Endométriose et Infertilité

Qu’est-ce que l’endométriose? 

L’endométriose est une affection caractérisée par la présence de tissus endométriaux dans l’endomètre. L’endomètre est la muqueuse qui tapisse l’intérieur de l’utérus.  Lors de la fin des menstruations, du cycle menstruel, lorsqu’il n’y a pas eu de fécondation (grossesse), il y a une partie de l’endomètre qui est évacué en même temps que les menstruations. Toutefois, pas de panique parce que les parties d’endomètre évacuées sont renouvelées naturellement par l’organisme.

L’endométriose ne se trouve pas uniquement dans le système reproducteur de la femme mais aussi dans les poumons, dans le système digestif et au niveau du système nerveux central (SNC) . Par contre, les tissus d’endomètre se forment principalement sur la surface extérieure de l’utérus, au niveau des ovaires, des trompes de Fallope et des ligaments qui permettent de soutenir l’utérus.

L’endométriose se reconnaît par la formation de tissus composés de cellules endométriales en dehors de l’utérus de la femme.

La muqueuse qui tapisse l’intérieur de l’utérus (l’endomètre) est alors formée ailleurs que dans l’utérus.

Le tissu endométrial réagit aux variations hormonales de la femme au moment du cycle menstruel et saigne alors des menstruations. Les saignements provoquent alors la cicatrisation du péritoine ( membrane séreuse continue qui tapisse l’abdomen, le pelvis et les viscères) et de l’inflammation. C’est ce qui arrive normalement.

Par contre, pour les femmes qui souffrent d’endométriose, ce tissu est à l’extérieur de l’utérus donc, les saignements ne trouvent pas de sortie de l’organisme. C’est alors que le sang et les cellules endométriales qui se détachent (comme normalement lors de menstruations) peuvent irriter le péritoine et les autres organes près de cette région.

Ainsi, cela peut former des kystes, la formation d’adhérence ( bandes fibreuses de tissu cicatriciel  qui se forment entre les organes internes et des tissus qui se joignent les uns et les autres anormalement) et du tissu cicatriciel par le fait même.

Les tissus d’endomètre se forment généralement sur la surface extérieure de l’utérus, au niveau des ovaires, des trompes de Fallope et des ligaments qui permettent de soutenir l’utérus.

Les personnes à risques d’endométriose

L’endométriose peut survenir à n’importe quel âge mais il est vrai qu’elle est plus fréquente chez les femmes de 30 à 40 ans.

En fait, il est prouvé que 5 à 10% des femmes ayant l’âge de procréer sont atteintes d’endométriose. Cette affection est toutefois rare chez les femmes ménopausées.

Les femmes qui n’ont jamais eu de grossesse ont plus de risques de souffrir d’endométriose. Il en est de même pour les femmes blanches ou asiatiques, les femmes qui ont des antécédents de ce problème de santé dans leur famille, les femmes qui ont eu leurs premières menstruations en bas âge, etc.

Les statistiques d’endométriose et l’infertilité

– 5 à 10% des femmes en âge de procréer souffrent d’endométriose

– 30 à 40% de ces femmes souffrent d’infertilité (et non de stérilité)

– 50% des femmes qui sont infertiles souffrent d’endométriose

Endométriose et infertilité 

Lorsque nous parlons d’endométriose, nous faisons souvent la relation avec l’infertilité, ce qui inquiète évidemment les femmes qui en sont atteintes.

Il est vrai que l’endométriose “provoque” en quelque sorte l’infertilité mais il n’y a pas encore de mécanisme qui a été établi complètement. Donc, l’endométriose augmente les risques d’infertilité à cause des “effets” de l’endométriose, les modifications au niveau de l’utérus, de la cavité pelvienne et des ovaires. C’est cela qui fait en sorte qu’une personne atteinte de cette affection connaisse souvent une infertilité.

Il y a d’autres raisons qui expliquent la relation entre l’endométriose et l’infertilité.

Lorsqu’une femme souffre d’endométriose, elle connaît parfois des douleurs. Or, elle peut aussi ressentir des douleurs lors des relations sexuelles, ce qui ne donne pas l’envie d’avoir des rapprochements avec son conjoint. Évidemment, si une femme et un homme ont des rapports sexuels moins fréquents, les chances de grossesse diminuent car plus il y a des rapports sexuels fréquents, plus les chances de tomber enceinte augmentent normalement.

L’endomètre connaît des modifications lors de ce problème de santé. Or, l’endomètre joue un rôle important dans la fécondation d’un ovule avec un spermatozoïde.

De plus, il y a des changements au niveau du liquide péritonéal qui diminuerait l’interaction de l’ovule et du sperme ce qui nuit à la fertilité car si le sperme (spermatozoïde) ne peut se rendre aux ovules, il est alors “impossible”qu’il y ait une fécondation et ainsi une grossesse.

Les femmes qui souffrent de ce problème de santé connaissent aussi généralement un problème d’ovulation, c’est-à-dire que l’ovulation est irrégulière, non efficace ou absente. Or, pour vivre une grossesse, le sperme de l’homme doit être bon et la femme doit avoir des ovulations régulières préférablement.

Les causes de l’endométriose 

Il est difficile d’établir des causes exactes de l’endométriose mais disons qu’il y a des facteurs de risques, des prédispositions à l’endométriose.

Prédisposition génétique

Il y a malheureusement des “familles” qui dans lesquelles, plusieurs femmes souffrent ou ont souffert d’endométriose.

Il est démontré que les personnes asiatiques (chinoises) sont prédisposées à l’endométriose tandis que les femmes arabes et noires sont moins à risque de souffrir de ce problème de santé.

Facteurs environnementaux 

Il aurait des facteurs environnementaux qui pourraient augmenter le risque de souffrir d’endométriose comme par exemple:

– exposition à des bactéries

– exposition à des virus

– exposition à des substances toxiques naturelles ou biologiques

Bref, il n’y a pas de réelle cause de l’endométriose. Ce sont des facteurs de risques, des hypothèses et donc, rien n’est fondé.

Les symptômes de l’endométriose
– Douleurs au moment des rapports sexuels
– Douleur au niveau du ventre
– Douleur lors des menstruations
– Douleur au niveau de l’abdomen
– Douleur lombaire (en vas du dos)
– Douleur au niveau du pelvis
– Douleur en urinant
– Menstruations abondantes
– Crampes menstruelles
– Grande fatigue après les menstruations
– Ballonnements abdominaux pendant les règles
– Pertes brunâtres (spooting)
– Kystes ovariens
– Problème de fertilité
– Diarrhée
– Constipation
– Sang dans les selles
– Saignement rectal ou sang dans les selles
Les traitements de l’endométriose
Malheureusement, de nos jours, il n’existe pas vraiment de traitement qui permet de “guérir” de cette affection.
Certes, pour les femmes ne souhaitant plus d’enfant, il y a l’hystérectomie qui peut être offerte mais encore ici, cela ne permet pas nécessairement de ne plus ressentir aucun symptôme de l’endométriose.
Certes, il peut y avoir de la médication prescrite afin de diminuer les effets secondaires ou les symptômes de ce problème de santé.
Il est important,  vous doutez souffrir d’endométriose, de consulter votre médecin le plus rapidement possible car plus vite cela est détecté, plus vite vous serez traitée.
Mon avis personnel
Souffrir de ce problème de santé ne doit pas être facile ni pour la femme qui en souffre ni pour le couple qui tente d’avoir un enfant depuis un certain temps.
La femme qui se fait annoncer ce diagnostic alors qu’elle souhaite avoir des enfants, c’est surement comme si elle devait renoncer ou commencer graduellement à faire son deuil de vivre une grossesse puisque les femmes qui souffrent d’endométriose peuvent souffrir aussi d’infertilité.
Si vous avez des questions ou des inquiétudes, n’hésitez surtout pas d’en parler avec votre médecin.
Si cette nouvelle vous provoque un sentiment de culpabilité, de tristesse, de déprime, de colère ou de détresse (vous et votre couple), il faudrait alors consulter un professionnel de la santé pour décharger la lourdeur de ce fardeau qui pèse sur vos épaules.
Ils sont présents pour vous et vous n’en ressortirez que plus forts.
Endométriose et Infertilité
Cet article mérite...
Katherine-Roxanne Veilleux on FacebookKatherine-Roxanne Veilleux on GoogleKatherine-Roxanne Veilleux on InstagramKatherine-Roxanne Veilleux on LinkedinKatherine-Roxanne Veilleux on PinterestKatherine-Roxanne Veilleux on Twitter
Katherine-Roxanne Veilleux
Katherine-Roxanne Veilleux
CYBERENTREPRENEURE ET BLOGUEUSE chez MaigrirSansFaim.com
Pour avoir moi-même vécu des problèmes de surplus de poids à mon adolescence, je sais ce que c’est que de ne pas se sentir bien dans sa peau et de ne pas se trouver beau ou belle. Si vous vivez la même chose, je connais les difficultés, les peurs et l'incompréhension que vous pouvez ressentir. Entre 2005 et 2006, j’ai perdu 33 kilos sans suivre de régime mais plutôt en adoptant de saines habitudes alimentaires et un mode de vie beaucoup plus actif. J'ai depuis développé une passion pour la cuisine et c'est pourquoi, en 2010, j'ai crée mon premier site web pour venir en aide aux personnes qui désirent perdre du poids sans régime pour enfin, se retrouver peu à peu, s'aimer, s'accepter de nouveau et être mieux dans leur peau. En ayant perdu ce poids tout simplement en intégrant une saine alimentation à mon quotidien, j'ai voulu partager mes trucs personnels pour vous aider vous aussi à perdre du poids sans casse-tête afin d'avoir des résultats durables. Au fil des années, j'ai crée de nombreux recueils de recettes et programmes minceur pour venir en aide à mes lecteurs et les soutenir dans leur démarche de perte de poids.

2 réponses sur “Endométriose et Infertilité”

  1. Bonjour voilà 3 ans que je prend latéral pour une découverte d endometriose.. depuis j ai pris 15 kilos malgré le sport et faire attention à mon alimentation… Je travail en 12 heures de jours et de nuit.. Je n en peux plus se grossir à vu d oeil je n ai jamais atteins ce poids dans ma vie je mesure 1.53 pour 71 kilos j ai presque envie d en finir tellement ça me ronge la vie

    1. Bonjour

      Comment allez-vous ?

      Pouvez-vous me dire votre âge s’il vous plaît ?

      Avez-vous songé à en parler à un médecin ?

      Selon vous, les causes de cette prise de poids est reliée uniquement à la prise de ce médicament ou n’y aurait-il pas eu des changements dans vos habitudes de vie ?

      Bonne journée 🙂
      Roxanne

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.