Les Stades et Phases du Travail pendant l’Accouchement

Le grand jour va bientôt arrivé. Il ne vous reste que quelques mois, semaines ou jours avant de voir cet enfant qui est en vos depuis déjà 9 mois.

Juste à l’idée de croire que vous allez mettre au monde ce bébé, le stress mais la joie vous empare immédiatement.

C’est pourquoi, je crois qu’il est bien que les femmes suivent des cours prénataux lorsque cela est possible. Surtout si cette grossesse est la première. Ainsi, elles savent un peu mieux la “normalité” de la grossesse mais aussi de l’accouchement.

Elles savent à quoi cela ressemblera même si chaque accouchement est unique à mon avis. Ce n’est pas parce qu’une femme a pris moins de 1 heure pour donner vie à son premier enfant qu’il en serai ainsi pour vous, sans vouloir vous démoraliser.

Ce n’est pas parce qu’une femme a dû mettre au monde son enfant par césarienne d’urgence qu’il en sera de même pour vous.

Bref, peu importe l’accouchement que vous vivrez, cela sera le vôtre et il y aura sa particularité propre comme tous les autres accouchements ou césariennes.

Mais avant même de visualiser à quoi ressemblera votre accouchement, je crois qu’il serait bien de connaître les grands stades de l’accouchement typique si on veut.

L’accouchement ne se résume pas seulement à :

contraction-perte des eaux-hôpital-perfusion-poussée-expulsion du foetus.

Même si l’idée préconçue que nous avons tous, il y a des stades à un accouchement “normal” et les voici.

Les stades et phases de l’accouchement

Premier stade

Phase de latence

La phase de latence est la phase dans laquelle vous commencerez à ressentir les contractions qui sont au départ, tolérables si on veut.

La femme est alors nerveuse de joie et anxieuse de peur. Elle est heureuse que le travail commence car cela indique le début de la fin de la grossesse et l’arrivée de l’enfant. Elle est ainsi capable d’exprimer ces émotions d’une manière relativement encore assez calme. Elle peut même être euphorique, faire des blagues, rire nerveusement et répondre aux questions qui lui sont posées.

C’est pendant cette phase que la femme constate peu à peu que les contractions deviennent de plus en plus régulières et que la douleur s’intensifie graduellement. Celles-ci (les contractions) reviennent généralement aux 10-15 minutes et durent moins de 20 secondes.  Par contre, elles augmentent de fréquence plus ou moins rapidement. Elles sont alors aux 5 à 7 minutes et durent plus de 30 secondes et ainsi de suite.

Le col de l’utérus commence à s’ouvrir, généralement de 2 à 4 centimètres alors que pour la poussée, l’expulsion de l’enfant, la dilatation du col doit être préférablement à 10 cm et l’effacement du col à 100%.

La femme ne sent pas encore beaucoup pendant la phase de latence la descente du foetus. La descente du foetus donne comme sensation une descente, un chute du bébé dans le ventre. Le ventre peut alors changer de forme et de hauteur. Cela peut être visible facilement.

Dans cette phase, il y a aussi rupture spontané des membranes, la perte des eaux communément appelé. La perte des eaux signifie que le travail commence réellement. Il faut alors se rendre immédiatement à l’hôpital si cela n’est pas déjà le cas. Normalement, la perte des eaux se fait lors d’une contraction plus intense, plus forte.

Phase active

C’est pendant cette phase que la femme qui est sur le point de donner vie commence à sentir son stress augmenté de manière proportionnelle à l’arrivée de cet enfant.

Elle n’est plus aussi souriante, enjouée, comique et répondante aux questions posées.

La peur de maîtrise de soi augmente mais heureusement, pendant les cours prénataux et selon les enseignements faits à l’hôpital, il y a différentes stratégies d’adaptation pour garder une certaine maîtrise de soi en bougeant pendant les contractions par exemple.

C’est pendant cette phase, bien en fait pendant tout l’accouchement entier, que la femme a le plus besoin de soutien et de présence de la part du père ou encore de l’entourage. Ne vous inquiétez pas et ne le prenez pas personnel si la femme qui souffre beaucoup soit moins gentille à votre égard, parle sèchement, est bête, etc. C’est normal dans un sens car elle souffre et n’a pas la maîtrise de soi pour l’instant. Aidez-là à trouver et appliquer des stratégies d’. adaptation

Les Stades et Phases du Travail pendant l’Accouchement
Cet article mérite...
Katherine-Roxanne Veilleux on FacebookKatherine-Roxanne Veilleux on GoogleKatherine-Roxanne Veilleux on InstagramKatherine-Roxanne Veilleux on LinkedinKatherine-Roxanne Veilleux on PinterestKatherine-Roxanne Veilleux on Twitter
Katherine-Roxanne Veilleux
Katherine-Roxanne Veilleux
CYBERENTREPRENEURE ET BLOGUEUSE chez MaigrirSansFaim.com
Pour avoir moi-même vécu des problèmes de surplus de poids à mon adolescence, je sais ce que c’est que de ne pas se sentir bien dans sa peau et de ne pas se trouver beau ou belle. Si vous vivez la même chose, je connais les difficultés, les peurs et l'incompréhension que vous pouvez ressentir. Entre 2005 et 2006, j’ai perdu 33 kilos sans suivre de régime mais plutôt en adoptant de saines habitudes alimentaires et un mode de vie beaucoup plus actif. J'ai depuis développé une passion pour la cuisine et c'est pourquoi, en 2010, j'ai crée mon premier site web pour venir en aide aux personnes qui désirent perdre du poids sans régime pour enfin, se retrouver peu à peu, s'aimer, s'accepter de nouveau et être mieux dans leur peau. En ayant perdu ce poids tout simplement en intégrant une saine alimentation à mon quotidien, j'ai voulu partager mes trucs personnels pour vous aider vous aussi à perdre du poids sans casse-tête afin d'avoir des résultats durables. Au fil des années, j'ai crée de nombreux recueils de recettes et programmes minceur pour venir en aide à mes lecteurs et les soutenir dans leur démarche de perte de poids.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.