Les Jeunes Filles et Jeunes Garçons de moins de 16 Ans qui Veulent Maigrir par des Régimes

Depuis quelques années, en fait depuis l’augmentation flagrante des problèmes de poids (surpoids et obésité) ainsi que des troubles alimentaires, on constate que les régimes sont de plus en plis populaires et nombreux dans notre société actuelle. En fait, même si la grande majorité d’entre-nous savons que les régimes n’ont pas toujours de bonnes réputations notamment sur la santé et le maintien du poids, les personnes ne peuvent s’empêcher de vouloir maigrir en suivant un régime quelconque.

Non seulement les régimes sont beaucoup plus populaires qu’autrefois tout comme l’entraînement physique mais on constate que les régimes se suivent à répétition de plus en plus jeunes. Selon moi, cela est provoqué par la grande pression exercée chez les filles mais aussi les garçons pour avoir un corps “parfait” mince, musclé, svelte mais ayant des courbes à la bonne place si on veut.

Les petites filles regardent très souvent des émissions télévisées mais aussi des revues de mode dans lesquelles nous retrouvons des vedettes ou des mannequins ayant la fameuse taille “in” soit la taille 0. Elles croient alors que le modèle de beauté règne dans la minceur et voir la maigreur mais en ayant une forte poitrine bien ferme, de belles hanches et des fesses rondes et musclées, bref un corps pratiquement impossible à avoir à moins de passer sous le bistouri ou d’avoir des retouches sur des photos. Il en est de même pour les garçons, qui voient des super héros, des sportifs et des vedettes avec des corps bâtis, musclés, minces mais en ayant de belles fesses fermes, des pectoraux bien découpés et des abdominaux saillants. Encore une fois, ce corps est très difficile à obtenir d’une manière saine.

Ces “enfants” sont aussi fortement influencés par leurs parents, c’est-à-dire que s’ils ont vu leur mère et/ou père toujours suivre des régimes l’un après l’autre, cet enfant aura de grands risques de faire de même puisque  vous êtes leurs modèles.

Si vous êtes un parent, que vous constatez que votre enfant est mal dans sa peau, qui se trouve gros, qui ne s’aime pas, qui se prive de plus en plus, qu’il refuse parfois de manger, qui s’adonne à des activités physiques très intenses, qui perd rapidement du poids ou qui ramène la boîte à lunch plein, cet article sera très intéressant pour vous.

Pourquoi un Enfant ou Adolescent Veut-il Maigrir?



Être Mieux dans sa Peau

L’une des plus grandes raisons pour laquelle une jeune fille ou un garçon veut maigrir alors qu’il n’a que 16 ans c’est pour se sentir mieux dans sa peau. Je trouve cela très triste d’entendre des personnes dire qu’elles se sentiront plus beaux/belles, plus confiantes et mieux dans leur peau lorsqu’elles auront perdu du poids alors que pour moi, c’est le contraire qui serait le plus sain et véridique. Je veux dire que pour être bien dans sa peau, nous devons commencer par être mieux dans sa tête en s’acceptant telle que nous sommes, en nous trouvons beau/belle et en ayant confiance en soi pour par la suite, être bien dans sa peau lors de la perte de poids.

Devenir “Populaire”

La gang de populaire de son grade ou de l’école sont généralement des personnes belles, minces, musclées, sportives, bien habillées et riches en quelque sorte. Les enfants qui vivent le rejet auprès des élèves populaires et qui voudraient faire partie de cette gang pour être plus respectés et acceptés de tous pourraient alors vouloir maigrir simplement pour faire partie d’une gang plus acceptée et “hot” mais aussi pour qu’ils ne soient plus harcelés comme autrefois. De plus, ces enfants qui désirent maigrir pour être plus populaires croient que, lorsqu’ils seront dans cette gang, ils seront plus heureux alors que selon moi, il cache quelque peu leur nature disons plus réservée seulement pour être mieux dans leur peau, avoir des amis populaires et être plus vus.

Comme vous le savez, plusieurs enfants sont “méchants”, ce que je veux dire, c’est qu’ils savent taper sur la tête des plus faibles en s’attaquant à l’apparence physique, le réseau social ou encore à l’intelligence d’où les : tu es une grosse, attention la baleine arrive, etc… Je peux vous dire qu’encore aujourd’hui, lorsque je vois des enfants ridiculiser un autre enfant par rapport à son apparence physique, les poils de mes bras s’hérissent et je deviens alors complètement intolérantes à ce manque de respect et de jugement.


Pression Médiatique très Forte

Aujourd’hui, on sait que les médias ont une très grande et forte influence non seulement sur les enfants et les adolescents mais aussi sur la grande majorité des adultes. Les médias véhiculent de nombreuses idées préconçues mais aussi des modèles de perfection en quelque sorte. Que cela soit la télévision ou encore les revues, nous tombons malheureusement dans le bateau en croyant que la beauté parfaite, celle que nous devons atteindre est constituée d’un corps parfait c’est-à-dire avec des gros seins fermes, des bras musclés, un teint bronzé, des cheveux longs, un visage d’ange mais aussi séducteur, des yeux pétillants, un visage sans ride et ridule, un ventre ferme qui laisse entrevoir les abdominaux bien musclés, des jambes longues, minces et musclés, des fesses bombées et fermes, etc…

En sachant que, tristement, plusieurs enfants passent des heures et des heures à tous les jours devant la télévision, l’ordinateur ou encore lisent de nombreuses revues pratiquement promotionnelles, il n’est pas étonnant qu’ils pensent que l’idéal de beauté correspond à celui véhiculé par les médias. Il m’est arrivée plusieurs fois entendu des petites filles dire qu’elles veulent être pareilles comme cette actrice ou chanteuse parce qu’elles les trouvent belles et parfaites, elles parlent alors de maquillage, coiffure, régime et parfois même de chirurgies esthétiques alors qu’elles n’ont que 15 ans!!!

Les médias sont aussi une des raisons pour laquelle de plus en plus de personnes souffrent de troubles alimentaires comme l’anorexie, l’hyperphagie ou encore la boulimie. Même si on croit qu’ils ont peu d’influence sur nos vies, on se trompe beaucoup car le simple fait de s’habiller, peigner ou maquiller de telle ou telle manière provient des médias principalement.



Attirer l’Autre Sexe

Un autre élément pour lequel, les garçons comme les filles souhaitent maigrir alors qu’ils sont encore jeunes est pour attirer et séduire davantage l’autre sexe. Comme vous le sachiez sans doute, l’hypersexualisation ne cesse d’augmenter d’année en année, ce que je veux dire, c’est que les jeunes filles s’habillent de manière plus provoquante et controversée, que les garçons parlent de sexe et de relations plus tôt et ainsi de suite. Il est certain qu’il est “sain” d’une certaine manière de vouloir plaire à l’autre sexe car cela nous donne de la confiance en nous mais malheureusement, beaucoup de filles décident de maigrir pour plaire aux garçons et avoir un “chum” alors que les garçons commencent de plus en plus à s’entraîner dans le but d’être plus musclé, fort et costaud.



Porter les Vêtements Préférés

On sait que depuis quelques années, on constate que la taille des vêtements a diminué, autrefois il n’y avait pas de taille 0 seulement des tailles normales en quelque sorte. De plus, on peut aussi constater qu’il existe de nos jours des boutiques pour les personnes ayant une petite taille et des boutiques pour les personnes ayant un surplus de poids ou une taille plus forte. Les enfants et les adolescents rêvent tous de porter de beaux vêtements et à la mode mais les beaux vêtements à la mode sont très rarement disponibles dans des tailles plus fortes donc certains enfants désirent maigrir vite pour pouvoir porter des vêtements plus beaux, plus à la mode ou encore des vêtements de marque car cela fait riche et “hot”.

Un enfant qui aime avoir une belle apparence, de beaux habits ou encore avoir l’avoir plus populaire, mais qui présente un surplus de poids peut alors vouloir maigrir pour cette raison. De plus, pour les jeunes filles, il est assez difficile de magasiner avec leur mère ou amies et d’essayer plusieurs vêtements sans qu’il en ait un qui fasse vraiment bien et qu’il soit beau.

Quoi Faire si mon Enfant est Gros (surplus de poids) ou Veut Maigrir?

Votre Enfant Mange t-il Trop ?

Tout être humain connaît une période de croissance qui varie selon le sexe de l’individu. Habituellement, les plus importantes périodes de croissance se situe entre 2 et 20 ans. L’enfant prend du poids, sa taille augmente, ses muscles deviennent plus forts, la poussée des dents et la perte de celles-ci, etc

Mais l’âge où les enfants changent le plus est sans l’ombre d’un doute à l’adolescence, c’est-à-dire entre 10 et 15 ans pour les filles et de 12 à 19 ans pour les garçons. Le poil commence à pousser, les menstruations font leur apparition, les seins grossissent, les muscles semblent plus définis, etc…

En fait, cela dépend énormément de sa croissance et des besoins énergétiques que son corps lui réclame.

À 2 ans : les enfants doivent consommer environ 1300 calories par jour ce qui représente le nombre de calories qu’une femme sédentaire doit consommer quotidiennement.

À 5 ans: leurs besoins augmentent encore, ils doivent ingurgiter environ 1700 calories par jour.

À 16 ans: les filles mangeront en moyenne 2200 calories et les garçons 2800 calories, ce qui est le même nombre pour une femme et un homme actif physiquement.

Ne commencez pas à compter le nombre de calories que votre enfant consomme quotidiennement, ces chiffres sont seulement pour vous donner une idée de la quantité d’énergie qu’un enfant doit avoir à tous les jours pour favoriser sa croissance et son développement.

Un enfant qui mange seul ou qui se sert son assiette lui-même aura tendance (inconsciemment) à manger les calories que son corps lui réclame. Votre rôle en tant que parent est de mettre à voir des collations saines (bol de fruits sur la table) et de toujours veiller à ce que celui-ci mange des aliments sains et qu’il mange à sa faim.

Quoi Donner à Manger à Votre Enfant?

Un enfant doit avoir une alimentation équilibrée. Sa période de croissance lui demande beaucoup d’énergie, c’est pour cette raison que les glucides devraient représenter la grande majorité de son alimentation. Pour ce qui est des viandes et substituts, il devrait en consommer à chaque repas, ainsi qu’un produit laitier. Les fruits et les légumes doivent être tout aussi présents, donc en donner 1 à 2 portions (selon l’âge) à chaque repas et en collation.

 

Plusieurs parents doivent constamment se battre avec leurs enfants pour que ceux-ci mangent des légumes, mais j’ai bien des conseils qui vous permettront de faire manger des légumes à vos enfants et qu’ils apprennent à en aimer le goût.

 

  • Demandez-lui lesquels ils préfèrent
  • Demandez-lui de vous aider à les couper et à les cuire (il sera fier de ce qu’il a fait et ils seront meilleurs car c’est lui qui les aura faits)
  • Mettez de la couleur dans vos légumes. Ne vous contentez pas de cuire que des brocolis, pourquoi ne pas faire un sauté de brocolis avec un piment rouge, une courge jaune et des oignons. Plus il y aura des couleurs, plus beau sera beau visuellement, plus votre enfant les aimera (on mange avec les yeux).
  • Préparer une trempette (les enfants aiment cela car c’est amusant).
  • Au lieu de faire traditionnellement une purée de pommes de terre, intégrer du rutabaga et des carottes dans votre purée.

 

N’imposer JAMAIS un Régime Amaigrissant à Votre Enfant

Certains parents croient qu’un régime est la seule solution pour faire perdre les petits bourrelets de son enfant. Attention!

Votre enfant est en pleine période de croissance, et lui faire suivre un régime amaigrissant pourrait grandement nuire à sa croissance optimale. De plus, en étant privé de certains aliments, votre enfant pourrait construire une relation négative vis-à-vis de la nourriture et cela pourrait occasionner des troubles alimentaires.

De plus, étant donné que le parent lui fait sentir que son apparence n’est pas belle à cause d’un poids, sa confiance en lui et son estime pourrait chuter graduellement, pour qu’adulte, il ait de la difficulté à s’intégrer en groupe et qu’il recherche constamment l’approbation des autres pour prendre une décision ou faire un acte.

Gardez à Portée de Main un bol Rempli de Fruits Frais

Un enfant mange ce qu’il trouve beau avec ses yeux. On le dit souvent au restaurant, plus c’est coloré et beau visuellement, plus ont a tendance à vouloir le manger. Mettez des pommes, des oranges, des raisins et des bananes dans un bol et laissez le sur la table. Sinon, vous pouvez aussi préparer une collation avec votre enfant en coupant avec lui des fruits. Les enfants ont plus tendance à manger des fruits lorsqu’ils sont coupés. De plus, lors de son arrivée de l’école, faites les premiers pas en prenant une saine collation. Un enfant aura tendance à prendre les mêmes habitudes alimentaires que ses parents.


Cuisinez et Mangez en Famille

Pour l’enfant, devenir l’assistant cuisinier de papa et maman est un véritable cadeau. En plus de connaitre ce qu’il aura au menu, il aura tendance à plus apprécier «ce qu’il aura cuisiné». Sa fierté sera grande et il se sentira valorisé. De plus, avec le style de vie de nos jours, il n’est pas toujours évident de manger le repas du soir en famille. Mais le plus souvent possible, mangez en famille, le téléviseur fermé et discuté tout le monde de votre journée. N’hésitez pas à lui poser des questions et à le féliciter pour l’aide qu’il a apportée lors de la préparation du souper.

N’interdisez pas d’Aliments à vos Enfants


Même si on sait que les croustilles, les bonbons, le chocolat et les pâtisseries ne sont pas sains pour la santé, cela ne signifie pas pour autant qu’il faut les bannir de notre alimentation. De plus, l’enfant qui ne peut consommer de ses friandises préférées aura tendance à compenser cette perte en les mangeant à l’école ou en s’en procurant sans que vous vous en doutiez. Il est préférable de lui en donner occasionnellement en plus petite quantité. Votre enfant savourera alors davantage sa friandise, sans pour autant s’en priver complètement. Si jamais vous craigniez qu’il en mange lors de vos absences, cachez-les dans un endroit où votre enfant n’aura pas accès et expliquez-lui pourquoi ces friandises doivent être consommées avec modération. 

Jouez Avec lui et Pratiquer des Activités Physiques en Famille

Pour diminuer le temps que votre enfant peut passer devant l’ordinateur, les consoles de jeux ou le téléviseur, invitez-le à jouer à l’extérieur avec vous. De plus, en connaissant ses goûts en matière de sport, demandez-lui lequel il aimerait pratiquer à l’école après les cours et inscrivez-le. La fin de semaine, faites de la bicyclette avec toute la famille ou aller jouer dehors à la balle molle ou au football. L’important est que vous et toute votre famille pratiquiez un sport ou une activité physique environ 30 minutes par jour.

Aidez Votre Enfant à Reconnaître ses Signaux de Faim et de Satiété

Avant de servir l’assiette à votre enfant, demandez-lui s’il a une grosse ou une petite faim. Donnez- lui la portion qui correspond à son appétit. Après son assiette (s’il l’a terminé) demandez lui s’il est rassasié ou si il a toujours faim.

IL NE FAUT JAMAIS OBLIGER UN ENFANT À FINIR SON ASSIETTE POUR AVOIR DROIT AU DESSERT.

En faisant cela, vous l’obligeait à ignorer ses signaux de satiété pour avoir droit à un privilège (dessert). Resservez une 1/2 assiette au besoin. 

Ne Pas Faire de Remarques Désobligeantes sur l’Apparence Physique ou sur le Poids de Votre Enfant

En plus de diminuer sa confiance en lui et son estime, cela fait ressentir à votre enfant qu’il n’est pas acceptable en société d’avoir un surplus de poids et il ne se sentira pas accepté par ses propres parents. Même chose pour tout autres commentaires ou blagues sur les personnes avec un embonpoint ou obèse. Cet impact très négatif aura des répercussions graves chez votre enfant. Par contre, vous pouvez parler des conséquences graves que les personnes «plus» rondes courent comme les maladies cardio-vasculaires, le diabète, etc

Mon Avis Personnel

Je dois vous avouer que j’ai commencé à prendre du poids lorsque j’avais à peu près 10 ans et jusqu’à mes 15 ans. J’étais en surplus de poids, voir une légère obésité à mes 15 ans, je n’étais pas exclue des autres étudiants, amis ou famille mais tout de même, je n’étais pas non plus dans le gang des populaires. Il faut dire que je me suis faite souvent traiter de nom par des garçons qui s’amusaient à rigoler de mon apparence physique en me traitant de grosse ou encore de baleine et cela m’attristait beaucoup. De plus, je me rappelle à quel point je détestais magasiner les vêtements car ma mère semblait assez découragée de voir que la grande majorité des vêtements que nous trouvions dans les magasins normaux ne me faisaient pas et je devais alors magasiner dans des boutiques pour les tailles fortes à l’âge de 14-15 ans seulement.

J’ai toujours vu ma mère avoir une alimentation particulièrement assez restrictive, elle mangeait peu, sautait régulièrement des repas et ne cédait jamais aux aliments plaisirs qu’elle aimait dans le but de maigrir ou de ne pas prendre du poids. Lorsque j’avais 15 ans, j’ai voulu maigrir pour faire plaisir à ma mère car je sentais qu’elle n’était pas confortable avec mon problème de poids, pour cesser de souffrir à l’école par les remarques désobligeantes mais aussi pour moi, pour être mieux dans ma peau. C’est alors que j’ai suivi le même régime que ma mère et que j’ai perdu beaucoup de poids. Il ne va sans dire que j’ai eu quelques complications à la suite de ce régime soit l’effet yoyo, j’ai vraiment réussi à perdre du poids pour toujours lorsque je me suis mise à manger de manière équilibrée et sainement.

Si vous êtes un parent soucieux du problème de poids de votre enfant, il faudrait lui expliquer vos peurs et craintes d’une manière aimante, sans dire aucune solution et n’y apportant de conseils, juste lui exprimer ce que vous ressentez calmement. Le plus important, c’est d’être en premier lieu un bon modèle pour celui-ci et vous verrez qu’il aura tendance à suivre vos pas en adoptant une alimentation plus saine, équilibrée, non restrictive (cela ne veut pas dire de manger beaucoup de “cochonneries”) et variée tout en étant active physiquement à tous les jours.

Katherine-Roxanne Veilleux on FacebookKatherine-Roxanne Veilleux on GoogleKatherine-Roxanne Veilleux on InstagramKatherine-Roxanne Veilleux on LinkedinKatherine-Roxanne Veilleux on PinterestKatherine-Roxanne Veilleux on Twitter
Katherine-Roxanne Veilleux
Katherine-Roxanne Veilleux
CYBERENTREPRENEURE ET BLOGUEUSE chez MaigrirSansFaim.com
Pour avoir moi-même vécu des problèmes de surplus de poids à mon adolescence, je sais ce que c’est que de ne pas se sentir bien dans sa peau et de ne pas se trouver beau ou belle. Si vous vivez la même chose, je connais les difficultés, les peurs et l'incompréhension que vous pouvez ressentir. Entre 2005 et 2006, j’ai perdu 33 kilos sans suivre de régime mais plutôt en adoptant de saines habitudes alimentaires et un mode de vie beaucoup plus actif. J'ai depuis développé une passion pour la cuisine et c'est pourquoi, en 2010, j'ai crée mon premier site web pour venir en aide aux personnes qui désirent perdre du poids sans régime pour enfin, se retrouver peu à peu, s'aimer, s'accepter de nouveau et être mieux dans leur peau. En ayant perdu ce poids tout simplement en intégrant une saine alimentation à mon quotidien, j'ai voulu partager mes trucs personnels pour vous aider vous aussi à perdre du poids sans casse-tête afin d'avoir des résultats durables. Au fil des années, j'ai crée de nombreux recueils de recettes et programmes minceur pour venir en aide à mes lecteurs et les soutenir dans leur démarche de perte de poids.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *