Alimentation et Alcoolisme: Conseils Nutritionnels pour Personnes Alcooliques

Qu’est-ce que l’Alcoolisme?

L’alcoolisme est un problème d’ordre de dépendance aux boissons alcoolisées comme la bière, le vin, les spiritueux, les digestifs et les appétitifs. On dit que cette maladie est d’ordre mental mais aussi relié à des troubles comportementaux face à l’alcool.

Une personne buvant quotidiennement une consommation exagérée connaître alors une dépendance, non seulement psychologique mais aussi une dépendance physique et psychique. Une personne alcoolique diminuant ou cessant la consommation d’alcool ressentira de nombreux signes et symptômes de sevrage, connu sous le nom de pharmacodépendance.

De plus, tout comme les fumeurs, les personnes atteintes de dépendance à des substances chimiques devront en prendre toujours de plus en plus pour ressentir la même intensité de bien-être dans leur zone de confort en quelque sorte. Ce que je veux dire, c’est qu’une personne alcoolique au début de cette maladie pouvait boire 10 bières pour ressentir un certain plaisir et bien-être, mais plus le temps avance, plus cette personne doit en consommer 15 pour ressentir le même effet qu’au début, lorsqu’elle en consommait 10 bières. Cela est la même chose pour toutes substances entraînant des dépendances, comme la cigarette, le tabac, les cigares et les drogues.

On sait que l’alcool, consommé en trop grande quantité, apporte son lot de dangers et d’inconvénients sur une personne, mais aussi sur la vie sociale, professionnelle et familiale de la personne atteinte d’une forte dépendance aux boissons alcoolisées. C’est pour cette raison que les professionnels de la santé recommandent 1 à 2 consommations de vin rouge préférablement pour les hommes et de 1 consommation par jour pour les femmes. Ainsi, vous allez puiser tous les bienfaits du vin rouge, sans toutefois avoir une dépendance et des répercussions sur votre santé

Saviez-vous que 75% de la population consomme de l’alcool et que 10% d’entres eux auront des problèmes de santé à cause de leur consommation de boissons alcoolisées et qu’il y a 5 fois plus de risques pour les hommes de devenir alcoolique comparativement aux femmes.

Les Causes de l’Alcoolisme

Premièrement, il n’y a pas vraiment des causes spécifiques qui augmentent les risques d’être atteint d’alcoolisme, toutefois, il y a certains évènements et prédispositions qui augmentent significativement les risques pour une personne de devenir alcoolique. 

Environnement
Ici, je ne parlerai pas vraiment d’hérédité ou encore de génétique, car selon moi, c’est plutôt dans l’environnement proche que cela se passe. Ce que je veux dire, c’est que si l’un de vos parents connaissait des problèmes d’alcoolisme, il est certain que les risques d’en avoir à votre tour sont plus grands, puisque vous avez eu un modèle dans votre famille proche qui en souffrait. Mais par contre, ce n’est pas tant qu’à moi une question d’hérédité, mais en voyant des «modèles» de vie être alcooliques (parents, frères, soeurs, conjoint), vous êtes plus à risque. 
Problèmes Mentaux
Les personnes qui ont des antécédents familiaux ou personnels de maladie mentale ont des risques plus élevés de devenir alcoolique. Les maladies mentales augmentant les risques sont la dépression, l’épuisement professionnel (burn-out), la schizophrénie, les troubles anxieux, les troubles de personnalité et les personnes ayant des difficultés d’adaptation. 
Problèmes de Vie
Les personnes qui ont des problèmes financiers (pauvreté, difficulté à arriver financièrement, faillite, perte), des problèmes relationnels (séparation, divorce, querelle, difficulté avec les enfants, parents, conjoint), un isolement anormal, une difficulté à s’exprimer, une attitude égocentrique, les personnes se repliant sur elles-mêmes, etc.
Problèmes de Dépendances
Les personnes ayant déjà des problèmes de dépendances comme le tabac, les drogues, le sexe et le café ont de plus grands risques d’être aussi dépendantes aux boissons alcoolisées. De plus, les personnes pour lesquelles il faut une grande consommation d’alcool pour ressentir des effets ont plus de risques de devenir alcoolique comparativement aux personnes, qui ne faut que 2-3 boissons pour avoir des effets, bref nous appelons cela la tolérance.
Difficulté aux Changements et d’Adaptation
Nombreuses sont les personnes qui prennent un coup lorsqu’elles vivent des choses qu’elles se sentent incapables de gérer comme les querelles, les séparations, le  deuil, les problèmes financiers, la perte d’emploi, les difficultés relationnelles, les lourdes tâches dans la vie de tous les jours, etc… c’est comme en quelque sorte, leur porte de sortie pour ne pas trop angoisser à ces idées ou encore pour «submerger» leur peine. Les personnes ayant de la difficulté à gérer leurs émotions, à se détendre, avec une tendance pessimiste, triste ou colérique, à accepter les évènements de la vie ou la perte de chose ou de personnes sont à risques de devenir alcoolique.
Les Signes et Symptômes de l’Alcoolisme
Les symptômes de l’alcoolisme sont nombreux et assez complexes. Mais il est certain que l’un de premiers signes de l’alcoolisme est une consommation exagérée et régulière de boissons alcoolisées. 
  • Consommation de 2 verres et plus par jour, à tous les jours
  • Consommation supérieure à 7 pour les femmes et 14 pour les hommes par semaine
  • Isolement
  • Humeur et émotions instables
  • Irritabilité
  • Affect négatif, colérique ou exubérant
  • Difficultés familiales, professionnels et dans le couple
  • Problèmes financiers (pauvreté, faillite, difficulté à payer les factures)
  • Tendance à nier le problème
  • Blâme les personnes de son entourage
  • Violence physique, verbale et psychologique
  • Malnutrition 
  • Perte ou gain de poids
  • Perte d’emploi, séparation, divorce, conflits familiaux
  • Céphalées (maux de tête) ou céphalées fréquentes
  • Gueule de bois 
  • Insomnie ou hypersomnie (dormir beaucoup)
  • Ronflements ou parler pendant la nuit
  • Difficulté de digestion (reflux gastro-oesophagien, diarrhée, constipation)
  • Mauvaise haleine et problèmes de dentition
  • Augmentation de la pression artérielle
  • Augmentation de la fréquence cardiaque
  • Arythmie (arrêt du rythme cardiaque) pouvant causer la mort
  • Diabète (hypoglycémie ou hyperglycémie)
  • Carences alimentaires en minéraux et vitamines, notamment la vitamine B1 la thiamine, aussi appelé béribéri, pouvant causer des problèmes cardiaques et une dégénérescence mentale. 
  • Lésions cérébrales (l’alcool consommé en trop grande quantité détruit des cellules)
  • Maladie du foie pouvant même amener au cancer du foie
  • Perte de sensibilité au niveau des mains, des pieds et du visage
  • Visage bouffi
  • Yeux cernés ou «pochés»
  • Regard différent
  • Ulcères d’estomac
  • Cirrhose (maladie du foie)
  • Idées suicidaires
  • Difficulté à ne rien boire pendant 1 journée
  • Tremblement
  • Fatigue
  • Étourdissement
  • Crampes musculaires
  • Fonte musculaire
  • Augmentation du volume abdominal
  • Nausées et vomissements
  • Augmentation ou perte d’appétit
  • Dépression 
L’Alimentation pour les Personnes Alcooliques
Comme vous le savez sans doute, les personnes qui souffrent d’alcoolisme ont généralement une alimentation déficiente, c’est-à-dire qu’elles mangent peu, mangent trop ou pas suffisamment. Cela n’est pas seulement parce que les alcooliques n’ont pas toujours conscience de leurs besoins, mais plutôt qu’ils connaissent une augmentation importante ou une diminution dans leur appétit ou encore que l’alcoolisme modifie la digestion et le métabolisme des nutriments, ce qui peut causer des problèmes de santé importants. 
Les Carences Alimentaires 
Les risques de carences alimentaires sont importants lorsqu’une personne est atteinte d’alcoolisme puisque la majorité des personnes alcooliques ont une alimentation déficiente, car elles ressentent moins la faim, puisqu’elles sont en état avancé ou encore, on sait que les boissons alcoolisées contiennent une quantité importante de calories vides et de sucres, donnant l’impression alors d’être rassasié. Par contre, en mangeant peu, il est certain que ces personnes ne comblent pas leur besoin énergétique et nutritif journalier, ce qui les expose à de nombreuses carences alimentaires, pouvant amener à des complications de l’état de santé importantes et même la mort. C’est pour cette raison que les aliments que je vous énoncerai seront important de consommer régulièrement lorsque la personne alcoolique décide de retrouver un mode de vie sain en disant adieu à ces substances «chimiques».  

Carence en Thiamine

La carence en vitamine B1, thiamine (crampes musculaires, perte appétit, dépression), la carence la plus répandue chez les personnes qui souffrent d’alcoolisme. Ce manque en vitamine B1 fait perdre du poids en quelque sorte puisqu’elle diminue l’appétit, favorise la fonte des muscles et augmentent les risques de dépression. Les aliments riches en vitamine b1 sont le blé, les arachides, le jambon, le porc, les lentilles, les noisettes, les flocons d’avoine, le thon, le riz et pâtes alimentaires bruns, les amandes, les légumineuses, les céréales enrichies, les noix et graines etc…  Cette vitamine permet de soutenir le métabolisme énergétique, favorise l’appétit, la digestion et la fonction des nerfs. 

Carence en Sélénium

Le sélénium est un oligoélément permettant à protéger les membranes cellulaires par l’oxydation, mais le sélénium est un antioxydant permettant d’éviter que la vitamine E soit oxydée. Les aliments riches en sélénium sont les abats, le riz brun, les noix du Brésil, la volaille, les poissons, les fruits de mer, les noix, les oignons et ail, les produits céréaliers de 100% grains entiers, etc.

Carence en Acide Folique
Une carence en acide folique est très grave, car la folacine ou folate permet de participer à la production de ADN et ARN, de favoriser la production de globules rouges et à la fabrication des acides aminés. Les aliments riches en acide folique sont le foie, la levure, les légumineuses, les légumes crus, le brocoli, le chou-fleur et les avocats
Carence en Riboflavine
La riboflavine, qui est aussi la vitamine B2, qui sert à intervenir dans les glandes surrénales et sont essentielles au métabolisme de base. Les aliments riches en vitamine B2 sont les céréales et grains enrichis, les produits laitiers (lait, fromage, yaourt), les champignons crus, la volaille et les viandes maigres.  

Carence en Vitamine B6

La pyridoxine est la vitamine B6 est elle connaît comme fonction de favoriser le métabolisme des hydrates de carbone et des protéines, participe à la production de globules rouges, à la fonction de nerfs et favorise la libération de l’énergie. Les aliments riches en vitamine B6 sont les pommes de terre, le soja, les viandes maigres, la volaille, les poissons, les légumes verts feuillus et les céréales et grains enrichis.

Carence en Vitamine D

La vitamine D est connue pour son effet d’augmenter l’absorption du calcium provenant essentiellement des produits laitiers, de fruits, des légumes et des noix. Une personne ayant une quantité anormalement basse de calcium dans le sang, puisqu’elle ne consomme pas suffisamment d’aliments riches en vitamine D, augmente ces risques de maladies musculo-squelettiques, d’ostéoporose, de problèmes dentaires, de fracture et cassure, d’hypokaliémie, une diminution de la masse osseuse, etc… Les aliments riches en vitamine D sont les légumes, le lait enrichi et le beurre, les huiles de poisson, les poissons gras (saumon), les noix, le jaune d’oeuf mais aussi le soleil. 

Les Aliments à Favoriser  

Les Produits Céréaliers de 100% Grains Entiers

On ne cesse de vanter tous les bienfaits de consommer quotidiennement des produits céréaliers de grains entiers à 100% car ceux-ci s’avèrent beaucoup plus nutritif, ils contiennent en effet une plus grande quantité de fibres alimentaires, de vitamines, de minéraux, généralement moins de sucres raffinés, moins de calories, moins de sel et moins de gras que les produits céréaliers de farine enrichie. Que cela soit les pâtes alimentaires, le riz, le pain, les céréales (avoine, orge, millet), il faut privilégier ceux qui sont RÉELLEMENT des grains entiers et pour être certain que vous faites le bon choix, il ne suffit que de lire la liste d’ingrédients et que le premier ingrédient soit les grains entiers. 

Ce n’est pas parce qu’un produit affiche qu’il est multigrain qu’il est nécessairement de 100% grains entiers, alors vigilance.  Pour ce qui est de la consommation de produits céréaliers, selon le Guide Alimentaire Canadien, pour les adultes cela va de 5 à 8 portions quotidiennement, dont 50% doivent être de 100% grains entiers. Il faut aussi veiller à ne pas ajouter une quantité de sucres ou matières grasses comme le beurre, la margarine, les huiles, le pesto, les sauces commerciales, les tartinades, les condiments, etc… car cela augmente rapidement la valeur énergétique du repas, cela contient aussi beaucoup de calories vides, de sucres et de gras. 

Vaut mieux miser sur les sauces et les tartinades maison, les bons gras et le bon sucre. 

Les Viandes et Substituts Maigres

Selon les recommandations nutritionnelles du Guide Alimentaire, nous devons manger aux minimums 2 repas de poissons par semaine, consommer davantage de légumineuses et de tofu et privilégier les viandes maigres comme les oeufs, le filet de porc, la volaille, le gibier, etc. 

La consommation quotidienne est de 2 à 3 portions par jour, mais cela varie d’une personne à l’autre tout dépendamment si elle est active physiquement à tous les jours. 

Pour ce qui est des modes de cuisson, éviter ceux qui requièrent des corps gras comme frit, pané, sauté dans l’huile et mariné. Il vaut mieux faire cuire les viandes sur le grill, dans le four, poché, cuit dans une poêle antiadhésive et cuite à la mijoteuse. 

Les Fruits et les Légumes

Les fruits et les légumes devront avoir une grande place au sein d’une alimentation équilibrée, car ils contiennent de nombreux minéraux, vitamines, bons glucides, fibres alimentaires et une bonne source d’énergie. Les risques de carences alimentaires en vitamine sont très importants lorsqu’une personne est alcoolique donc les fruits et les légumes doivent être consommés en grande quantité, soit 5 à 10 portions à tous les jours. 

Il est préférable de consommer ce groupe alimentaire frais au lieu des jus, car ceux-ci contiennent plus de calories, de sucres et peu de fibres alimentaires comparativement aux fruits et légumes frais. De plus, il est important de varier les fruits et les légumes que vous consommez pour varier en quelque sorte la valeur nutritive. 

Pour la cuisson, cru, à la vapeur, cuit dans une poêle antiadhésive, en papillote, en compote maison, dans le four et sur le grill est plus nutritif que les fruits et les légumes panés, frits ou encore dans un sirop sucré. 

Les Produits Laitiers

Les carences alimentaires en calcium et vitamine D sont non négligeables et c’est pour cette raison qu’il faut que vous consommiez 2 à 4 portions de produits laitiers (lait, yaourts, fromage) à tous les jours, afin de diminuer les risques d’ostéoporose, de problèmes dentaires, de fracture, cassure, diminution de la masse osseuse et fragilisation des os.

Aussi, il faut que ces produits laitiers soient écrémés, sans sucre ajouté, réduits en sel et en matières grasses comme le lait et les yaourts à moins de 2% de matières grasses et les fromages à moins de 20% de gras.

Aliments Riches en Acide Folique

L’acide folique est essentiel au quotidien puisqu’elle favorise la production de globules rouges et des acides aminés mais entre aussi en ligne de jeux dans la production de ARN et ADN. Les aliments riches en acide folique sont le foie (de porc, de boeuf, de volaille, de poisson), la levure, les avocats, les légumineuses, les jus oranges, les avocats, plusieurs légumes crus, le brocoli et chou-fleur, les céréales et grains enrichis, les lentilles, les légumes feuillus et verts foncés. 

Les Suppléments Alimentaires

Une personne alcoolique qui réalise le problème qu’elle a et qui reprend sa vie en main doit tout d’abord, rencontrer des professionnels de la santé et généralement, ceux-ci prescriront des suppléments alimentaires en vitamines et minéraux généralement. Cela est fort utile pour traiter les carences alimentaires que cette personne connaît ou encore en diminuer le risque, mais aussi pour traiter des problèmes de santé reliés à l’alimentation déséquilibrée que cette personne adoptait lorsqu’elle était dépendante de l’alcool et pour aider les personnes alcooliques étant obèse, car cette personne devra manger sainement et équilibré sans reprendre du poids.

Les Aliments à Éviter

Les Boissons Alcoolisées

Il est certain qu’une personne alcoolique qui devient sombre doit éviter toutes boissons alcoolisées, même si une consommation de 1 à 2 verres de vin rouge est saine pour la santé. Il ne faut pas que cette personne touche à une seule goutte d’alcool, car c’est alors qu’elle pourrait recommencer à consommer en grande quantité ces boissons et redevenir alcoolique. 

Le Tabac et Drogues

Une personne alcoolique qui fume devrait songer à renoncer au tabac, car parfois, juste le fait de fumer peut augmenter les risques de rechute, car le désir de prendre une bière avec une cigarette et tentant. De plus, si cette personne consommait des drogues, il vaut mieux arrêter la consommation de ces produits chimiques pour sa santé et son bien-être. 

Mon Avis Personnel

Une personne alcoolique qui veut vraiment arrêter de consommer doit sans doute aller se chercher de l’aide, que ce soit les médecins, psychologues, travailleurs sociaux, infirmières, psychiatre, etc…. Il serait très difficile pour cette personne d’arrêter par elle-même, à moins que celle-ci connaisse de grands problèmes financiers ne donnant plus alors accès à s’acheter de l’alcool. 

Ce n’est pas seulement une question de santé, mais on sait que les personnes alcooliques sont plus à risques de nombreuses maladies et cancer, mais cela apporte aussi des répercussions dans les autres sphères de sa vie, c’est-à-dire au travail, financièrement, avec le conjoint, les enfants, la famille et les amis. Bref, il n’y a que des dangers à`être alcoolique, pour la santé physique, mentale, intellectuelle, émotionnelle, relationnelle, financière et familiale. 

Si vous connaissez une personne alcoolique dans votre entourage et que vous voulez lui donner de l’aide, vous pouvez savoir si cette personne en veut premièrement et si tel est le cas, l’aider à trouver les ressources nécessaires pour s’en sortir encore plus fort. 

Alimentation et Alcoolisme: Conseils Nutritionnels pour Personnes Alcooliques
5 (100%) 1 vote
Katherine-Roxanne Veilleux on FacebookKatherine-Roxanne Veilleux on GoogleKatherine-Roxanne Veilleux on InstagramKatherine-Roxanne Veilleux on LinkedinKatherine-Roxanne Veilleux on PinterestKatherine-Roxanne Veilleux on Twitter
Katherine-Roxanne Veilleux
Katherine-Roxanne Veilleux
CYBERENTREPRENEURE ET BLOGUEUSE chez MaigrirSansFaim.com
Pour avoir moi-même vécu des problèmes de surplus de poids à mon adolescence, je sais ce que c’est que de ne pas se sentir bien dans sa peau et de ne pas se trouver beau ou belle. Si vous vivez la même chose, je connais les difficultés, les peurs et l'incompréhension que vous pouvez ressentir. Entre 2005 et 2006, j’ai perdu 33 kilos sans suivre de régime mais plutôt en adoptant de saines habitudes alimentaires et un mode de vie beaucoup plus actif. J'ai depuis développé une passion pour la cuisine et c'est pourquoi, en 2010, j'ai crée mon premier site web pour venir en aide aux personnes qui désirent perdre du poids sans régime pour enfin, se retrouver peu à peu, s'aimer, s'accepter de nouveau et être mieux dans leur peau. En ayant perdu ce poids tout simplement en intégrant une saine alimentation à mon quotidien, j'ai voulu partager mes trucs personnels pour vous aider vous aussi à perdre du poids sans casse-tête afin d'avoir des résultats durables. Au fil des années, j'ai crée de nombreux recueils de recettes et programmes minceur pour venir en aide à mes lecteurs et les soutenir dans leur démarche de perte de poids.

4 réponses sur “Alimentation et Alcoolisme: Conseils Nutritionnels pour Personnes Alcooliques”

  1. ayant arreté, il y a 8 ans de prendre de l’ alcool,désirerais savoir quel aliment dois je prendre car j’ ai beaucoup maigri après un choc émotionnel mangeant pourtant sainement depuis toutes ces années, je suis suivie par un psycologue en hypnose, carence en vitamines b1,que dois je faire pour remonter la pente

    1. Bonjour Françoise

      Comment allez-vous ?

      Je ne peux malheureusement vous conseiller concernant la carence dont vous avez puisque je ne suis pas un professionnel de la santé.

      Le mieux serait d’en parler avec un médecin ou encore une nutritionniste.

      Prenez soin de vous.

      Cordialement
      Roxanne

  2. Bonjour,
    je suis alcoolodépendante depuis plus de 30 ans et si précedemment je ne prennais pas de poids, la 50ene arrivée j’ai un ventre de poivrasse. que puis-je faire ?
    Merci de vos réponses

    1. Bonjour Nathalie

      Comment allez-vous ?

      Vous voulez dire que vous souffrez d’alcoolisme ?

      Avez-vous consulté votre médecin afin de voir si vous ne manquez de rien (nutriments) ?

      Vous dites avoir un ventre de poivrasse. Qu’est-ce que ça signifie exactement ?

      Merci 🙂
      Roxanne

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.