Les Inconvénients et Dangers d’une Grande Consommation de Viandes Rouges, Pourquoi Diminuer?

Vous le savez mais plusieurs d’entres-nous ne sont pas encore de modifier quelque peu leur alimentation pour en adopter une plus saine en cessant de manger de la viande rouge. À de nombreuses reprises, lorsque j’affirme fièrement à mes proches que je mange de la viande rouge 1 fois par semaine et même parfois 1 fois aux 2 semaines en leur expliquant les inconvénients et les dangers que celle-ci a sur notre santé et sur notre poids, là commence un véritable débat amical.

Je sais que les hommes sont particulièrement plus touchés par cela que les femmes car ce sont eux principalement qui ont été longtemps et encore aujourd’hui considéré comme des carnivores naturels. Ceux-ci me répondaient en me disant que depuis que le monde est monde, que les hommes préhistoires jusqu’aux hommes d’aujourd’hui consomment régulièrement de la viande rouge et que ses ancêtres ne sont pas morts pour autant de manière prématurée parce qu’ils mangeaient de la viande rouge provenant principalement de gibiers et de mammouths. Il est vrai que ces hommes avaient généralement une bonne masse musculaire et une très bonne masse osseuse mais cela ne signifie pas qu’il faut en manger exagérément.

En effet, les Américains sont les plus grands consommateurs de viandes rouges dans le monde et ont constatent que ce sont qui ont aussi la plus grande incidence de maladies cardio-vasculaires et un taux très élevé d’obésité.

C’est pour ces raisons que les nutritionnistes, les autres experts de la remise en forme et de l’alimentation et les autres professionnels de la santé continuent leur mission de faire manger moins de viandes rouges à la population vivante en Amérique. Plusieurs articles et publicités visent à sensibiliser la population à adopter un régime alimentaire plutôt semi-végétarien en quelque sorte en augmentant sa consommation de légumineuses, de poissons au détriment de la viande rouge.

Les Inconvénients et Dangers d’une Consommation Excessive de Viandes Rouges

Selon les recommandations nutritionnelles du Guide Alimentaire Canadien,, nous devrions limiter le plus possible la consommation de viandes rouges au sein de notre régime alimentaire, soit moins de 1 fois par semaine et de consommer au moins 2 à 3 repas de poissons ET de légumineuses par semaine, sachant que ces substituts sont  davantage sains pour la santé. Le problème majeur est que plusieurs familles et foyers consomment quotidiennement des viandes rouges au cours de la journée, comme si cela soit une habitude alimentaire bien encrée dans notre vie car depuis notre enfance, nous en avions l’habitude.

Il est certain que vous avez déjà entendu parler des effets néfastes de la viande rouge non seulement sur la santé mais aussi sur le poids de la personne qui en consomme en trop grande quantité, soit plus de 3 repas par semaine et même que plusieurs personnes en consomment à tous les jours et pire encore, à tous les repas!!!

Riche en Gras Saturé

L’un des plus gros inconvénient de la viande rouge est sans contredit sa haute teneur (la grande majorité des viandes rouges) en gras saturé. Hors, vous savez de nos jours qu’une alimentation riche en gras saturés accroît considérablement les risques de maladies cardio-vasculaires comme l’angine, l’infarctus, l’hypertension, etc… puisque le gras saturé augmente le mauvais cholestérol sanguin, ce qui est un facteur de risque important dans l’apparition de ces maladies. De plus, les viandes rouges qui sont riches en gras saturés (mauvais gras) sont aussi riches en calories donc favorisent la prise de poids. On peut donc conclure que les personnes qui consomment quotidiennement et en grande quantité de la viandes rouges sont généralement (pas tous) en surplus de poids ou encore obèse, un autre facteur de risques très important dans l’apparition des maladies cardio-vasculaires.

Les gras saturés sont naturellement des graisses malsaines pour la santé et la ligne puisque ce sont des mauvais gras. On le considère comme étant un acide gras non-essentiel à la santé de l’humain, ayant des atomes de carbone très saturés en hydrogène, c’est aussi un lipide (gras) et des triglycérides. On distingue 2 types de gras saturés soit les acides gras insaturés et les acides gras saturés. Les viandes rouges entrent dans la classe des acides gras saturés. 

Ces derniers gras proviennent plus principalement des animaux ou d’ordre végétal. Contrairement aux acides gras insaturés, les acides gras saturés sont solides à la température pièce. Puisqu’ils sont considérés comme des mauvais gras, les acides gras saturés augmentent les risques de maladies cardio-vasculaires, de surplus de poids ou d’obésité et diminuent l’espérance de vie lorsqu’ils sont consommés régulièrement. Mais même si ces gras ne sont pas sains pour la santé, ils sont tout de même essentiel à la santé humaine, mais en faible quantité,  chose que plusieurs personnes ne savent pas contrôler vraiment.

Contrairement aux gras monoinsaturés et polyinsaturés, les gras saturés supportent très bien la chaleur et les températures très élevées et les risques qu’ils s’oxydent sont très faibles, d’où la grande utilisation de ces lipides dans les restaurants et lors de la friture.

Les aliments riches en acides gras saturés sont le beurre, la margarine non hydrogénée, la graisse, le shortening, le saindoux, la graisse animal, la crème, la crème sûre, la crème fouettée, le suif , les huiles de coco, de palme et de palmiste et nombreux aliments transformés comme les pâtisseries, les viennoiseries, les croissants, les muffins, les viandes rouges, les fromages, les biscuits et gâteaux, les repas surgelés, les repas de restaurants, les aliments frits ou panés, etc…

Riches en Calories
Comme je vous aie expliqué plus tôt, les viandes rouges sont riches en calories puisqu’elles sont riches en mauvais gras principalement. Or, le gras est le «nutriment» qui apporte le plus de calories par gramme soient 9 calories pour 1 gramme de gras. Donc, si la pièce de viande que vous consommez ou encore la portion dans votre assiette contient 24g de gras, votre viande rouge vous apportera au moins 216 calories seulement par le gras, c’est-à-dire sans compter les autres calories provenant des protéines, etc… 
Or, l’une des raisons premières pour laquelle les personnes souffrent de plus en plus de problèmes de poids est parce qu’elles consomment exagérément des calories au quotidien, c’est-à-dire qu’elles ont un apport calorique journalier grandement supérieur à leurs réels besoins énergétiques quotidiens. En consommant plus de calories qu’il était sainement nécessaire et si ce surplus d’énergie n’est pas dépensé, le corps garde alors le surplus de calories pour le transformé et le stocké sous forme de réserves graisseuses. 
Prise de Poids
Comme expliqué précédemment, les viandes rouges sont riches en calories et si vous êtes une personne qui donnez une grande importance à ces viandes et que vous êtes peu active ou même sédentaire, vous allez favoriser une prise de poids puisque l’énergie non dépensée sera stockée sous forme de réserves graisseuses, ce qui au fur du temps, peut vous faire grossir. 
De plus, les viandes rouges étant riches en gras, sont riches en calories et vous feront grossir si vous en consommez régulièrement ou en grande quantité. Cela est encore plus vrai lorsque ces viandes rouges sont frites ou panées comme le bouchés de porc frit. 
En prenant du poids, vous augmentez par le fait même les risques de maladies cardio-vasculaires comme l’angine et l’hypertension. 
Diminution de l’Espérance de Vie
Une grande consommation de viandes rouges augmente votre mauvais cholestérol sanguin, favorise la prise de poids, augmente votre apport calorique et lipidique, augmente les risques de maladies cardio-vasculaires ce qui diminue inévitablement votre espérance de vie. La première cause de mortalité (au Canada du moins) est les maladies cardio-vasculaires étant principalement «provoquées» par une alimentation trop riche en calories, en gras trans, en gras saturés, une sédentarité, un surplus de poids ou une obésité, un taux élevé de mauvais cholestérol sanguin, une hypertension artérielle, etc… voyez-vous à quel point cela est un cercle vicieux.
Une étude démontre que les personnes qui consomment 3 1/2 once de viandes rouges maigres comme le boeuf et le porc (des coupes plus maigres que le bacon par exemple) diminuent de 17% les risques de cancer du côlon contrairement aux personnes qui n’en consomment pas du tout. Toutefois, les personnes qui consomment plus de 7 onces de viandes rouges par jour (portion ressemblant à 2 paquets de jeux de cartes augmentent les  risques de cancers du côlon de 34% ce qui n’est point négligeable.
Une autre étude démontre que les personnes qui mangent relativement beaucoup de viandes rouges augmentaient leur risque de décès «prématuré» de 33% contrairement aux personnes qui consomment moins de 2 repas de viandes rouges par semaine. Le fait de consommer beaucoup de viandes rouges est comparé à une augmentation modérée des décès et cela, plus particulièrement chez les femmes. 
Les personnes qui consomment de la viande blanche comme la volaille ou encore le poisson connaissent encore ici une faible incidence de décès prématuré.
Quelle est la Quantité Permise (Saine) de la Consommation de Viandes Rouges?
Selon les recommandations nutritionnelles du Guide Alimentaire Canadien, nous devrions consommer au moins 2 à 3 repas de légumineuses et de poissons à toutes les semaines, préférez des viandes maigres comme les volailles (sans la peau), les poissons, les fruits de mer et les oeufs. Selon moi et plusieurs autres professionnels de la santé et de la nutrition, notre consommation de viandes rouges devraient être de moins de 2 repas par semaine pour laisser davantage de place aux légumineuses, volailles, oeufs et poissons qui sont des viandes et des substituts très nutritifs, riches en bons gras (poissons), pauvres en gras saturés, riches en fibres alimentaires (légumineuses) et savoureux. 
Si vous êtes une personne qui consomme beaucoup de viandes, qui aime la viande mais que votre santé et aussi votre poids vous tiennent à coeur, il serait alors plus avantageux de préférer les viandes et les coupes de viandes maigres comme le rôti de porc, le filet de porc, le filet mignon, le contre-filet, le rôti de boeuf, le rosbeef, etc… De plus, veillez à supprimer le gras apparent de vos viandes avant la cuisson préférablement, ce qui diminuera son apport calorique mais aussi la quantité de gras et de gras saturés qu’elles contiennent. 
Une portion de viande est l’équivalent de 75g ou 125 ml (1/2 tasse), la grosseur d’un paquet de cartes ou encore la grosseur de 2 bâtons de rouge à lèvres. 
Si vous souhaitez diminuer les risques de maladies cardio-vasculaires et du cancer du côlon, il serait important de limiter votre consommation de viandes rouges à 19 grammes pour les femmes et 25 grammes pour les hommes au quotidien.
Des Alternatives Santé et Nutritives

Ceci étant dit, il existe des alternatives qui sont à mon avis beaucoup plus saines et nutritives que les viandes rouges et tout aussi savoureuses. Ces alternatives sont les légumineuses, les poissons, les fruits de mer, les oeufs et les volailles. 

Les Légumineuses 

Malheureusement, encore aujourd’hui malgré les commentaires et avis de nombreux nutritionnistes et experts en la nutrition, des milliers de personnes ne consomment tout simplement pas de légumineuses mise à part les fèves au lard (les beans) et la soupe aux pois traditionnelle. Plusieurs personnes ont comme manière de penser que ce substitut de viande est uniquement réservé aux personnes qui veulent maigrir, celles qui veulent avoir l’air plus tendance en quelque sorte, les végétariens et les personnes granola en quelque sorte toutefois, les légumineuses sont plutôt consommées par des personnes comme vous et moi, qui désirons diminuer leur consommation de viandes rouges pour être en meilleure santé et avoir plus de facilité à perdre du poids mais aussi pour avoir un régime alimentation plus varié et diversifié. 

Il n’est pas nécessaire de manger seulement les légumineuses dans les soupes (soupe aux pois) ou en mijoté (beans au sirop d’érable par exemple) mais il y a tellement de recettes que vous pouvez inventer de votre propre cru pour trouver de nouveaux moyens de consommer des légumineuses régulièrement. En fait, je vous recommande fortement de consommer au moins 2 à 3 repas de légumineuses à toutes les semaines, cela semble beaucoup mais en fait, c’est très peu. Personnellement, j’adore les apprêter en salade froide avec des légumes et des fruits de saison, en ajouter dans ma sauce à spaghetti au lieu du boeuf haché traditionnel, en faire des boulettes de “viande hachée” qui sont très savoureuses et rapides à faire, etc.

Les légumineuses ont l’avantage d’être pauvres en gras (moins de 3g de gras par portion), d’être riches en protéines (plus de 11g de protéines par portion), d’être riche en fibres alimentaires (plus de 5g de fibres par portion), d’être riches en vitamines et minéraux, d’être très économiques et abordables, de se conserver longtemps, d’être polyvalentes, d’être rapide et facile pour la cuisine et la cuisson, etc.

Pour manger plus de légumineuses, nécessairement, vous devez en mettre en grande abondance et variété dans votre panier de course et de diminuer l’achat de viandes rouges. 

Les Volailles

Les volailles sont des viandes blanches généralement pauvres en graisses à condition de ne pas consommer la peau (là où le gras est concentré en grande quantité) et préférablement de supprimer le gras avant la cuisson. Elles sont riches en protéines, pauvres en gras et en gras saturés (si elle ne sont pas consommées avec la peau), sont riches en vitamines et minéraux, sont polyvalentes, savoureuses et abordables. 

Comme volaille, ne soyez pas obligé de vous contenter de la dinde ou du poulet mais il y a aussi le canard, l’oie, l’autruche, la perdrix, la dinde sauvage, etc…. 

Les Oeufs

Même si plusieurs personnes pensent encore que les oeufs sont mauvais pour la santé puisque le jaune d’oeuf est riche en cholestérol, elles perdent un substitut de viande précieux et délicieux. Il est vrai que le jaune d’oeuf est riche en cholestérol mais il y a des milliers autres aliments que vous avez peut-être l’habitude de consommer à tous les jours qui en contiennent davantage comme les biscuits, les croustilles, les viandes rouges, le beurre, la margarine, la crème, etc. Ce n’est pas en consommant 7 oeufs complets à toutes les semaines que vous allez vous retrouver avec un taux élevé de mauvais cholestérol sanguin. 

L’oeuf est sain pour la santé, il est pauvre en calories (70 calories par 1 gros oeuf), contient moins de 5g de gras, contient des acides gras essentiels comme les oméga-6, est pauvre en sodium, contient 1 g de glucide seulement, 1 gros oeuf apporte 6 g de protéines et il est une source de vitamines et minéraux. Au lieu de toujours manger 1 oeuf brouillé dans la poêle, pourquoi ne pas faire un repas avec une omelette incluant de nombreux légumes variés et du jambon, une sauce crémeuse aux oeufs, des sandwichs aux oeufs, un fajita aux oeufs, etc.

Les oeufs, en plus d’être polyvalents, sont aussi très économiques, non taxables (au Québec), savoureux, crémeux, favorisent la perte de poids, sont très présents pour les personnes actives physiquement, appréciés de tous…

Les Poissons et Fruits de Mer

En lisant le Guide Alimentaire Canadien, vous vous êtes peut-être aperçu qu’il recommande fortement une consommation de plus de 2 repas par semaine de poisson et ici il est important de spécifier que ces poissons ne doivent pas être frits ou panés car toutes les qualités nutritives sont en quelque sorte atténuées par les gras et calories vides qu’ils contiennent. 

Au lieu de toujours manger le même poisson, il serait plus amusant d’en essayer un nouveau à tout les mois comme la truite, le hareng, le pangasius, le sole, la goberge, le saumon, le maquereau, le doré, le brochet, le thon et j’en passe. Ils sont rapides et faciles à cuisiner, s’accompagnent très bien avec des pâtes alimentaires ou des pommes de terre et sont très polyvalents, c’est-à-dire qu’ils sont faciles à ajouter à des soupes, des sandwichs, des salades… lorsque vous avez des “restes”. 

Nous pensons à tort que les poissons sont chers et dispendieux mais si vous prenez le temps de bien faire vos circulaires à toutes les semaines et de regarder et comparer attentivement le prix des poissons, vous pourrez constater à quel point ils sont abordables. Vous n’êtes pas obligé de consommer du poisson frais mais les poissons surgelés ou encore en conserve sont des solutions saines et plus économiques. Les grands avantages des poissons sont qu’ils pauvres en calories, pauvres en gras, riches en protéines, pauvres en gras saturés, riches en bons gras (oméga), riches en vitamines et minéraux, etc… 

Pour ce qui est des fruits de mer, le mythe alimentaire qui veut que les fruits de mer soient riches en cholestérol demeure et empêche plusieurs personnes à consommer ces substituts de viandes. Pourtant, même s’il est vrai qu’ils contiennent du cholestérol il ne faut tout de même pas exagérer, plusieurs aliments courants dans votre vie le sont autant comme les biscuits, les fromages, les viandes, les aliments prêts-à-manger, etc… 

Tout comme les poissons, les fruits de mer (crevette, pétoncle, crabe, homard, moule, huître, langoustine) sont riches en protéines et en bons gras, sont généralement pauvres en calories et en gras et sont de bonnes sources de vitamines et minéraux.

Mon Avis Personnel

Je serais honnête avec vous, il y a 2 ans, je mangeais très peu de légumineuses, poissons, fruits de mer ou oeufs et je laissais trop de place au sein de mon alimentation aux viandes rouges. Toutefois, depuis que j’ai pris conscience de tousles inconvénients et dangers de la viande rouge, que j’ai commencé à manger plus de légumineuses, de poissons, d’oeufs et de volailles, je peux vous dire que je me sens beaucoup plus en forme et mieux dans ma peau. 

Je ne vous dis pas qu’il ne m’arrive jamais de manger un bon petit filet mignon sur le barbecue pendant l’été mais il est vrai que depuis ma découverte des poissons autres que la truite et des légumineuses autres que les fèves au lard de ma grand-mère, si je consomme 1 repas par semaine de viande, c’est suffisant. Autrefois, lors de ma jeunesse, mes parents avaient l’habitude de faire cuire des viandes rouges au moins 4 fois par semaine pour le souper et ils nous arrivaient aussi de manger les “restes” pour le dîner, ce n’est pas que je n’aime plus la viande rouge mais que je préfère de loin m’aventurer dans de nouvelles recettes qui sortent de mon imagination pour apprêter les poissons, les volailles et les légumineuses de nombreuses façons différentes. 

Pour moi, la cuisine est un art mais aussi un moyen de me relaxer, de prendre du temps pour moi, d’échanger avec mon partenaire et de laisser ma créativité et mon imagination sortir. La viande rouge, même si je sais très bien qu’on peut la changer elle aussi, m’inspire moins en quelque sorte que les autres viandes et/ou substituts de viandes. De plus, il est très vrai que la viande rouge, lorsqu’elle est consommée en trop grande quantité, est nocive non seulement pour la santé mais aussi le poids contrairement aux autres viandes. 

Je ne vous dis pas non plus de changer votre régime alimentation carnivore du jour au lendemain mais petit à petit, en vous procurant davantage de ces viandes maigres et saines, en trouvant de nouvelles recettes et en augmentant la fréquence de la consommation de ceux-ci, vous allez réussir à diminuer votre consommation de viandes rouges, augmenter votre consommation de légumineuses, de poissons, d’oeufs et de volailles, ce qui vous permettra de mieux vieillir et de vivre plus longtemps et mieux. 

Katherine-Roxanne Veilleux on FacebookKatherine-Roxanne Veilleux on GoogleKatherine-Roxanne Veilleux on InstagramKatherine-Roxanne Veilleux on LinkedinKatherine-Roxanne Veilleux on PinterestKatherine-Roxanne Veilleux on Twitter
Katherine-Roxanne Veilleux
Katherine-Roxanne Veilleux
CYBERENTREPRENEURE ET BLOGUEUSE chez MaigrirSansFaim.com
Pour avoir moi-même vécu des problèmes de surplus de poids à mon adolescence, je sais ce que c’est que de ne pas se sentir bien dans sa peau et de ne pas se trouver beau ou belle. Si vous vivez la même chose, je connais les difficultés, les peurs et l'incompréhension que vous pouvez ressentir. Entre 2005 et 2006, j’ai perdu 33 kilos sans suivre de régime mais plutôt en adoptant de saines habitudes alimentaires et un mode de vie beaucoup plus actif. J'ai depuis développé une passion pour la cuisine et c'est pourquoi, en 2010, j'ai crée mon premier site web pour venir en aide aux personnes qui désirent perdre du poids sans régime pour enfin, se retrouver peu à peu, s'aimer, s'accepter de nouveau et être mieux dans leur peau. En ayant perdu ce poids tout simplement en intégrant une saine alimentation à mon quotidien, j'ai voulu partager mes trucs personnels pour vous aider vous aussi à perdre du poids sans casse-tête afin d'avoir des résultats durables. Au fil des années, j'ai crée de nombreux recueils de recettes et programmes minceur pour venir en aide à mes lecteurs et les soutenir dans leur démarche de perte de poids.

2 réponses sur “Les Inconvénients et Dangers d’une Grande Consommation de Viandes Rouges, Pourquoi Diminuer?”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.