Le Burn-Out: Comment en Guérir et s’en Sortir

On ne le se cachera pas, nous avons tous  un style de vie assez fou.

Nous n’arrêtons vraiment jamais pour prendre soin de soi.

Nous travaillons de nombreuses heures au travail.

À la maison, entre prendre soin des enfants, les aider avec leurs devoirs, faire les repas, les lunchs pour le lendemain, leur donner leur bain, aller dehors pour s’amuser un minimum avec eux lors de cette journée, faire quelques lessives, faire le ménage et enfin se coucher…la journée est enfin passée.

Il faut dire que ce qui nous épuise le plus dans une journée, ce n’est pas de prendre soin des nôtres mais plutôt le travail, l’emploi que nous occupons.

Aujourd’hui, pratiquement tous les emplois disponibles sont exigeants soient physiquement ou mentalement. On doit forcer pour soulever un objet quelconque, dans les usines nous répétons toujours les mêmes mouvements, dans les cuisines, les clients attendent toujours impatiemment leurs commandes, dans les domaines financiers, il y a toujours une crainte de “crash” boursier.

Bref, peu importe le métier que vous pratiquez, nous n’arrêtons pas. Nous avons de gros stress, de grosses responsabilités, de grosses craintes, des patrons parfois difficiles, des collègues qui ne se donnent pas autant que nous, des horaires inflexibles (jour-soir-nuit-fin de semaine), des métiers risqués et j’en passe.

Ce n’est donc pas sans raison que plusieurs personnes tombent en “burt-out” annuellement. Les charges de travail deviennent de plus en plus lourdes et la seule chose qui compte, c’est d’augmenter les profits des compagnies pour lesquelles nous travaillons, d’être performant à longueur d’année.

Comment ne pas tomber en burn-out avec toutes ces pressions?

Je sais bien que certaines personnes diront qu’il y a 50 ans, les personnes travaillaient d’arrache-pied pour subvenir aux besoins de leur famille en travaillant sur la ferme constamment et sans relâche, comme professeur, comme infirmier ou encore comme soldat de combat. Il est vrai qu’autrefois, ces personnes travaillaient sans relâche. Cependant, à mon avis, il n’y avait pas autant de pression de performances, de réussite et pour augmenter les profits.

Il faut être honnête, de nos jours, tout ce qui compte pratiquement, tout ce qui mène le bout du nez des personnes, c’est l’argent non?

Pas très étonnant que nous sommes alors tous prédisposés à faire un burn-out.

Même si nous sommes plus sensibilisés de nos jours sur cette affection grâce aux publicités télévisées pour sensibiliser le public aux jugements, le burn-out demeure encore peu connu et démystifié.

Qu’est-ce que le Burn-Out ?

Le burn-out est aussi connu sous le nom du syndrome d’épuisement professionnel (travail) qui est une maladie qui est causée par un ensemble de symptômes, de signes et de modifications du comportement et compétences au travail.

Les professionnels de la santé (ainsi que la personne atteinte) peuvent alors constater des modifications biochimiques, fonctionnelles et morphologiques de la personne qui souffre de burn-out.

Le diagnostic du burn-out est un grand état de fatigue qui est classé dans les maladies des risques psychosociaux professionnels puisque le burn-out est surtout (la très grande partie du temps) causé par le travail, notre état professionnel.

On peut donc classer le burn-out comme étant dans le domaine de la santé mentale.

Cela ne fait pas si longtemps que nous entendons parler du burn-out. Cela fut inventé et décrit pour signifier une grande fatigue professionnelle causée par un stress permanent au travail ou encore une incapacité à fonctionner normalement dans le milieu du travail.

Une simple demande d’un collègue ou d’un employeur peut alors sembler comme une énorme montagne presque impossible à gravir pour la personne qui souffre de burn-out.

De nos jours, nous parlons régulièrement de burn-out simplement pour signifier que nous sommes épuisés de notre travail ou encore ces conditions. Par contre, ce n’est pas un terme à prendre à la légère car le burn-out est une “maladie mentale” qui peut être chronique dans plusieurs cas. On l’utilise malheureusement trop pour dire que les pressions au travail sont supérieures à celles que nous pouvons gérer nous-même.

Les personnes à risque de burn-out

Bien sûr, il y a certaines professions qui exposent les employeurs et employés plus à risque d’être atteint d’un burn-out.

Voici les professions (plutôt les caractéristiques de celles-ci) qui augmentent les risques de souffrir de burn-out pour ces personnes qui y travaillent.

– Un grand déséquilibre entre le temps et les tâches à accomplir

– Un déséquilibre entre les tâches et les moyens disponibles

– Grandes incitations mentales, affectives, émotionnelles, physiques

– Objectifs difficilement atteignables

– Impossibilité d’avancement (personnel, professionnel ou financier)

– Conflits de rôles

Maintenant, les personnes à risques de burn-out (prédisposition) sont:

– personne qui ce refuge dans leur travail pour fuir d’autres aspects de leur vie

– personne avec un très grand souci du détail (perfectionniste)

– personne qui a de grands idéaux de la réussite comme par exemple de gagner de plus en plus d’argent pour subvenir à des besoins fondamentaux et d’autres besoins plus superficiels.

–  personne qui n’a pas d’autres relations et intérêts en dehors du travail

– personne (surtout les hommes) qui puise leur estime et confiance que dans le travail, les performances, le salaire gagné, etc.

Les symptômes du burn-out

Voici quelques symptômes qui peuvent être présents lorsqu’une personne souffre de burn-out.

– insomnie

– perte ou augmentation de l’appétit

– difficulté de concentration

– irritabilité

– douleurs généralisées

– manque d’attention

– diminution ou  manque de motivation

– humeur dépressive

– impatience

– épuisement physique

– épuisement psychologique

– saute d’humeur

– conflits avec les autres collègues

– diminution de la performance physique ou psychologique

– fatigue

– échouer un projet quelconque au travail

– diminution de l’implication au travail

– absentéisme

– relation avec les clients modifiée

– réaction et décision inappropriée

Les causes du burn-out

Selon certaines synthèses, le burn-out est une réponse à un stress émotionnel qui touche les 3 prochaines dimensions.

– La dépersonnalisation

– L’épuisement physique ou émotion

– La diminution de la productivité

La dépersonnalisation

La dépersonnalisation est un problème au niveau cognitif qui est caractérisé par un sentiment de non contrôle sur une situation donnée ou encore une perte du sens de la réalité.

Les personnes qui en souffrent se sentent alors comme dans un rêve. Elles sentent qu’elles ont changé et la réalité telle qu’elles la voient est déformée, floue, vague et avec peu de sens.

Cela peut arriver lorsqu’une personne connaît de l’anxiété ou encore un stress temporaire, d’un traumatisme ou encore d’un stress prolongé.

L’épuisement émotionnel 

La personne qui vit un épuisement émotionnel se sent très régulièrement “vidée”, un grand manque d’énergie et de motivation.

Elle connaît une perte d’intérêts pour des choses qui l’intéressait autrefois, une perte de jouissance, une perte d’entrain et la moindre plus petite chose peut devenir une grande montagne difficile.

Cette personne se sent fréquemment frustrée, à bout de nerfs, prêts de “péter sa coche”, est très irritable, pleur régulièrement et se sent sous tension.

L’épuisement émotionnel est causé par une dépression ou encore au stress.

Diminution de productivité 

La diminution de l’accomplissement personnel  représente une dévalorisation des objectifs à atteindre, de l’estime de soi, de l’importance de son travail ou encore de ses compétences.

Bref, la personne se dévalorise et ne sent pas assez “bonne” pour faire ceci ou cela.

Voici d’autres causes du burn-out

– Attentes élevées à l’égard de soi-même

– Peur de l’échec

– Objectifs radicaux (tout ou rien)

– Surcharge de travail

– Tâches et rythme à effectuer

– Pression du temps

– Impossibilité de contrôler la situation

– Horaires imprévisibles et inflexibles

– Travail peu stimulant

– Quart de travail long

– Quart de travail supplémentaire

– Manque de gratifications

– Isolement

– Difficultés relationnelles avec le client, les collègues et/ou l’employeur

– Insécurité face au travail ou des tâches à accomplir ou de l’avancement

– Conflit entre le travail et la famille

– Rôles et/ou tâches mal définies

– Menace au travail

– Harcèlement

– L’équité au travail

– La fragilité et sensibilité de la personne

– La vulnérabilité de la personne

– L’âge

– Le sexe

– Le statut matrimonial

Les sortes de burn-out

Assez étrange mais effectivement, il n’existe pas qu’une seule sorte de burn-out.

Voici les 3 espèces de burn-out ou encore d’épuisement professionnel

Le burn-out classique 

Ce burn-out est caractérisé par un individu qui ne cesse de se mettre de la pression pour travailler de plus en plus dur en investissant généralement plus d’heures de travail et donc moins de repos. C’est ainsi que la personne va (selon elle) se sentir plus appréciée et gratifiée afin de diminuer l’intensité du stress réel ressenti. Malheureusement, cette personne travaillera de plus en plus jusqu’à épuisement.

Le burn-out d’épuisement

Cet autre burn-out se distingue par la personne qui se met toujours de la pression pour perfectionner dans son travail alors qu’elle ressent toujours de plus en plus de stress et pas autant de gratifications qu’elle le souhaiterait ou encore que la personne abandonne son travail.

Le burn-out néfaste 

Celui-ci est très différent des 2 précédents. Ce burn-out est causé par des conditions de travail difficiles, non stimulantes et monotones.
Les conséquences du burn-out

Effet physique

– Fatigue

– Sensation d’être vidé

– Trouble du sommeil (insomnie ou hypersomnie)

– Grande fatigue au réveil

– Mal de dos

– Douleurs musculo-squelettiques

– Douleurs lombaires (en bas du dos)

– Douleurs aux jambes (comme lorsque nous sommes fatigués)

– Maux de ventre

– Diarrhée

– Constipation

– Ulcères gastro-intestinaux

– Diminution du système immunitaire donc plus grande vulnérabilité aux infections

–  Rhume prolongé

– Transpiration

– Difficulté à respirer calmement

– Augmentation de la fréquence respiratoire

– Augmentation du rythme cardiaque

– Sentiment d’oppression à la poitrine (stress)

– Augmentation du mauvais cholestérol sanguin

– Diabète de type 2

Comportement et attitude 

– Épuisement

– Relations au travail difficiles

– Conflits avec les collègues, l’employeur, la famille et les amis

– Période d’hyperactivité (la personne s’engage dans plusieurs projets)

– Période d’anhédonie (perte de plaisir)

– Perte d’engagement au travail ou dans la famille

– Apparence physique négligée

– Mauvaise hygiène de vie

– Augmentation de la consommation d’alcool ou de cigarettes

– Prise de drogues dans certains cas

– Éloignement avec la famille, les amis et collègues

– Isolement

– Diminution de la motivation

– Diminution des performances

– Troubles sexuels

– Tristesse

– Anxiété

– Désespoir

– Diminution de la confiance, estime et assurance de soi

– Séparation ou divorce

– Violence verbale, physique ou psychologique (violence ménagère= à la maison)

– Diminution des liens affectifs avec la famille

– Erreurs au travail

– Dépenses “anormales”

– Négligence à la maison comme au travail

– Difficultés de prise de décision

– Comportements et propos négatifs

– Idées noires

– Suicides

Traitement du burn-out 

La première chose à faire si vous doutez souffrir de burn-out, c’est de consulter votre médecin le plus rapidement possible.

Par la suite, avec votre collaboration, il sera alors possible de trouver un traitement afin de traiter le burn-out.

Voici quelques traitements disponibles

–  L’acupuncture

– La prise de médicament (anxiolytique, antidépresseur)

– Thérapie individuelle

– Les massages

– La physiothérapie

– La psychothérapie

– La médecine chinoise ou occidentale

– Nutritionniste ou diététicienne pour avoir une meilleure alimentation

– Entraîneur car le sport est bénéfique pour les personnes qui souffrent de burn-out.

    

Mon avis personnel 

Je connais une personne qui a souffert de burn-out et je dois vous dire que malheureusement, elle en fait plus d’un car elle n’avait peut-être pas le bon traitement pour cela.

Je ne connais pas ce que la personne peut ressentir lorsqu’elle vit un burn-out mais cela semble être très difficile à vivre au travail, à la maison ou encore avec les copains.

Plusieurs hommes souffrent de burn-out mais les hommes réagissent généralement différemment de la femme, c’est-à-dire qu’ils vont se renfermer sur eux-mêmes afin de trouver une solution et c’est lorsqu’ils trouveront une solution qu’ils ne se fermeront plus sur eux-mêmes.

Cependant, il n’y a pas de solution mise à part la prise de conscience et aller se chercher de l’aide.

N’hésitez pas à demander l’aide de votre médecin, famille, amis et collègues pour vous supporter dans cette difficulté.

Katherine-Roxanne Veilleux on FacebookKatherine-Roxanne Veilleux on GoogleKatherine-Roxanne Veilleux on InstagramKatherine-Roxanne Veilleux on LinkedinKatherine-Roxanne Veilleux on PinterestKatherine-Roxanne Veilleux on Twitter
Katherine-Roxanne Veilleux
Katherine-Roxanne Veilleux
CYBERENTREPRENEURE ET BLOGUEUSE chez MaigrirSansFaim.com
Pour avoir moi-même vécu des problèmes de surplus de poids à mon adolescence, je sais ce que c’est que de ne pas se sentir bien dans sa peau et de ne pas se trouver beau ou belle. Si vous vivez la même chose, je connais les difficultés, les peurs et l'incompréhension que vous pouvez ressentir. Entre 2005 et 2006, j’ai perdu 33 kilos sans suivre de régime mais plutôt en adoptant de saines habitudes alimentaires et un mode de vie beaucoup plus actif. J'ai depuis développé une passion pour la cuisine et c'est pourquoi, en 2010, j'ai crée mon premier site web pour venir en aide aux personnes qui désirent perdre du poids sans régime pour enfin, se retrouver peu à peu, s'aimer, s'accepter de nouveau et être mieux dans leur peau. En ayant perdu ce poids tout simplement en intégrant une saine alimentation à mon quotidien, j'ai voulu partager mes trucs personnels pour vous aider vous aussi à perdre du poids sans casse-tête afin d'avoir des résultats durables. Au fil des années, j'ai crée de nombreux recueils de recettes et programmes minceur pour venir en aide à mes lecteurs et les soutenir dans leur démarche de perte de poids.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.