Comment guérir de l’anorexie mentale? Voici 3 différents traitements pour s’en sortir + 9 outils pour vous aidez à arriver

Il est difficile pour les anorexiques et autres troubles de comportements alimentaires d’accepter leur maladie et d’aller chercher de l’aide. Mais, malheureusement, vous ne pouvez vous en sortir seul. Il faut que vous receviez l’aide des professionnels de la santé. Ceux-ci vous accompagneront dans ce processus de guérison et ne veulent que votre bien, ne l’oubliez jamais.

Cela ne s’avère pas toujours facile de trouver l’aide requise,les choses se corsent lorsque la personne atteinte d’anorexie refuse catégoriquement toutes aides, puisqu’elle ne se considère pas malade du tout, mais soucieuse de son poids et de son apparence. Par contre, après quelques observations médicales, un professionnel de la santé peut faire hospitaliser de «force» une personne anorexique, car sa santé et sa vie sont en périls.
Comment Guérir de l’Anorexie?
Aide Nutritionnel
 
Après avoir analysé l’état nutritionnel de la personne ou la dénutrition qu’elle provoque, les nutritionnistes participent grandement à élaborer un régime alimentaire équilibré, progressif et comblant les besoins énergétiques de la personne afin que celle-ci apprenne à s’alimenter «normalement» et à prendre du poids, évidemment. Ces professionnels de la santé de vous donneront pas une grosse poutine du jour au lendemain, mais il est certain que le nombre de portions de chaque groupe alimentaires ainsi que la quantité de gras et de sucres augmenteront graduellement pour affronter la peur que les personnes anorexiques ont vis-à-vis de certains aliments considérés comme «malsains» (croustilles, beurre, gâteaux, biscuits).
Dans des cas de dénutrition graves et d’un refus catégorique de s’alimenter, certaines anorexiques n’auront pas le choix de recevoir des boissons énergétiques (ensure) ou encore auront recours à des solutions intraveineuses.
Aide Psychologique
Malgré ce que le croit, l’anorexie n’est pas toujours le résultat d’un dégout vis-à-vis de l’obésité ou face à sa propre image corporelle. Parfois, cela peut être causé par un manque de liberté ou encore de contrôle, alors la seule facette d’elles qui peuvent contrôler est leur alimentation.  Encore, cela peut être causé par un trouble de la personnalité, une dépression, une anxiété chronique et bien d’autres maladies mentales. C’est alors qu’entre en ligne de jeux les psychologues, ergothérapeutes, travailleurs sociaux et psychiatres. Ils trouveront des thérapies adaptées aux besoins réels de la personne.
Aide Médicamenteuse
Certaines personnes qui souffrent d’anorexie mentale grave comportant aussi des symptômes de dépression pourraient avoir recours à des anti-dépresseurs, qui en plus d’améliorer les humeurs et l’état mental en général, favorise la prise de poids. Par contre, ce n’est pas toutes les femmes anorexiques qui ont l’aide médicamenteuse. Cela dépendra énormément de l’observation du psychiatre, en association aux autres professionnels de la santé.

Statistiques de Guérison de l’Anorexie

L’anorexie et les autres troubles alimentaires connaissent un taux de réussite relativement faible, malgré les nombreux outils mis à leur disposition. Pour ce qui est d’une guérison complète, 33% des femmes anorexiques retrouvent une vie «normale» et un poids santé. Un autre tiers des personnes anorexiques demeurent avec certaines tendances anorexiques, c’est-à-dire qu’elles jeuneront parfois ou auront recours à des laxatifs, mais ce, occasionnellement, donc leur guérison est partielle. Pour les autres femmes, soit 33%,  elles ne guérissent tout simplement pas et ont toujours une grande tendance à l’anorexie en refusant de s’alimenter et en ressentant une peur face au poids, aux aliments et à l’image de soi. Elles doivent constamment se faire hospitaliser pour guérir ou éviter le pire scénario.
Autres Outils pour votre Santé Physique et Mental
  • Vous devez avoir un environnement sécuritaire pour prévenir vos comportements violents
  • Si vous avez des idées suicidaires ou d’automutilation, vous devez en parler avec des professionnels de la santé : infirmières, médecin, intervenante scolaire, immédiatement
  • Exprimez-vous librement sur vos idées, vos sentiments, vos peurs, vos joies, vos idées suicidaires ou d’automutilation a un professionnel : psychologue, nutritionniste, diététicienne, médecin, infirmière ou encore à votre famille et amis.
  • Recommencer à manger tranquillement, pour pouvoir atteindre un poids plus prêt du poids santé. Retrouver un équilibre nutritionnel grâce à un programme comportemental pour votre bien-être et votre santé. Il se peut que vous devriez recouvrir à un gavage, une réalimentation ou des compléments alimentaires pour y arriver.
  • Rappelez-vous des moments positifs que vous aviez avec la nourriture, les moments où que vous étiez capable de vous alimenter sans toute ces questions et ces peurs
  • Exprimer toute votre anxiété, que ce soit par l’écriture ou en a parlant avec vos personnes-ressources.
  • Vous félicitez lorsque vous voyez tout les progrès que vous faites semaine à semaine comme si vous avez 3 nouveaux aliments dans votre alimentation, que vous vous sentez moins anxieuse lors des repas etc.
  • Avoir recoure à des thérapies individuelles, de groupe et familiales.
  • Identifier les problèmes qui réduisent votre estime personnelle : peur, dysfonctionnement familial, séparation, trouble de l’identité etc.

Tous ces outils sont là pour vous aider à vous en sortir. Je comprends que vous ne voulez peut-être pas recevoir d’aide, car pour vous, votre régime alimentaire est sain, vous vous dites  assez forte pour y arrivez vous-même, mais vous ne pouvez pas y arriver seul. C’est en parlant que vous saurez la cause à tous ces problèmes et que vous pouvez vous en sortir à long terme.
Mon Avis Personnel
En ce qui concerne la guérison de cette maladie émotionnelle et physique, il est certain que les risques de rechute ne sont pas à négliger, car de nombreuses personnes souffrantes d’anorexie mentale restent avec un léger blocage au niveau alimentaire, toutefois, leurs craintes et angoisses envers l’obsession de la minceur, du poids et d’aliments diminuent de beaucoup. Personnellement, je connais des femmes qui ont souffert de ce trouble de comportement alimentaire et elles s’en sont sorties avec l’aide de professionnels de la santé, bien entendu.
Ne perdez pas espoir et ne croyez surtout pas que vous êtes seules dans cette situation, car 1% des femmes en souffrent, ce qui est relativement élevé.
Pour avoir plus d’appui, il existe aussi des thérapies de groupe de personnes souffrantes d’anorexie mentale ou encore de boulimie, ce qui peut être une bonne aide pour les personnes qui se sentent seule dans cette situation. Finalement, ne croyez pas que vous vous en sortirez seul, oui il se peut que vous vous amélioriez, mais les risques de rechute sont encore plus importants puisque vous n’avez pas les outils nécessaires pour y parvenir.
Katherine-Roxanne Veilleux on FacebookKatherine-Roxanne Veilleux on GoogleKatherine-Roxanne Veilleux on InstagramKatherine-Roxanne Veilleux on LinkedinKatherine-Roxanne Veilleux on PinterestKatherine-Roxanne Veilleux on Twitter
Katherine-Roxanne Veilleux
Katherine-Roxanne Veilleux
CYBERENTREPRENEURE ET BLOGUEUSE chez MaigrirSansFaim.com
Pour avoir moi-même vécu des problèmes de surplus de poids à mon adolescence, je sais ce que c’est que de ne pas se sentir bien dans sa peau et de ne pas se trouver beau ou belle. Si vous vivez la même chose, je connais les difficultés, les peurs et l'incompréhension que vous pouvez ressentir. Entre 2005 et 2006, j’ai perdu 33 kilos sans suivre de régime mais plutôt en adoptant de saines habitudes alimentaires et un mode de vie beaucoup plus actif. J'ai depuis développé une passion pour la cuisine et c'est pourquoi, en 2010, j'ai crée mon premier site web pour venir en aide aux personnes qui désirent perdre du poids sans régime pour enfin, se retrouver peu à peu, s'aimer, s'accepter de nouveau et être mieux dans leur peau. En ayant perdu ce poids tout simplement en intégrant une saine alimentation à mon quotidien, j'ai voulu partager mes trucs personnels pour vous aider vous aussi à perdre du poids sans casse-tête afin d'avoir des résultats durables. Au fil des années, j'ai crée de nombreux recueils de recettes et programmes minceur pour venir en aide à mes lecteurs et les soutenir dans leur démarche de perte de poids.

6 réponses sur “Comment guérir de l’anorexie mentale? Voici 3 différents traitements pour s’en sortir + 9 outils pour vous aidez à arriver”

  1. Bonjour, en faisant des recherches sur internet je suis tombé hasardément sur votre site. Je suis boulimique anorexique. J'ai commencé cela du à un régime, je pesais plus de 180 kilos. Aujourd'hui 1 an plus tard je pèse 125 kilos, j'ai exploré plus bas (110kilos) mais mes crises de boulimies bien que vomitives m'ont fait reprendre du poids.
    Aujourd'hui je veux guérir. Je suis suivi par un psychiatre, je parle de mes souffrnbaces avec ma mère qui est au courant de ma maladie. Car oui c'est une maladie bien réelle. J'essai de recommencer à manger sans vomir. Pour l'instant j'accepte juste le lait et les corn flakes. Il ne faut surtout pas manger trop vite pour ne pas manger trop. Il faut prendre son temps. Je ne vous cache pas que c'est dur.
    Pour les repas principaux midi et soir je mange avec ma famille normalement et en grandes quantités c'est pourquoi je suis ensuite indirectement obligé de me faire vomir. Je n'aime pas cela. Je ne me décourage pas pour autant car je sais que je vais arriver à arréter.
    Pour l'instant, seulement après deux jours d'arrêt de vomit après chaque repas mon estomac fait des siennes. Il ne comprends pas pourquoi il n'est plus gonflé et me donne de drôle de sensations qui poussent à manger. Le plus dur est de contrôler cela.
    Pour l'instant je tape sur mon pc avec un bol de lait et de corn-flakes que je savoure depuis 45 minutes et je n'en ai pas fini. Si je l'avale trop vite, il faudra que je m'en resrve un autre car je suis boulimique, alors je mangerais trop et ce sera la crise vomitive qui m'attendra car j'ai peur de prendre du poids. De ça je n'en veux plus. Tant que je peux l'éviter je l'évite. Bonne chance à moi et à tous ceux qui sont dans ette spirale infernal, que vous en soyez conscients ou non.

  2. Bonjour Bluestyle,

    Tu sais, cette maladie, bien qu'elle n'est pas aussi apparente qu'une fracture du tibia, est tout aussi douloureuse et il n'est pas toujours facile de se réhabiliter seulement en cliquant des doigts. En fait, les maladies mentales telles que l'anorexie et la boulimie demande un plus grand travail sur soi et une persévérance accrue.

    Je suis contente pour toi que tu sois allée te chercher de l'aide, et que tu te trouves des outils personnalisés afin de diminuer ces crises boulimiques.

    Certains diront que du lait et des corn-flakes n'est pas suffisant, mais personnellement, je trouve que tu as fait un grand pas en commençant par cela. Petit à petit, tu trouveras de nouveau le plaisir de bien manger et à ta faim, sans sentir toutes ces émotions de peur et de culpabilité.

    Il ne faut surtout pas que tu perdes espoir, je suis certaine que tu sortiras de ce cercle vicieux.

    Merci pour ce beau commentaire. Il m'a beaucoup touchée et je suis sûre qu'il aidera à plusieurs autres personnes qui souffrent tout comme toi.

    Bon courage

  3. Voilà je fait depression annorexique et surtout beaucoup de stress et je nai plus d’appétit jai perdus beaucoup de poid mon estomac ses rétrécit sa fait 2ans je m’appelle christelle jai 41ans veuillez me consieller mercie

    1. Bonjour Christelle

      Comment allez-vous ?

      Malheureusement, n’étant pas un professionnel de la santé, je ne peux vous aider.

      Le mieux serait de consulter un médecin, psychiatre ou encore nutritionniste afin de vous aider à retrouver l’appétit mais également traiter au besoin votre dépression.

      Qu’en pensez-vous ?

      Je vous souhaite une belle journée
      Cordialement
      Roxanne

  4. Bonjour Roxanne ,

    je me permet de vous écrire car moi mm je souffre de troubles du comnportements alimentaires . J’ai 29 ans et je pese 41 kg pour 1.58
    Depuis trois ans je souffre d’anorexie et il s’agit de ma deuxième .
    Depuis janvier 2017 , je suis une thérapie avec un spécialiste de la TCC et par un nutritionniste .
    Je me bats tous les jours pour manger une tomate , un gâteau de plus , une pâte de plus . Pdt 3 ans j’ai vomis tous les jours et depuis 1 mois rien pas de vomissements mais je prends bcp de diurétiques . Mon chemin est semé d’embûches j’ai toujours l’impression d’avoir un ventre de femme enceinte après chaque repas
    J’ai deja eté hospitalisé une fois a cause d’une chute importante de potassium et d’une carence en vitB9 . Le chemin de la guérison est long voir trop long que je suis découragée . Pouvez vous m’aider et me donner des conseils pour me retrouver du plaisir a manger sans vomir ni sans frustration ni culpabilité ? Mon estomac est tellement réduit que je suis vite rassasiée . Je bois entre 2 et 3 Litres d’eau par jour peut etre il faut le réduire ? Merci de vos conseils

    1. Bonjour Anne Sophie

      Comment allez-vous ?

      Malheureusement, n’étant pas un professionnel de la santé, je ne peux vous aider ni vous conseiller.

      Cependant, peut-être pourriez-vous discuter de ça avec votre nutritionniste et votre spécialiste afin que ceux-ci puissent vous accompagner dans ces embûches.

      Savent-ils les difficultés, les combats que vous rencontrez ?

      Sont-ils au courant de la prise de diurétiques ?

      Est-ce que vous avez un suivi avec un psychologue ou un psychiatre afin de vous aider côté émotionnel à vaincre cette maladie ?

      Je vous souhaite une bonne journée et prenez soin de vous
      Roxanne 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.