Les 20 symptômes de l’anorexie mentale, 17 causes possibles parmi 4 facteurs (biologique, socioculturel, psychologique, familiaux), les conséquences/complications et 3 traitements

La nourriture occupe une grande valeur émotive pour tous. Elle a aussi un symbole culturel puissant. Elle représente la sécurité, la vie, le bien-être, autrefois la richesse. Les troubles de comportement alimentaire ne datent pas d’hier. Cela fait des siècles que majoritairement des femmes, souffrent de boulimie et d’anorexie. À cette époque et encore un peu aujourd’hui, ce trouble est un sujet tabou.
Lorsque l’on parle de trouble de comportement alimentaire, cela regroupe plusieurs troubles, et non seulement l’anorexie et la boulimie, mais aussi l’hyperphagie boulimique et la boulimie, des troubles alimentaires qui donnaient des caractéristiques différentes. Ces problèmes qui sont aussi d’ordres affectifs et psychologiques sont de plus en plus en importance de nos jours puisque les pressions sociales et médiatiques au niveau de l’apparence physique sont de plus en plus fortes. 
 
 

Qu’est que l’Anorexie Mentale?

L’anorexie mentale est une maladie psychologique et psychiatrique dans laquelle les femmes sont 99% plus exposées que les hommes. Ces personnes anorexiques refusent l’ingestion complète ou très partielle d’aliments et ressentent une encore plus grande peur lors d’une exposition à des aliments riches en gras ou en sucre. C’est l’un des troubles alimentaires les plus présents dans nos sociétés, car on sait que l’image  idéalisée de nos est une femme mince, pour ne pas dire maigre, avec une poitrine volumineuse, des jambes infiniment longues, les cheveux longs blonds, etc.
De plus, l’anorexie est connue comme étant une très grande restriction alimentaire provenant d’une obsession envers la nourriture et la perte de poids  où les personnes touchées mangent pratiquement rien, font une quantité de sports excessifs ou pas, peuvent avoir recours à des laxatifs ou vomissements et on comprend que cela entraine une importante perte de poids, dans un Indice de Masse Corporel de la maigreur, soit moins de 16.
Quoique que la première chose que nous pensons lorsque nous parlons d’anorexie soit une personne maigre, l’anorexie mentale est une maladie mentale beaucoup plus profonde que l’apparence physique. C’est un mal-être interne qui peut entrainer beaucoup de conséquences graves et MORTELLES. Par contre, de nombreux outils sont disponibles pour les personnes qui en souffrent, notamment des thérapies­.
Les Causes de l’Anorexie
Facteurs biologiques
  • Antécédents familiaux de dépression et/ou de trouble d’alimentation
  • Tendance familiale à l’obésité

Facteurs socioculturels
  • Industrie de régimes amaigrissants et de l’exercice physique
  • Industrie de la mode
  • Changements importants dans le rôle féminin
  • Pression de l’entourage
Facteurs psychologiques
  • Faible estime de soi
  • Perfectionnisme
  • Instabilité émotionnelle : changement d’humeur
  • Déficits intéroceptifs incapacité de reconnaitre les sensations corporelles et à y répondre comme la faim, la satiété, la fatigue ou la douleur. Aussi, ils ne peuvent reconnaitre leurs émotions.
  • Inefficacité
  • Docilité, facilement influençable
  • Besoin de faire plaisir aux autres
Facteurs familiaux
  • Familles enchevêtrées: relation familiale dans laquelle les enfants doivent se conformer aux attentes des parents au lieu d’exprimer leur unicité.
  • Mauvaise résolution des conflits
  • Problème de solitude et de séparation
  • Présence d’alcoolisme, d’abus sexuel et physique, de violence physique et verbale

Statistiques de l’Anorexie Mentale

  • L’anorexie touche davantage les jeunes femmes de 13 à 20 ans, mais certaines commencent à 9-10 ans ou à l’âge adulte soit 30-40 ans.
  • 10% des adolescentes en sont atteintes
  • 90% sont des femmes et 10% des hommes
  • Le taux de mortalité des anorexiques est de 6% à 20%
  • Le taux de guérison complète est assez faible, car les anorexiques auront conservé une tendance à l’obsession de la minceur et de la perte de poids.
  • Au Québec, 65 000 jeunes femmes de 14 à 25 ans sont atteintes d’anorexie
  • 1% des femmes de 14 à 25 ans souffrent d’anorexie

 
 
 

Signes et Symptômes de l’Anorexie
 
Symptômes comportementaux

  • Refus de s’alimenter, restriction de l’alimentation
  • Rituels ou comportements compulsifs en lien au repas, à la nourriture et à la perte de poids
  • Vomissements provoqués, utilisation de laxatifs ou diurétiques, recours à des exercices physiques exagérés pour perdre du poids
  • Port de vêtements trop grands ou multiples superpositions de vêtements
Symptômes physiques
  • Poids inférieur de 15% du poids santé
  • Aménorrhée :absence du cycle menstruel consécutif
  • Bradycardie : pouls inférieur à 60 battements/ minute
  • Baisse de la température corporelle, d’où elles sont la sensation d’avoir toujours froid
  • Cachexie: os saillants, yeux enfoncés, peau sèche, présence de lanugos (duvet blanc)
  • Constipation
  • IMC inférieur à 16
  • Ostéoporose

 
 

Symptômes psychologiques
  • Nie la gravité de son poids
  • Distorsion de l’image corporelle: impression d’être grosse, alors qu’elles sont extrêmement maigres
  • Peur intense et irrationnelle de prendre du poids
  • Recherche d’un corps parfait constant
  • Peur et anxiété face à la nourriture, la cuisine, le tableau de valeur nutritive des aliments et le besoin de nourrir les autres pour se déculpabiliser.
  • Retard dans le développement psychologique
  • Libido quasi absente ( selon l’âge)

 
 

Conséquences et Complications  de l’Anorexie
Les conséquences qu’entraîne l’anorexie mentale ou encore l’anorexie-boulimique sont très graves et malheureusement, certaines de ces complications demeurent permanentes à vie et parfois, mortelles. Cela n’est pas un problème mental à prendre à la légère car 6 à 20% des femmes qui souffrent ou ont souffert d’anorexie meurent à la suite des complications ou encore se suicide.
  • Aménorrhée (arrêt des menstruations)
  • Irrégularité dans le cycle menstruel
  • Infertilité permanente dans certains cas
  • Perte de cheveux
  • Duvet de poils sur le visage notamment que nous appelons lanugo
  • Hypothermie
  • Sensation de froid constant
  • Irrégularité dans le rythme cardiaque
  • Bradycardie (diminution du rythme cardiaque à moins de 60 battements/ minute)
  • Arythmie (arrêt cardiaque)
  • Ostéoporose
  • Douleur articulaire et musculaire
  • Fragilisation des os et risques importants de fractures
  • Hyponatrémie
  • Retard de croissance
  • Dépression
  • Idées Suicidaires
  • Isolement social
  • Troubles ioniques
  • Constipation
  • Infection
  • Hypotension
  • Décès
Les Traitements de l’Anorexie
Il est difficile pour les anorexiques et autres troubles de comportement alimentaire d’accepter leur maladie et d’aller chercher de l’aide. Mais, malheureusement, vous ne pouvez vous en sortir seule. Il faut que vous receviez l’aide des professionnels de la santé. Ceux-ci vous accompagneront dans ce processus de guérison. Ils ne veulent que votre bien, ne l’oubliez jamais. C’est pour cette raison qu’une hospitalisation extérieure ,préférablement, est nécessaire pour éloigner la personne souffrante de sa famille, car celle-ci participe à cette maladie, mais inconsciemment bien sûr (sans mettre tout le monde dans le même panier évidemment).
Malheureusement, les choses se corsent lorsque la personne atteinte d’anorexie refuse catégoriquement toutes aides, puisqu’elle ne se considère pas malade du tout, mais soucieuse de son poids et de son apparence. Par contre, après quelques observations médicales, un professionnel de la santé peut faire hospitaliser de «force» une personne anorexique, car sa santé et sa vie sont en périls.
Aide Nutritionnel
Après avoir analysé l’état nutritionnel de la personne ou la dénutrition qu’elle provoque, les nutritionnistes participent grandement à élaboré un régime alimentaire équilibré, progressif et comblant les besoins énergétiques de la personne afin que celle-ci apprenne à s’alimenter «normalement» et à prendre du poids, évidemment. Ces professionnels de la santé de vous donneront pas une grosse poutine du jour au lendemain, mais il est certain que le nombre de portions de chaque groupe alimentaires ainsi que la quantité de gras et de sucres augmenteront graduellement pour affronter la peur que les personnes anorexiques ont vis-à-vis de certains aliments considérés comme «malsain» (croustilles, beurre, gâteaux, biscuits).
Dans des cas de dénutrition graves et d’un refus catégorique de s’alimenter, certaines anorexiques n’auront pas le choix de recevoir des boissons énergétiques (ensure) ou encore auront recours à des solutions intraveineuses.
Aide Psychologique
Malgré ce que le croit, l’anorexie n’est pas toujours le résultat d’un dégout vis-à-vis de l’obésité ou face à sa propre image corporelle. Parfois, cela peut être causé par un manque de liberté ou encore de contrôle, alors la seule facette d’elles qui peuvent contrôler est leur alimentation.  Encore, cela peut être causé par un trouble de la personnalité, une dépression, une anxiété chronique et bien d’autres maladies mentales. C’est alors qu’entre en ligne de jeux les psychologues, ergothérapeutes, travailleurs sociaux et psychiatres. Ils trouveront des thérapies adaptées aux besoins réels de la personne.
Aide Médicamenteuse
Certaines personnes qui souffrent d’anorexie mentale grave comportant aussi des symptômes de dépression pourraient avoir recours à des anti-dépresseurs, qui en plus d’améliorer les humeurs et l’état mental en général, favorise la prise de poids. Par contre, ce n’est pas toutes les femmes anorexiques qui ont l’aide médicamenteuse. Cela dépendra énormément de l’observation du psychiatre, en association aux autres professionnels de la santé.

Pourcentage de Guérison de l’Anorexie

Malheureusement, l’anorexie et les autres troubles alimentaires connaissent un taux de réussite relativement faible, malgré les nombreux outils mis à leur disposition. Pour ce qui est d’une guérison complète, 33% des femmes anorexiques retrouvent une vie «normale» et un poids santé. Un autre tiers des personnes anorexiques demeurent avec certaines tendances anorexiques, c’est-à-dire qu’elles jeuneront parfois ou auront recours à des laxatifs, mais ce, occasionnellement, donc leur guérison est partielle. Pour les autres femmes, soit 33%,  elles ne guérissent tout simplement pas et ont toujours une grande tendance à l’anorexie en refusant de s’alimenter et en ressentant une peur face au poids, aux aliments et à l’image de soi. Elles doivent constamment se faire hospitaliser pour guérir ou éviter le pire scénario.
Mon Avis Personnel
Personnellement, j’ai connu des femmes souffrantes de ce trouble de comportement alimentaire et il est très difficile de les aider en tant qu’amis, proches, conjoint, etc. Malheureusement, on ne peut pas forcer une personne à manger ou à prendre du poids et si l’état se détériore, vous devez immédiatement aller chercher de l’aide en tant qu’anorexique ou encore comme proche de cette personne.
Cette maladie est très dangereuse pour celle qui en souffre et les risques de décès sont élevés, soit de 6 à 10 % , par dénutrition ou encore suicide. Ces personnes ressentent un mal-être très profond et quelques-unes savent qu’elles n’ont pas un régime alimentaire normal. Certaines voudront guérir complètement de cette maladie, mais la peur de prendre du poids et si grande qu’elle préfère en mourir.
Si jamais, vous êtes une personne anorexique ou encore un proche d’une anorexique et qu’elle vous exprime des idées noires ou suicidaires, contactez IMMÉDIATEMENT un professionnel, la police ou même l’ambulance, car on ne sait jamais si ces pensées sont réelles et si le plan suicidaire est déjà établi.
Je trouve cela déplorable, car autrefois, les cas d’anorexie étaient plutôt inexistant, car l’idéalisation de la beauté ne résidait pas dans la maigreur, mais bien en une femme avec des rondeurs. Je ne jette pas entièrement le blâme sur notre société d’aujourd’hui, un peu pro-anorexique selon moi, mais il est certain que les publicités et les pressions sociales envers la minceur et la maigreur n’aident en rien à diminuer les cas de cette maladie mentale.

Si vous souffrez de ce trouble alimentaire ou que vous connaissez une personne qui vous est chère et que vous ne savez plus quoi faire, je vous incite fortement à m’écrire sur mon forum en laissant un commentaire ci-dessous afin que je vous guide plus personnellement. Cette maladie me tient énormément à coeur!

Les 20 symptômes de l’anorexie mentale, 17 causes possibles parmi 4 facteurs (biologique, socioculturel, psychologique, familiaux), les conséquences/complications et 3 traitements
Cet article mérite...
Katherine-Roxanne Veilleux on FacebookKatherine-Roxanne Veilleux on GoogleKatherine-Roxanne Veilleux on InstagramKatherine-Roxanne Veilleux on LinkedinKatherine-Roxanne Veilleux on PinterestKatherine-Roxanne Veilleux on Twitter
Katherine-Roxanne Veilleux
Katherine-Roxanne Veilleux
CYBERENTREPRENEURE ET BLOGUEUSE chez MaigrirSansFaim.com
Pour avoir moi-même vécu des problèmes de surplus de poids à mon adolescence, je sais ce que c’est que de ne pas se sentir bien dans sa peau et de ne pas se trouver beau ou belle. Si vous vivez la même chose, je connais les difficultés, les peurs et l'incompréhension que vous pouvez ressentir. Entre 2005 et 2006, j’ai perdu 33 kilos sans suivre de régime mais plutôt en adoptant de saines habitudes alimentaires et un mode de vie beaucoup plus actif. J'ai depuis développé une passion pour la cuisine et c'est pourquoi, en 2010, j'ai crée mon premier site web pour venir en aide aux personnes qui désirent perdre du poids sans régime pour enfin, se retrouver peu à peu, s'aimer, s'accepter de nouveau et être mieux dans leur peau. En ayant perdu ce poids tout simplement en intégrant une saine alimentation à mon quotidien, j'ai voulu partager mes trucs personnels pour vous aider vous aussi à perdre du poids sans casse-tête afin d'avoir des résultats durables. Au fil des années, j'ai crée de nombreux recueils de recettes et programmes minceur pour venir en aide à mes lecteurs et les soutenir dans leur démarche de perte de poids.

21 réponses sur “Les 20 symptômes de l’anorexie mentale, 17 causes possibles parmi 4 facteurs (biologique, socioculturel, psychologique, familiaux), les conséquences/complications et 3 traitements”

  1. Bonjour, nous sommes trois élèves de ST2S (anciennement appelé SMS), dans le cadre d’une activité interdisciplinaire nous travaillons sur le thème de l’influence de l’anorexie sur la santé et le métabolisme de adolescente. Cherchant des renseignements sur internet nous avons trouvé votre article qui nous a plu.
    Pour illustrer notre exposé, nous avons réussi à avoir des témoignages de filles ayant subit l’anorexie sans le vouloir, par dépression ou autre. Seulement, dans votre article vous dite connaitre des filles étant atteinte d’anorexie mentale, serais-ce possible d’avoir un contact avec vous pour en parler et, dans le meilleur des cas, avoir un contact avec ces filles ?
    Merci de nous répondre le plus rapidement possible.

  2. Bonjour NDC,

    Je suis contente de voir que votre article vous a plu et j’espère qu’il vous aidera à faire vos travaux.

    Pour ce qui est de votre question concernant les femmes que je connais qui ont souffert d’anorexie mentale, je crois qu’il serait préférable d’avoir un contact avec moi. Il faut dire que je connais beaucoup les méfaits de l’anorexie sur ces femmes qui étaient proches de moi alors je n’aurai pas de difficulté à vous en parler ouvertement.

    Je préfère ne pas vous donner un moyen pour contacter ces femmes puisque je trouve que cela fait moins «secret professionnel» si l’on veut.

    Vous pouvez aussi facilement me poser ces questions via ici même ou encore le forum de discussion de maigrirsansfaim.com en cliquant sur le lien suivant.

    https://maigrirsansfaim.com/forums/forum/troublesalimentaire/

    Même si ce n’est pas un problème que vous éprouvez personnellement, les questions que vous poserez et les réponses qui seront émises vont certainement aider d’autres personnes qui côtoient des personnes atteintes de cette maladie ou encore de répondre aux interrogations des personnes qui en sont atteintes.

    J’ai hâte d’avoir de vos nouvelles

    Passez une belle journée

    Cordialement

    Roxanne

  3. Nous vous remercions d’avoir pris de votre temps pour nous répondre. Comme il n’y a pas la possibilité d’avoir un contact avec une de ces filles (ce que nous pouvons comprendre), serais-ce possible de vous transmettre un questionnaire dans la matinée par le biais de votre forum ?

    Nous vous remercions encore de la rapidité et de votre implication.

    Cordialement,

    Nancy, Délia et Charlotte

  4. Bonjour NDC,

    Cela me fait plaisir de vous avoir répondu.

    Pour ce qui est de contacté les filles qui ont souffert d’anorexie, il est vrai que j’en connais personnellement mais leur ayant fait part de votre commentaire (plutôt de vos besoins), une d’entre-elles aimerait mieux vous répondre via le forum de discussion et non au téléphone. De plus, je trouve qu’il est mieux aussi pour moi , pour une question de professionnalisme ainsi que confidentialité, que vous ne contactez pas personnellement (au téléphone) ces femmes. Cependant, comme je vous aie dit, il est possible (une de ces femmes est ouverte à vous aider) que vous partagiez ensemble via le forum.

    Vous me disiez vouloir mettre un questionnaire sur le forum, je dois vous dire qu’il n’y a aucun problème pour cela mais vous devrez le faire alors par le biais du forum de maigrirsansfaim en inscrivant un nouveau post selon vos désirs. Vous n’avez qu’à vous abonner (gratuit) et publier votre questionnaire sur le lien suivant.

    https://maigrirsansfaim.com/forums/forum/troublesalimentaire/

    Je vous souhaite une agréable soirée mesdames.

    Bien à vous

    Roxanne

  5. Bonjour
    J’ai reçu chez moi un jeune ado de 18ans.
    Son anorexie ne fait aucun doute.
    Au petit déjeuner un petit verre de café à déjeuner il Picore, il ne dîne pas. Et lorsque avec mon maris on lui a apporté un sandwich pour dîner il s’est tenu la tête en la levant comme s’il était blasé par notre geste.
    En mangeant il se cache la bouche avec une main, il s’est isolé tout le week end. Réponds par le strict minimum lorsque nous provoquons un échange avec lui.il ne parle pas et ne communique pas.
    On a eu l’impression de l’embêter en lui parlant.que pensez vous de l’état de santé de ce jeune ??Merci par avance de votre éclairage.

  6. Bonjour Amedras

    Comment allez-vous ?

    Je ne pourrais me prononcer à son sujet puisque je ne le connais pas.

    Je crois qu’il serait bien d’en parler avec un professionnel de la santé et celui-ci pourrait alors intervenir avec ce jeune adulte afin qu’il consulte pour son trouble alimentaire si tel est le cas

    Qu’en pensez-vous ?

    Cordialement
    Roxanne 🙂

  7. Bonjour,
    j’ai eu ça à 16 ans et j’ai fini par guérir après un passage, de 20 à 22 ans, par l’hyperphagie et une obésité temporaire(qui s’est résorbée naturellement : maintenant j’ai un poids stable et normal).
    Après ma guérison j’ai commencé une réflexion sur tout ce que le monde moderne libéral bouleverse au plan de la féminité depuis 4 ou 5 décennies (voire même depuis l’industrialisation, l’exode rural, la laicité, le féminisme qui veut des femmes dynamiques et productives…).
    Et justement il m’apparait que le critère de beauté “minceur” reflète le contôle de la fécondité de nos sociétés, surtout à partir des années 60_70 .
    On a une vision de la nature qui change depuis l’industrialisation car l’harmonie naturelle est rompue : désormais nous désirons contôler la nature et donc contôler sa propre fécondité au moyen de la science. Le corps “rond” correspondait à l’esprit de respect du plan naturel, la femme ayant des réserves dans le but d’enfanter et d’allaiter.
    Maintenant le corps mince, le “beau”, exprime au contraire la maitrise scientifique : on peut éviter les grossesses et l’on associe la maternité non-contrôlée (pas choisie) à une aliénation. Nous jugeons laids les aspects de notre corps qui signent une absence de contrôle. La “féminité” aujourd’hui est détachée de la procréation : nos critères suivent le mouvement.
    Pour moi l’anorexie est aussi un problème d’écologie humaine.
    Amicalement
    Florence Nawratil

  8. Bonjour Florence

    Comment allez-vous ?

    Dans un premier temps, merci beaucoup pour votre témoignage de votre passé. C’est très apprécié.

    Je vous souhaite une belle journée.
    Cordialement
    Roxanne

  9. Bon jours,
    Je vous écrit car je n’arrive pas a avaler quoi que ce soit de toute la journée. Mon poids de base es ppresk 58kg et la j’en suis a 43. Sa FAI 2ans que sa dur . j’ai lue l’article et j’ai tous les symptômes physiques sauf pour Lés menstru qui ne son pa absente . Mais bon sa ne veux rien dit je doute. defoi j’entends mon ventre gargouilles et j’ai pas faim. Je narive mm pas a finir une salade ou autre plat léger au bou de 2boucher je suis caler pour la journée. J’ai que soif par contre. J’avai bokou de cheveu et la j’en es bokou mais bokou moins. Mes os il ressorte ect. Mon copain me dit que c a cose de la cigarette jsui dacor que sa diminu lapetit mais pas comme sa. Bon je c pas ske jdoi penser ou faire. Plus de concentration perte de mémoire fatigue ect…

    1. Bonjour Shakira

      Comment allez-vous ?

      Je crois que la meilleure chose à faire serait d’en parler avec votre médecin.

      Oui, la cigarette peut “réduire” la faim mais pas nécessairement la couper à ce point.

      Étant donné que je ne suis pas un professionnel de la santé, je vous recommande très fortement de consulter votre médecin. Celui-ci pourra vous aider à retrouver l’appétit, prendre du poids sainement et cesser ces symptômes (perte de cheveux, perte de mémoire, concentration, etc.)

      Bonne journée Shakira
      Cordialement
      Roxanne

      1. Sava merci et vous?
        Oui demain je vais y allez , je ne me fait pas vomir et je n’est pas souhaiter de maigrir je me sens dévaloriser , dégueulasse je ne prend même plus soin de moi car je ne trouve pas l’importance de le faire puisque je suis hyper complexer a code de sa alors que je ne l’étais pas avant. J’ai lue pour le duvet je me suis regarder et c’est que maintnn que je viens de remarquer que j’ai un duvet très fin sur tout le visage sa m’inquiète encore plus. En tout cas demain je viendrai laisser un msg pour vous dire ce que le médecin ma dit. Et merci beaucoup

  10. Bonjour Shakira

    Comment allez-vous ?

    C’est normal d’avoir un fin duvet au visage (j’en ai un également) mais c’est lorsque celui-ci est apparent et plus “abondant” que ça peut être un “symptôme” de problèmes alimentaires.

    Merci de me tenir informé des recommandations de votre médecin
    Cordialement
    Roxanne 🙂

  11. Bonjour,
    J’ai 13 ans et en ce moment tout le monde s’inquiète apparemment pour moi. Je n’ai jamais aimé mon corps mais depuis quelques temps, c’est encore pire. Je mange une très petite quantité de nourriture au petit déjeuner, je ne mange pas de tout le reste de la journée et le soir je suis forcée de manger car il y a ma mère. Cependant, ne supportant pas la sensation d’avoir qqchose dans le ventre, je me fais vomir. Hier, j’ai eu un rdv avec ma psy, et elle m’a dit que c’était maintenant trop lourd pour elle et elle a parlé à ma mère. Elle lui a dit qu’il fallait que je mange, il fallait que j’arrête de maigrir tout de suite car après cela devient dangereux, et que si je n’arrivais toujours pas? à manger, il faudrait que j’aille à l’hôpital et qu’on me mette des perfusions. Tout le monde insiste en disant que je suis mince même plutôt maigre cependant en me regardant dans le miroir, je n’aperçoit qu’un corps qui me paraît obèse. En symptômes j’ai la dépression, les envies suicidaires, j’ai tout le temps froid, et je commence à perdre mes cheveux. Tout le monde pense que je suis anorexique mais pas moi. Le suis je ?
    Désolée pour le roman ? Merci d’avance pour votre réponse

    1. Bonjour Chayenne

      Comment allez-vous ?

      Puisque je ne suis pas un professionnel de la santé, je ne peux vous dire si vous êtes atteinte d’anorexie ou pas.

      Cependant, le fait que plusieurs personnes de votre entourage sont inquiètes pour vous, que vous vous faites vomir régulièrement et que malgré votre minceur/maigreur, vous vous trouvez obèse, ça me laisse voir qu’il y a peut-être quelque chose qui nuit à votre bien être.

      Je crois que ça serait bien d’en parler ouvertement avec votre mère, d’être attentive à ses sentiments et à consulter un médecin afin de savoir si vous souffrez de ce problème de santé et si oui, avoir les traitements appropriés.

      Est-ce que vous seriez prête à ça Chayenne ?

      Prenez soin de vous 🙂
      Cordialement
      Roxanne 🙂

  12. J’ai 47 an et depuis juillet, je ne mange plus ou presque rien car la nourriture me dégoûte. Je fessait 131kg et maintenant 105kg. Je ne m’inquiète pas trop , mais un peu quand même. J’ai des pertes d’équilibre , fatigué et dord beaucoup. J’ai l’impression que ma tête est vide et je n’ai plus assez de force. Si peu que je fais quelque chose, je suis vite épuisée. Que puis_je faire, j’en ai parler à la diététicienne , mon généraliste et mon psychiatre mais ils ne me disent rien?

    1. Bonjour Fabienne

      Comment allez-vous ?

      Je crois qu’il serait bien de consulter un autre médecin pour voir avec vous ce qui en est de votre perte d’appétit.

      Ou encore, de redemander à ses professionnels des examens pour comprendre ce qui explique cette perte d’appétit.

      Cordialement
      Roxanne 🙂

  13. Bonjour,
    J’ai 18 ans et j’ai depuis toujours l’impression d’être grosse alors que mon IMC est actuellement normal et qu plus jeune j’étais bien plus maigre mais je m’en rend compte que maintenant car je me trouvais grosse aussi (j’avais 13 ans). Plus le temps passe et plus sa devient une obsessio. L’année dernière j’en suis arriver a me priver de nourriture pendant 4 jour et je me fessait vomir le soir car ma mère m’obligeais a manger, sa c’est arrêter car mes amies mon aider a ne pas continuer. Mais depuis je ne pense qu’as ca, e faire vomir a chaque fois que je mange. Je me dégoûte a chaque bouchee. POur camoufler l’envie que j’ai d’arrêter de manger, je me force a manger plus. Je pense pas être anorexique mais je veux pas tomber dedans.

    1. Bonjour Leati

      Comment allez-vous ?

      Je crois qu’il serait bien de consulter une nutritionniste car vous semblez tout de même avoir une obsession avec la nourriture, une relation malsaine avec celle-ci et de plus, vous utilisez des modes de “purges” afin d’éviter la prise de poids.

      Pour votre santé et votre bien-être, vaut mieux en parler avec un professionnel de la santé avant que la relation avec la nourriture ne se détériore.

      Prenez soin de vous
      Roxanne 🙂

  14. Bonjour Madame,
    Je me permets de vous écrire car je suis inquiète, voilà :
    Ma fille présente une énorme perte de poids. (perte de plus de 25 kilos en un an de temps). elle a accouché d’une petite fille en mars 2017, elle a allaité ce qui a déjà facilité un peu cette perte de poids. ensuite elle a vécu une séparation avec son compagnon, séparation qui s’est très mal passée et qui se passe encore mal pour l’instant.
    elle continue à perdre du poids. la dernière fois qu’elle s’est pesée chez le médecin traitant elle était à 60 kg pour 1m65 en juin 2018, actuellement (août 2018) elle est à 54 kg.
    elle a consulté une diététicienne nutritioniste dans le but de reprende du poids et d’en revenir à trois repas par jour.
    celle ci lui a conseillé de consulter également un psychologue, de faire de la sophrologie et de l’hypnothérapie. elle avait aussi une carence en vitamine B et en acide folique ce qui joue énormément sur son moral (état dépressif).
    elle refuse de parler je lui ai donc conseiller d’écrire pour vidanger son esprit.
    je pense que son problème de poids est lié à ce qu’elle vit en ce moment. je ne sais que faire pour l’aider, j’ai l’impression que tout le monde prend ça à la légère pas moi….
    que puis je faire pour l’aider ?
    j’ai tellement peur qu’elle ne sombre dans l’anorexie si ce n’est pas déjà trop tard.
    merci de m’aider.
    pardon si mon mail n’est pas très clair

  15. Bonjour Letenre veronique

    Comment allez-vous ?

    Je comprends vos inquiétudes face à la santé de votre fille et à sa perte de poids.

    Cependant, je crois qu’elle a vécu 2 énormes stress dernièrement soit de donner naissance (qui change beaucoup de choses dans la vie d’une maman) ainsi qu’une séparation qui s’est mal passée .

    Je crois que ces 2 éléments peuvent avoir amené votre fille à moins s’alimenter et à avoir des humeurs dépressifs comme vous le dites.

    Le mieux serait vraiment qu’elle puisse consulter un psychologue afin qu’elle puisse verbaliser ces peurs, ces inquiétudes, ces angoisses et difficultés.

    Ce que je peux seulement vous conseiller, c’est d’être présente pour elle, lui offrir votre soutien (en lui préparant des plats, en sortant avec son enfant pour qu’elle puisse avoir du temps pour elle, etc.) , votre écoute et votre amour (on évite le jugement).

    Je ne suis pas un professionnel de la santé mais j’ose croire que sa perte de poids est davantage reliée à ce qu’elle vit plutôt qu’à un trouble alimentaire.

    Peut-être serait-il intéressant qu’elle consulte un psychiatre afin de bien s’assurer qu’elle ne souffre pas de dépression post-partum ou de dépression ?

    Vous pouvez l’encourager à consulter ces personnes dans l’amour et le respect 🙂

    Bref, continuez à être une maman comme vous le faites.
    Ça doit être très difficile pour vous, d’avoir cette impuissance mais vous-même, peut-être pouvez-vous en parler avec un psy ?

    Je suis là si vous avez simplement besoin d’en parler et de “vidanger” tout ça 🙂

    Prenez soin de vous
    Roxanne

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.