : je me pose beaucoup de questions : il a perdu sa belle-soeur(ma soeur) fin 2015 il l’a considéré comme sa confidente son amie sa soeur. j’ignorais leur relation téléphonique régulière depuis des années car je n’étais pas proche de ma soeur. j’ai souffert et la colère s’est emparée de moi fin 2016 que j’ai retranscris sur papier et j’ai déversé ma souffrance sur lui : suite à cela, mon mari a commencé à maigrir,plus de goût de vivre lui si passionné d’enduro ; je pense qu’il est parti sans comprendre ma douleur et je suis seule, malheureuse. comment savoir ce qui a déclenché cette auto-destruction
    merci

    • Katherine-Roxanne Veilleux dit :

      Bonjour Patricia

      Comment allez-vous ?

      Je tiens premièrement à vous témoigner mes sincères condoléances face à la perte de votre mari.

      Ne connaissant pas ni vous, ni votre mari, ni votre relation, je ne peux malheureusement répondre à cette question Patricia.

      Lui seul sait ce qui a déclenché cette auto destruction.

      Ce qui est difficile dans le cas d’un suicide, c’est que les proches ont souvent des questions qui demeurons sans réponse étant donné le départ brusque de cette personne.

      Peut-être serait-il bien d’en parler avec un psychologue qui pourrait vous aider dans ce deuil, cette perte mais aussi dans les émotions que vous vivez.

      Je vous souhaite une très belle journée
      Surtout, prenez soin de vous.
      Cordialement
      Roxanne

      • Patricia dit :

        Bonsoir Roxanne
        merci
        je souffre le martyr je ne pense qu’à lui ;je comprends que je n’aurai pas réponse à toutes mes questions mais quarante ans de vie commune avec des hauts et des bas comme dans tout couple ; il est parti en m’en voulant (il l’a écrit) c une personne qui parlait peu. il sait laisser envahir par je ne sais quels démons ; je lui ait été dévouée dans les derniers mois, il est parti en croyant que je ne l’aimais plus, ce qui était faux. je vois un psychiatre et un infirmier psychologue mais ces rencontres ne m’apportent guère. comment a t il pu nous quitter ses enfants et moi
        s’il n’y avait pas mes enfants, je partirai le rejoindre je vous assure.
        excusez moi de m’épancher de la sorte mais son absence est insoutenable
        cordialement
        patricia

Posez-moi vos questions ici