Manger une fois par Jour pour Maigrir est-il Dangereux

Je comprends les personnes qui souffrent d’un surplus de poids de ressentir un profond désir de perdre très rapidement du poids pour cesser de souffrir en silence.

Je sais qu’il est difficile de faire face à la réalité dans votre vie de tous les jours seulement en vous regardant dans une glace.

mangerunefoisparjourpourmaigrir

Les personnes ayant un surplus de poids et voulant le perdre du jour au lendemain seulement pour ne plus avoir mal prennent souvent des solutions assez drastiques, comme manger seulement une fois par jour.

Ils ne savent pas que cela est très dangereux pour leur santé physique et mentale.

Les Dangers de Manger seulement une fois par Jour

Carences Alimentaires

Il est certain qu’une alimentation aussi déséquilibrée entraine de grands risques de carences alimentaires puisque la personne ne mange pas toutes ces portions des différents groupes alimentaires. Ces carences peuvent être du fer, de zinc, de calcium, de vitamines, de minéraux, d’oméga-3, etc.

Malheureusement, les carences alimentaires ne sont pas seulement un manque en des nutriments, mais apportent aussi de nombreuses maladies ou problèmes de santé qui s’avèrent dangereux et irréversibles dans certains cas. Nous n’avons qu’à penser à l’anémie et l’ostéoporose, que les personnes mangeant seulement une fois par jour, courent de grands risques.

Ils devront, par la suite, assumer leurs décisions et vivre au quotidien avec cette maladie.

Anomalies Cardiaques

Les personnes s’alimentant seulement une fois par jour ont des risques de carences alimentaires, comme le potassium et le calcium. Si celles-ci souffrent de ces carences, les conséquences que cela apportent sont des anomalies au niveau du rythme cardiaque comme la bradycardie (rythme cardiaque inférieur à 60 battements par minute) ou encore un arrêt cardiaque complet qui peut entraîner la mort.

Perte de Poids Non-Durable

Il est certain que la majorité des personnes  ne mangeant qu’une fois par jour vont perdre très rapidement du poids pendant les premières semaines (2 kg et plus), mais cette perte de poids ne durera pas dans le temps. Le seul moyen de conserver votre poids à la suite de cette alimentation déséquilibrée est de toujours manger qu’une seule fois par jour et de pratiquer quotidiennement du sport, sans quoi, la prise de poids est inévitable.

En ne vous alimentant qu’une fois par jour, vous diminuez excessivement votre métabolisme de base, donc vous brûlerez moins de calories au repos et lors d’activités physiques.

De plus, étant donné que vous donnez une sensation de famine à votre corps, le peu d’aliments que vous consommez seront transformés sous forme de réserves graisseuses pour subvenir aux besoins vitaux de votre corps.

Lorsque vous recommencerez à manger 3 repas par jour, votre corps continuera à tout garder sous forme de graisses pour se protéger à une éventuelle famine et votre métabolisme basal sera encore faible, ce qui vous fera prendre du poids, plus que ce que vous avez perdu. L’effet yoyo ne tardera point à faire son apparition.

Perte de la Masse Musculaire

Bien qu’il est évident que vous perdrez une quantité importante de poids, cela ne sera pas que de la graisse mais aussi de la masse musculaire. Cette perte est dangereuse pour votre santé car perdre du muscle diminue votre métabolisme de base, ce qui fait en sorte que vous dépensiez moins de calories au repos pour assurer le bon fonctionnement de vos organes vitaux et lorsque vous faites du sport.

Cela aura comme effet d’avoir moins de force et d’endurance lors de la pratique d’une activité physique mais aussi de vous faire prendre du poids tôt ou tard. Finalement, la perte de masse musculaire est difficile et longue à reprendre à son point initial. Il faudra que vous vous entrainiez beaucoup pour retrouver votre force et endurance d’autrefois.

Malaises

Puisque vous ne donnez pas l’énergie (calories) et les nutriments que votre corps vous réclame à tous les jours, il est fort probable que vous ressentez des nombreux malaises comme:

  • vertiges et étourdissements
  • maux de tête
  • insomnie
  • diminution de la performance et de la concentration
  • diminution de la fonction érectile et de la libido
  • mauvaise haleine
  • diminution de la glycémie et de la pression artérielle
  • convulsion
  • nausées et vomissements
  • vision trouble
  • douleurs musculaires
Isolement Social

Il est certain qu’il devient ardu d’avoir des activités en groupe lorsque vous mangez seulement une fois par jour. Les repas entre collègues, amis ou famille deviennent alors une grande source d’anxiété et les refus de ces invitations vous isoleront des personnes que vous aimez.

Même chose au travail lorsque les autres employés mangent ensemble et que vous êtes seul dans votre bureau ou que vous regardez tout le monde manger. Vous allez vous isoler vous-même par peur du jugement des autres ce qui n’aide à rien dans votre vie sociale.

Diminution de la qualité du Travail

Vous ne donnez pas assez de calories à votre corps pour qu’il puisse assurer adéquatement toutes les fonctions vitales, dont la concentration. De plus, vous allez avoir très faim et vous ne serez concentré que sur la nourriture, ce qui diminue vos capacités de concentration au travail.

Aussi, un régime très hypocalorique occasionne une insomnie et une fatigue constante, ce qui influence grandement votre qualité de travail. Ainsi, vous ne perdrez pas seulement des kilos mais aussi votre emploi.

Mon Avis Personnel

Voyez les nombreux dangers qu’apporte une alimentation très restrictive!

Je ne recommande nullement d’adopter ce type d’alimentation par peur pour votre santé, mais aussi par peur que vous reprenez malheureusement tous les kilos que vous aurez perdus, si cela n’est pas davantage.

Je comprends toutefois qu’il est difficile de vivre avec un surplus de poids, mais il y a de nombreuses autres solutions moins dangereuses et drastiques qui vous permettront de perdre du poids sainement, comme de manger selon le Guide Alimentaire Canadien et d’être actif aux minimums 30 minutes par jour.

Il serait préférable de manger 3 repas par jour ainsi que 2 collations ou encore manger 6 petits repas par jour. C’est comme cela que vous perdrez du poids, sans faim, qui durera dans le temps et sainement.

En ayant cette alimentation, vous mettez beaucoup trop votre santé et votre vie en péril!

Katherine-Roxanne Veilleux on FacebookKatherine-Roxanne Veilleux on GoogleKatherine-Roxanne Veilleux on InstagramKatherine-Roxanne Veilleux on LinkedinKatherine-Roxanne Veilleux on PinterestKatherine-Roxanne Veilleux on Twitter
Katherine-Roxanne Veilleux
Katherine-Roxanne Veilleux
CYBERENTREPRENEURE ET BLOGUEUSE chez MaigrirSansFaim.com
Pour avoir moi-même vécu des problèmes de surplus de poids à mon adolescence, je sais ce que c’est que de ne pas se sentir bien dans sa peau et de ne pas se trouver beau ou belle. Si vous vivez la même chose, je connais les difficultés, les peurs et l'incompréhension que vous pouvez ressentir. Entre 2005 et 2006, j’ai perdu 33 kilos sans suivre de régime mais plutôt en adoptant de saines habitudes alimentaires et un mode de vie beaucoup plus actif. J'ai depuis développé une passion pour la cuisine et c'est pourquoi, en 2010, j'ai crée mon premier site web pour venir en aide aux personnes qui désirent perdre du poids sans régime pour enfin, se retrouver peu à peu, s'aimer, s'accepter de nouveau et être mieux dans leur peau. En ayant perdu ce poids tout simplement en intégrant une saine alimentation à mon quotidien, j'ai voulu partager mes trucs personnels pour vous aider vous aussi à perdre du poids sans casse-tête afin d'avoir des résultats durables. Au fil des années, j'ai crée de nombreux recueils de recettes et programmes minceur pour venir en aide à mes lecteurs et les soutenir dans leur démarche de perte de poids.

88 réponses sur “Manger une fois par Jour pour Maigrir est-il Dangereux”

  1. Bonsoir, malheureusement je suis victime de votre sujet si dessus !
    Aprés 1 ans et demi de privation et – 45 kilo ( pas boire, pas manger avant 18h30 avec restrictions des quantité d'aliments et de calories).
    J'ai la péche, le moral, a par quelque moment ou je suis étourdie qui sont de plus en plus présent 4/5 fois par jours, et aprés les repas une désagreable sensation dans l'estomac, je me sens pas spécialement faible.
    Je souhaiterai m'en sortir, mais je n'ai aucune sensation de faim pendant la journée ! Et des que je m'autorise un extra je culpabilise ( direction wc)
    Trop peur de reprendre du poid !
    Es ce que je peut m'en sortir seule, ou doit-je faire apel a des spécialiste dans ce domaine?

  2. Bonjour Anonyme,

    Lorsque vous me dites – 45 kilos, est-ce ton poids? Si tel est le cas, je crois que tu n'as pas vraiment ton poids santé, quoique la grandeur peut influencer grandement l'indice de masse corporel.

    (p.s permet moi de tu tutoyer)

    Toutefois, ton alimentation est un grand signe de privation et de troubles alimentaires, mais puisque je ne suis pas médecin, je ne peux donner un diagnostic, toutefois, je peux t'aider car cela n'est pas sans solution, surtout que je connais des personnes ayant le même problème de toi, donc tu comprendras que tu n'es pas seule dans cette situation.

    Tu me dis que tu ne ressens pas la faim dans la journée, mais par la suite, tu me dis aussi que lorsque tu manges, en dehors de ta zone de confort, c'est-à-dire après 18h30, que tu vas à la salle de bain. Mais, est-ce pour te faire purger ou vomir? As-tu recours à des laxatifs, des diurétiques, des rituels de suralimentation suivie de vomissements provoqués, des produits pour favoriser le vomissement?

    De plus, est-ce réellement parce que tu n'as pas faim ou plutôt parce que tu crains de manger, de te sentir coupable et de devoir éliminer la nourriture ingérée?

    Ce n'est probablement sans raison que tu as des étourdissements, tu ressens alors probablement une chute de pression ou encore une hypoglycémie et si cela continue avec une aussi grande fréquence, il peut s'avérer dangereux pour ta santé, même si tu as la pêche et le moral.

    Aussi, pourquoi est-ce que tu manges et bois seulement après 18h30? J'aimerai plus de détails afin de t'aider plus efficacement. Est-ce par rituel, par religion, par craintes, par habitude, etc… ?

    Finalement, pour te sortir de ce style de vie malsain pour toi, non seulement physiquement mais aussi moralement, il faudrait que tu consultes ton médecin, que tu lui dises tout ce que tu fais concernant ton alimentation et tes purges (même si je n'en suis pas certaine, pardonne moi si cela n'est pas le cas), il ne faut pas que tu caches ce que tu fais, sans quoi, il ne pourra pas t'aider réellement.

    Ayant connue des personnes souffrantes de troubles alimentaires (anorexie et boulimie), je serai franche avec toi, t'en sortir seule sera plus difficile pour toi comparativement à si tu irais te chercher de l'aide. Les risques de rechute ou de dégradation de ton état et alimentation sont plus importants lorsque tu n'es pas suivie régulièrement par des professionnels de la santé.

    Si ton cas est un trouble alimentaire (que ton médecin dira le diagnostic), cette maladie est beaucoup plus complexe que nous pouvons le penser, ce n'est pas seulement une question de poids, mais aussi reliée à des problèmes affections, émotionnels, chimiques, etc… c'est alors que l'aide multidisciplinaire est très importante. Il faudra alors consulter, tout dépendamment de la gravité de la situation, un médecin, une nutritionniste, un psychologue, un psychiatre, etc…

    Ainsi, tu t'en sortiras rapidement et tu seras sur pied plus efficacement. Tu pourras alors cesser d'avoir une relation malsaine avec la nourriture, t'alimenter comme avant, en mangeant 3 repas par jour, tout en ayant une belle image de toi, en te sentant mieux dans ta peau et psychologiquement, avoir un poids santé et j'en passe.

    Redonne moi de tes nouvelles

    Bonne chance, tu vas voir, tu as fait un très grand pas en prenant conscience de ton état, le pire est fait, par la suite, tout va bien aller et je suis là si tu as d'autres questions et si tu as besoin de parler.

    Amicalement
    Roxanne

  3. bonjour, je voulais dire juste une chose, c'est bien facile de faire de la psychologie du contoire mais tant que tu ne vis pas la situation meme tu peux pas savoir, c'est facile de faire la morale. je pense que chaqu'un fait ce qu'il veut on est dans un pays libre

  4. Bonjour Anonyme,

    Tout d’abord, lorsque je répond à un “cri” à l’aide d’une personne qui me parle de ces troubles alimentaires,je ne veux pas donner une morale mais plutôt faire comprendre (parfois peut-être de manière plus directe) qu’elle doit changer des choses sans quoi sa santé et sa vie sont en périls.

    Je suis désolée si vous avez pris cela comme de la morale et que vous n’avez pas aimé je fera u plus attention ou apporterez plus de spécifications à l’avenir.

    Amicalement

    Roxanne

  5. Promouvoir des médicaments pour maigrir ce n’est pas à l’encontre du code d’éthique de l’OIIQ ?

    Phen 375 : C’est une forme atténuée des précurseurs des catécholamines. Une personne sous anti-dépresseurs (IMAO) ne devrait jamais en prendre ; risque d’un syndrome sérotinergique. Faut savoir que tout ce qui coupe la faim; stress le corps (hypertension, infections, ostéoporose, lithiase, glaucome). Le Phen 375 est dans la même famille moléculaire que l’amphétamine, la métamphétamine, la mdma… De dire qu’un médicament n’a aucun effets secondaires : tout a un effet secondaire. Avec le titre d’infirmière vient une responsabilité.

  6. Bonjour Anonyme,

    Ici, je fais la promotion de certains médicaments pour la perte de poids puisque cela va dans les lignes directrices de ce site internet.

    Toutefois, il y a un article “La Phentermine pour Maigrir très Vite et Facilement: Avantages, Inconvénients et Dangers” disponible sur mon site internet, qui traite beaucoup plus en profondeur la composition du Phen 375, des contres-indications, des effets secondaires possibles, etc… comme vous me mentionnez ci-dessus.

    Je crois avoir énoncé les risques possibles et les contres-indications envers ce médicament pour la perte de poids qui s’avère très efficace.

    Bonne Journée

    Roxanne

  7. Moi aussi je mange peu mais j’ai au moins 24 kilos à perdre.

    Je ne mange principalement que pour le repas du soir:
    – 200 à 300 grammes de viandes blanche ou poisson
    – 200 à 300 grammes de légumes (pas de carottes, pois, tomates)
    Pas de féculents ou de fruits.

    Comme boisson, c’est bien simple:
    Eau pétillante ou plate avec un quart de tablette (de toutes les vitamines D, un quart de tablette magnésium, un quatre de tablette calcium) et une dosette de 2,5 gr de protéines dedans.

    Il m’arrive parfois de manger un petit extra le soir (quelques cornichons, morceaux de concombre, petits oignons au vinaigre voire quelques surimi)

    Je comptes encore faire ça durant un petit moment (un mois peut-être) et après, élargir tout doucement mon alimentation pour éviter de reprendre trop de poids

  8. Bonjour Anonyme,

    Je crois que vous craigniez beaucoup de prendre du poids mais je crois qu’il serait beaucoup mieux de commencez dès maintenant à manger normalement car si vous attendez pour reprendre une alimentation disons plus normale, c’est là que vous pourrez prendre du poids alors qu’au contraire, plus vite vous mangerez de manière équilibrée, plus vite vous parviendrez à maigrir sainement et à maintenir votre poids santé.

    Votre alimentation est déficiente en quelque sorte. Vous devez manger des produits céréaliers, des fruits et des produits laitiers sans quoi, votre santé en subira un coup qui peut aller très loin même.

    De plus, vous consommez beaucoup trop, plus de 3 fois trop, de viandes à vos repas. Une portion normale de viande est de 75g alors que vous en consommez 300g. Cela peut s’avérer particulièrement dangereux pour votre santé en augmentant les risques de maladies cardio-vasculaires, les risques de cancers et autres problèmes de santé.

    Il vaudrait mieux diminuer votre consommation de viandes pour mieux répartir vos besoins en protéines, soit 2 ou 3 repas (selon votre âge et sexe) de 100g par jour seulement.

    Vous devez aussi consommer 3-4 portions de produits laitiers sans sucre ajouté et faible en gras ainsi que 3 portions de fruits et finalement, 5 à 8 portions de produits céréaliers de 100% grains entiers, sans gras, sans sucre et sans sel ajouté.

    Pour ce qui est de vos collations, disons qu’elles ne sont pas très nutritives, pauvres en calories, sans glucides et lipides pratiquement. Je vous suggérai donc, si vous avez faim entre les repas de manger 2 petits yaourts à moins de 2% de matières grasses et sans sucre ajouté ainsi qu’une poignée de noix par exemple.

    Bref, ne continuez pas ainsi, je vous donne mon avis. En suivant mes recommandations, vous risquez beaucoup moins de reprendre du poids, de maigrir plus rapidement, d’avoir plus de facilité à maintenir votre poids santé et plusieurs autres bénéfices pour votre apparence physique mais aussi pour votre santé.

    J’ai aussi une petite question, si vous précisez que vous ne vous faites pas vomir, est-ce parce que vous l’avez déjà fait régulièrement? Cela m’inquiète un peu et j’aimerai que vous m’en disiez plus à ce sujet.

    N’hésitez pas à me redonnez de vos nouvelles.

    Amicalement

    Roxanne

    1. Bonjour Mira,

      Comment allez-vous?

      Pour ce qui est de manger 2 repas/jour, cela ne favorise pas la perte de poids.

      En sautant un repas, votre métabolisme ralentit et donc, vous dépensez moins de calories au repos et à l’effort. De plus, une personne qui saute un repas mange plus pendant ou entre les repas ce qui n’aide pas à la perte de poids car alors, l’apport calorique est plus important.

      Il ne faut pas oublier que les personnes qui sautent un repas ont tendance à grignoter pour combler leur appétit et ces grignotines sont souvent des aliments malsains, riches et caloriques comme les biscuits, les viennoiseries, les croissants, les boissons gazeuses et j’en passe.

      Pour conclure, pour perdre du poids, il faut manger 3 repas équilibrés/jour et prendre de saines collations au besoin lorsque la faim se fait ressentir comme les fruits et légumes frais.

      Qu’en pensez-vous?

      Au plaisir de vous reparler

      Passez une agréable journée

      Cordialement

      Roxanne 🙂

      1. Bonjour Roxanne,

        N’étant pas d’accord avec vous, je me permes de donner mon avis sur la question. J’ai personnellement decidé au mois de mai de perdre 10 kilos, que j’ai perdus en deux mois sans problème, tout simplement en supprimant le repas de midi, et en mangeant très peu le soir. Puis, je suis partie en vacances ou j’ai recommencé à manger trois repas par jour, et même de temps en temps un extra, en faisant pour autant attention aux quantités, et en continuant à faire du sport, résultat je n’ai pas repris le moindre kilo et j’ai stabilisé mon poids ! Pour conclure, mon avis est que sauter un repas pour en faire deux autres équilibrés n’est pas malsain, et fait perdre du poids très rapidement et surement !

        Amicalement,

        Anonyme IV

        1. Bonjour Anonyme,

          Il est vrai que si vous aviez l’habitude de manger 3 repas/jour pour ensuite manger 1 1/2 repas/jour, que cela vous a permis de perdre du poids rapidement.

          Cependant, cette méthode a eu comme conséquence de diminuer votre métabolisme de base et que votre corps stocke plus facilement les graisses même si vous mangiez sainement lorsque vous avez recommencé à manger 3 repas/jour.

          Il n’est pas dangereux de sauter occasionnellement des repas mais mon avis n’est pas la même que la vôtre, même si je respecte la vôtre.

          Tant mieux pour vous si cela vous permet de stabiliser votre poids et que vous êtes bien là-dedans.

          Je vous souhaite une belle journée

          Cordialement

          Roxanne 🙂

          1. Nan mais vous pouvez m’expliquer comment vous pouvez écrire tous ces commentaires, donner tant de conseils sans vraiment savoir ce qu’il se passe dans l’organisme, du moins j’ai l’impression de me rendre compte d’une certaine ignorance de votre part sur le métabolisme … Je suis vraiment désolée…

            Ceci est une abomination “Cependant, cette méthode a eu comme conséquence de diminuer votre métabolisme de base et que votre corps stocke plus facilement les graisses même si vous mangiez sainement lorsque vous avez recommencé à manger 3 repas/jour.”

            La seule chose qui diminuent le métabolisme c’est manger trop peu tout le temps, installer une monotonie dans le régime alimentaire entraîne une adaptation de notre organisme et donc il régule en diminuant l’activité de nos hormones de stockages (insuline). Quand on mange un repas par jour, mais qu’on le fait de manière repasonsables et de la bonne manière car je suis d’accord il faut faire attention aux carences cela entraîne AUCUN danger pour le corps et ne favorise surement pas une diminution du métabolisme. D’ailleurs les pics d’activité du métabolisme pendant un régime alimentaire avec un seul repas par jour sont bien plus importants que ceux correspondant à trois repas par jour.

            Je respecte votre opinion et surtout votre expérience mais ce genre de manque de connaissance entraîne une mauvaise compréhension et vous pousse à faire des conclusions avec des raisonnement complètement aberrants sans aucun fondement de vérité.

            Je ne veux en aucun cas être trop dure ou même un peu brusque mais je pense qu’il est important de ne pas se fourvoyer avec des idée faussement bonnes.

            Amicalement,

            Blandine 🙂

      2. Encore tout faux, le sucre appelle le sucre, mangez moins c’est moins avoir faim au final et écouter réellement sa faim, les sensations de faim au début quand on supprime un repas sont simplement dues au fait que notre organisme est habitué à éliminer le sucres présent dans notre sang. Quand tout ce sucre en trop est éliminé (le surplus car le taux de sang reste stable chez tout le monde sauf pour les diabétiques) le métabolisme a alors le réflexe de demander plus de sucre => fausse faim. Si on laisse le métabolisme se débrouiller il va alors ouvrir une voie vers une deuxième mode de métabolisme axé sur l’élimination des graisses, certes plus lent mais plus efficace. Je vous épargne les détails du cycle cellulaire, le cycle de krebs ou encore la glycogénolyse et d’autres termes scientifiques mais bon dieu lisez un livre de biochimie ou de biologie cellulaire! J’aimerais dire que je respecte votre opinion mais là je préfère vous dire que votre raisonnement n’est pas bon.

        Cordialement,

  9. Perso, je pense que on peut faire un repas par jour mais pas sur un longue durée, par exemple un an. Ou plutôt faire une semaine comme ça et une autre normalement. E

    1. Bonjour,

      Je ne dis pas que c’est impossible mais c’est dangereux de manger qu’une seule fois/jour.

      En faisant une semaine “normale” et une semaine avec 1 seul repas par jour, vous déstabilisez complètement votre métabolisme ce qui est dangereux et non efficace pour la perte de poids.

      Merci d’avoir partagé ce commentaire.

      Je vous souhaite une belle journée.

      Cordialement.

      Roxanne 🙂

  10. Bjr perso je pense qu’on peut faire un repas par jour mais pas sur une longue durée. ex 1 an. Mieux vaut faire une semaine comme ça et une autre manger normalement. Et plutôt que le seul repas soit celui du midi, il n’est pas trop recommandé de manger le soir. Et dans l’assiette tu mets un peu de riz et de la salade à côté plus un steack par ex et en dessert un fruit. Plus tu prend un complément alimentaire et ça doit aller. En même temps, on vous dit de manger trois frois par jour, mais à la longue ce sont des cancers qui n’en finissent pas. Alors dans un sens comme dans un autre.

  11. Bonjour Lola,

    Je crois simplement que nous avons des opinions différentes et je respecte la vôtre.

    Si vous suivez ce régime alimentaire, je crois qu’il serait bien que vous demandiez l’avis de votre médecin pour justement avoir un bon complément alimentaire afin de diminuer les risques de carences alimentaires et autres problèmes de santé.

    Je vous souhaite une belle journée.

    Cordialement

    Roxanne 🙂

  12. Bonjour,
    Pendant environ 4 mois j’ai cessé de manger le matin et le midi. Je me nourrissais seulement le soir et parfois peu. J’ai perdu un peu plus de 10 kg et je suis descendu a un IMC de 18,5. Je me suis ensuite reprise en main après la constatation de la dégradation de mon état de santé. Donc depuis environ 1 mois je mange 2 repas par jour: midi et soir. J’ai réussis a monter et stabiliser mon poids et donc également mon IMC qui est a 19,5. Seulement je continue constamment de faire du sport et de boire énormément d’eau par peur de prendre du poids ainsi que de l’effet yoyo. J’aimerais qu’on m’aide. Je voudrais savoir si il est possible que mon poids continue de se stabiliser ou est ce que la reprise de poids est inévitable ?

    1. Bonjour Anonyme,

      Comment allez-vous ?

      Je ne suis pas certaine de comprendre ce que vous voulez dire.

      Si je comprends bien, vous me demandez si en mangeant 2 fois/jour, ça sera possible de maintenir votre poids ?

      Évidemment, pour de meilleures habitudes, il serait important de manger 3 fois/jour des repas équilibrés.

      Pourriez-vous me dire quels sont les entraînements que vous faites ?

      Et à quoi ressemble vos repas (aliments, quantités, modes de cuisson, etc.)

      Merci de m’apporter des précisions
      Bonne journée
      Roxanne 🙂

      1. Et bien je cours plusieurs fois par semaine et après chaque repas je fais de la cardio: abdos, squats ect…
        Mes repas sont composés de beaucoup légumes et de fruits surtout, un peu de viande ou de poisson le soir. Je ne mange pratiquement jamais de pain.
        Merci beaucoup de prêter attention a mes messages.

        1. Bonjour Anonyme,

          Comment allez-vous ?

          Pourriez-vous m’en dire un peu plus sur vos entraînements(durée, fréquence, intensité, etc.)

          C’est bien de manger beaucoup de fruits et légumes mais les protéines et glucides sont également importants dans le cadre d’une saine alimentation et un mode de vie actif 🙂

          Je vous suggère de consommer 90g de protéine à chaque repas et pour les produits céréaliers (pain, pâte, etc.) d’en consommer 1 portion à chaque repas pour commencer.

          Qu’en pensez-vous ?

          Au plaisir
          Roxanne

          1. Bonjour Roxane.
            Je pense suivre vos conseils ,cela m’aidera beaucoup je pense. Enfin j’espère.
            Je vous remercie beaucoup, je ne manquerai pas de vous donner de mes nouvelles.
            Cordialement. 🙂

  13. Bonjour, je ne sais pas si vous allez repondre à mon message vue que cela fait depuis longtemps.
    Alors, voila. J’ai 15 ans, bientôt 16 et j’ai décidé de ne mangé qu’une seule fois par jour (le soir), je veux maigrir pour la rentrée. Je fais 1m65 par là et mon poids est de 67kg, j’aimerais bien au moins perdre vers les 10 à 15 kilos. Pour l’instant, mon poids n’a pas changé (ça fait depuis lundi que j’essaie), le matin je bois du jus d’orange vers les 11h-12h et le soir je mange comme avant, ni plus ni moins. Personne n’est au courant de cette “décision”, je ne veux pas qu’il le soit mais j’ai peur de reprendre tous mes kilos après. Je veux essayer de reprendre des repas, mais petit à petit. Par exemple, quand j’aurais fini de perdre mes kilos, je ferais une semaine où je mangerais un peu le matin pour la première semaine, deuxième semaine je mangerais un tout petit peu le midi puis de plus en plus je mangerais un peu plus mais est-ce que ça va suffir pour je ne reprennes pas ces kilos ?

    1. Bonjour Manon,

      Comment allez-vous ?

      Malheureusement, je n’ai pas vu votre message et étant donné que vous êtes mineure, je me dois de vous conseiller de consulter une nutritionniste.

      Personnellement, pour perdre du poids, en mangeant une seule fois par jour, vous allez au contraire, prendre du poids au fil du temps sans compter tous les autres “dangers” de manger qu’une seule fois par jour.

      Je suis navrée mais je vous conseille d’en parler à une nutritionniste pour votre bien être.

      Bonne soirée
      Roxanne 🙂

  14. Bonjour Manon

    En fait, lorsqu’une personne ne mange pas assez, son métabolisme diminue (quantité de calories brûlées au repos et à l’effort pour le bon fonctionnement de l’organisme ) sans compter que le corps stocke plus la graisse même si vous mangez très peu

    Ce sont les raisons pour lesquelles, ne pas assez manger nuit réellement à la perte de poids.

    Je vous souhaite une belle journée
    Roxanne 🙂

  15. “nom-durable” ne s’écrirait pas “non-durable”? Cela influence un peu le sérieux de ton article…bwehéhé

  16. Bonjour roxanne, j’ai commencé un régime depuis peu mais j’ai une question un peu bizarre j’espère que cela ne te dérange pas mais je suis grosse et mon visage est un peu rond et un gros nez aussi et ma question serait de savoir si en maigrissant perdant environ 20kg qui est mon goal, est ce que mon visage va s’affiner et mon nez aussi va t’il diminuer un peu? Car je trouve mon visage vraiment bizarre et toi quand tu étais en surpoids ton nez était t-il comme le mien? Car sur ta photo tu es magnifique

  17. Bonjour

    Comment allez-vous ?

    Pour ce qui est de votre question, oui le visage va s’affiner mais pas le nez car il n’y a pas de gras à cet endroit.

    Pour ce qui est de mon nez, en fait, j’ai toujours eu un petit nez 🙂

    Merci pour le beau compliment !

    Bonne journée
    Roxanne

  18. Bonjour,

    Le topic date d’il y a plusieurs années, mais j’aurais besoin de votre conseil.

    J’ai 20, pèse 94kg pour 1m74 et ne fais pas de sport (de un par manque de motivation, meme si j’adorerai en faire, et de deux par manque de temps. J’ai 2 travails, je vais à l’université, je suis impliquée dans 2 “sociétés” plus j’ai d’autres projets personnels, donc pas tellement de temps pour faire du sport, de plus je n’arrive pas à fonctionner si je ne dors pas au moins 9h par soir).

    J’ai commencé la semaine dernière à ne manger qu’une fois par jour, le midi -sachant que je me lève aux alentours de 9h- et le soir, si j’ai faim je bois du thé avec du sucre.

    Au niveau de mon repas, je ne me prive pas (je mange des pâtes à la bolognèse, ou des sandwichs etc) et je prends environ 2 assiettes, et rien d’autre, mais je suis rassasiée après ça.
    Je n’ai pas envie de manger dans la journée, et le soir, je peux avoir une faible sensation de faim, mais rien d’insurmontable, c’est vraiment léger, et en buvant du thé, ça passe tout seul.

    Je ne mange aucun aliments sucré (mais je vais m’acheter des fruits etc, car mon but n’est pas de me priver ou d’avoir des carences, mais je mange peu de viande -ce n’est pas récent, je n’aime pas cuisiner la viande, donc je n’en mange pas… Je n’aime pas faire la cuisine en général- et je mange très peu d’aliment riche en calcium -pas pour mon régime, mais plus par habitude).
    Si j’augmentais mes apports en calcium (en mangeant par exemple un yaourt à la fin de mon repas, est-ce que je peux réussir à tenir longtemps ?

    J’ai vraiment besoin de perdre du poids (j’ai calculé mon IMC récemment, et en découvrant que j’étais obèse, ça a été un choc) par esthétique bien sur, mais surtout pour des raisons de santé. Cependant, j’ai peur qu’avec une telle alimentation, j’encours de grave risques (je me suis renseignée, et les pb osseux ou encore mon métabolisme “prélevant” dans mes tissus me fait très très peur) ?

    J’ai travaillé 1,5dans un fastfood, et je ne mangeais qu’une fois par jour (car le repas était gratuit, et qu’en tant qu’étudiante je ne pouvais pas me permettre grand chose) mais c’était uniquement de la punk food, et ça pouvait aller jusqu’a 5 big macs par jours. (je n’ai pas tellement pris de poids par contre, voir pas du tout, car le travail était physique, et que pendant les 2 années avant, je ne mangeais presque exclusivement que des aliments sucrés).

    J’ai changé de travail, mais j’ai repris cette habitude, par exemple pendant une semaine, je n’ai fais que manger des éclairs au chocolats tous les jours -12/jour- ou me nourrir exclusivement de sucreries, biscuits, glaces etc, donc c’est vraiment un grand changement. Je ne ressens pas de besoin de manger des sucreries, sauf le soir, quand j’ai faim, mais rien qui ne me fera craquer pour le moment.

    Je suis désolée pour ce message très long, mais vous donnez de très bons conseils, et j’ai donc voulu décrire au mieux ma situation pour avoir un avis le plus adapté possible.

    Merci beaucoup et bonne soirée à vous.
    Priscillia.

  19. Je viens de me rendre compte que j’ai fait plein de fautes, donc voici une petite rectification

    *J’ai 20 ans
    J’ai travaillé 1 an et demi dans un fastfood (ou je me nourrissais exclusivement de junk food)
    j’ai quitté ce travail il y a 2 mois, et depuis j’ai repris ma mauvaise habitude à ne mangé que des aliments sucré (je mange des aliments salés moins de deux fois par semaine).

  20. Bonjour Priscillia

    Comment allez-vous ?

    Dans un premier temps, pour le sport, le week-end et en semaine, ne serait-il pas possible pour vous de faire 20 minutes et plus de marche ?

    Ça contribuerait à votre perte de poids.

    Également, quelles sont les raisons pour lesquelles, vous ne voulez pas manger dans la journée autre que le midi

    Selon ce que vous me dites, le repas du midi est assez copieux et une alimentation irrégulière et riche nuit à la perte de poids.

    Je crois sincèrement que vous devriez avoir une alimentation plus régulière et santé.

    Mon programme de 4 semaines serait une grande aide pour vous aider à perdre du poids sainement 🙂

    Qu’en pensez-vous ?

    À bientôt 🙂
    Roxanne

    1. non non ces pas un truc a faire,le faite de pas manger le matin et le midi vous donneras cette habitude et ces vraiment difficile de reprendre une alimentation quand le corps est habituer a manger que le soir par exemple.

      DÉCONSEILLER!!!!

  21. Bonjour

    Comment allez-vous ?

    Sans manger une seule fois par jour pour faire une “cure”, il faudrait manger 3 repas plus léger pour éviter des inconforts.

    Merci de votre commentaire
    Cordialement
    Roxanne 🙂

  22. bonjour j’aimerai avoir des avis svp
    depuis que je suis petit (8,9 ans) dans l’annee il y avai des moment ou on ne mangais pas le matin et ni le midi vu qu’on ce levai ver 12h.
    Donc 1 seul repas par jour (le soir ver 21h) mais selement pendent les week-end et les vacance scolaire.
    En periode scolaire on mangeai normalement.
    Ver 18 ans je me suis mis avec ma femme et nous avon decider de vivre ensemble le problème ces que ver 16,17 ans je fesai que fumer et je me nourrissait que le soir,la journer je n’avais jamais faim ou très rarement selon les jour.
    J’ai toujours eu un corps assez mince (1.60m pour 49 kg)
    assez nerveux avec des sot d’humeur et aussi des problème de sommeil ver 17 ans mais ces problème de sommeil on radicalement changer depuis que j’habite avec ma femme(je dort beaucoup plus que avant et j’ai vraiment du mal a me d’ecoler du lit ces horrible)mais je suis toujours avec mes sot d’humeur qui empire je trouve,je n’est plus gout a rien ni a manger ni a m’amuser je reste cloîtrer a la maison je m’énerve beaucoup avec ma femme alors que des fois elle fait rien.
    Je suis aussi un peu parano et sa me fais vraiment peur
    bref et depuis mon plus jeune age je me nourrie pas correctement je mange que le soir et en journée la bouffe ne m’attire pas du tous limite des fois sa me dégoûte de manger.
    Je suis assez souvent fatiguer en milieu d’âpre-midi je dirais même que je suis fatiguer presque tous le temps surtout quant il faut bouger quelque part ou faire de gros effort physique (déménagement,déplacer des meuble,RDV,etc…).
    J’aimerais juste avoir des conseil et des avis car mon hygiène de vie ne me conviens pas j’aimerais prendre du poids mais je ni arrive pas,la flemme m’empêche de faire quoi que se soit.
    Sérieux je ne sais plus quoi faire même me force a manger sa ne marche pas
    aujourd’hui j’ai 21 ans et ma situation na pas changer.
    Que faire??

  23. Bonjour Jordan

    Comment allez-vous ?

    Concernant vos sautes d’humeurs, je crois qu’il serait bien que vous en parliez avec votre médecin afin de savoir si la cause est l’alimentation ou une autre cause.

    Pour les repas en journée, étant donné que vous n’avez pas faim, pourquoi ne pas opter pour des smoothies maison ?

    Ça serait déjà un très bon départ

    Dans un mélangeur, ajouter du lait écrémé, yaourt sans sucre et sans gras ajouté, des fruits frais et/ou surgelés, etc.

    C’est nourrissant sans être trop bourrant et ça vous permettrait d’avoir plus d’énergie en journée.

    Pour manger plus, vous devriez consulter une nutritionniste/diététicienne afin que celle-ci vous établisse un sain programme pour un gain de poids

    Qu’en pensez-vous Jordan
    Bonne journée
    Roxanne

  24. bonjour je vais bien merci.

    Pour mes sautes d’humeurs je pence que je vais consulter mon médecin traitent.
    Pour l’énergie je pence suivre votre conseil pour les smoothies et je vais surtout prendre RDV avec une nutritionniste pour un gain de poids mais je vais quand même voir avec mon médecin traitent pour voir si la cause de ne pas avoir envie de manger viendrait d’ailleurs.

    merci beaucoup de vaut reponce sela ma aider merci Roxanne

  25. Je crois que le problème du repas unique ennuie surtout nos pauvres industriels de l’alimentaire. Nous sommes désolés de ne plus souhaiter correspondre à votre schéma de base de consommateur impulsif qui s’engraisse. On peut vous faire un don si vous perdez trop d’argent?

    Je vais vous dire une chose, l’idéal est de manger quand on a faim. Des fois ma femme m’appelle pour manger, eh bien je n’ai pas faim. Donc je prends un apport que j’aurais dû prendre plus tard. A nous de nous réguler.

    Il faut savoir que l’homme n’est pas fait pour manger 3 fois par jour, c’est une habitude prise au moyen âge. Mais quand on était dans les cavernes souvenez-vous, on tuait un bison, on se cassait le ventre, puis on attendait le prochain. Il n’y avait pas un lapin 3 fois par jour qui passait par là.

    Plus sérieusement, à l’heure où tout le monde parle des vertus du jeûne, 1 repas par jour peut s’apparenter à un jeûne, ou à un régime végétalien etc…

    De temps en temps le faire repose l’estomac, diminue les risques de diabètes, et fait beaucoup de bien.

    Quand on se remet à manger, la prise de poids et l’effet yoyo ne se produiront que si on remange trop. Toute la question est là. On peut repasser à 2 repas par jour en prenant soin de faire 2 petits repas. Et là votre vie pétillera.

    1. Bonjour Nonyme

      Comment allez-vous ?

      Premièrement, je n’ai aucunement besoin de don. Je suis ici pour donner mon avis sur certains aspects de l’alimentation.

      Je suis entièrement d’accord avec vous sur le point qu’il faut manger lorsqu’on ressent une RÉELLE faim.

      Si on mange par automatisme le matin, midi et soir sans réellement ressentir la faim, c’est comme si nous n’écoutions pas nos signaux de faim et de satiété.

      Je vous remercie pour votre commentaire.
      Cordialement
      Roxanne

  26. Désolé mais je n’y crois pas, inutile de manger 3 fois par jour pour être en bonne santé, j’ai 54 ans et ma mère 81 avons mangé presque toute notre vie qu’un repas par jour et nous avons aucun problème de carence ou de santé que vous décrivez, nous avons un âge physique et artériel de 15 ans plus jeune par rapport à notre âge réel. Pour moi manger 3 fois par jour (sauf dans le cadre d’un emploi impliquant travail très lourd) entraîne des problèmes d’obésité, le corps est sans cesse sollicité à l’engraissage, il ne se repose jamais, il ne devient plus qu’un vulgaire appareil à bouffer. Pour moi le repas 3 fois par jour est une croyance culturelle héritée d’une époque révolue.

    1. Bonjour Benoit

      Comment allez-vous ?

      Je ne sais pas d’où vous croyez que manger 3 fois/jour occasionne des problèmes de surplus de poids.

      C’est complètement faux… à moins bien sûr que pendant ces repas, la personne ne mange pas des aliments nutritifs et sains.

      Mais si une personne mange 3 repas/jour, des repas sains, équilibrés, nourrisants, elle ne risque pas d’avoir des problèmes de surplus de poids.

      À l’inverse, plusieurs personnes qui ne mangent qu’une fois par jour affichent des problèmes de surplus de poids car à cet unique repas, elles mangent de grosses portions, pas nécessairement des aliments sains, etc.

      Vous ne vous sentez jamais un peu fatigué ou vous ne connaissez jamais une baisse d’énergie pendant votre journée en ne mangeant qu’une fois/jour ?

      Vous ne prenez jamais de collation ?

      À quoi ressemble votre unique repas ?

      Je vous souhaite une belle journée
      Cordialement
      Roxanne 🙂

      1. Comme dans mon grand commentaire, manger une fois par jour mais sainement et surtout assez, et encore des écarts de temps en temps n’ont aucun dangers pour la santé, que vous soyez nutritionniste, diététicienne voire même médecin si vous pensez comme ça, ouvrez vous à de nouvelles lectures de nouveau points de vue, car si c’est le cas, désolée de vous l’apprendre mais vous avez faux sur toute la ligne. Manger trois repas par jour peut être sain, si ces repas sont relativement équilibrés et surtout si on ne grignote pas à côté. Mais manger à une fréquence de 3 repas par jour favorise le risque de grignotage, la sensation de faim qui finalement n’en n’est pas une nous fausse et nous pousse parfois à grignoter. C’est ça le risque des trois repas par jour, si par contre on mange sainement et en écoutant vraiment son corps, pas de problème. Un repas ou Trois repas, les deux peuvent être très avantageux sur le plan de la santé, cependant je dois le dire, le mode un repas possède beaucoup plus d’avantages et a simplement une mauvaise image du fait de la pression de notre société des des lobbies de l’agroalimentaire. Je suis moi-même de formation médicale, je vais devenir docteur et croyez moi, bon nombres de mes enseignants ont été choqués quand j’ai proposé ma manière de manger, certains au contraire suivaient déjà ce mode alimentaire. Les professeurs d’abord sceptiques ne peuvent aujourd’hui qu’accepter l’idée des bienfaits de ce mode alimentaire du fait des recherches faites. Il faut juste être ouvert d’esprit et ne pas se limiter au minimum de calories en un seul repas …

        Belle journée à vous aussi, la vérité est quelque part au centre de tout ça, Cordialement,
        Blandine.

    2. Salut Benoit,

      Votre témoignage est très intéressant et on vous croit sauf que la plupart des gens auraient beaucoup de misère à tenir une journée avec un seul repas (moi inclus).

      Vous faites parti d’une minorité, un peu comme ceux qui dorment 4 heures par nuit et qui sont toujours en pleine forme, chacun est différent.

      Question comme ça, buvez-vous beaucoup de café au quotidien?

      Ou encore autre boisson, peu importe laquelle mais si oui merci de nous répondre car j’ai observé que les gens qui boivent beaucoup de breuvages tout au long de leurs journées mangent moins.

      Thierry

  27. Bonjour Roxane et merci pour ton article. Je mange trois bananes moyennes le matin, un repas copieux à midi et une salade avec vache qui rit à 16h et plus rien après. Et je suis une maman qui allaite un bébé de 6mois. Donnez moi votre avis svp. Urgent urgent

  28. Bonjour Roxane et merci pour ton article. Je mange trois bananes moyennes le matin, un repas copieux à midi et une salade avec vache qui rit à 16h et plus rien après. Et je suis une maman qui allaite un bébé de 6mois. Donnez moi votre avis svp. Urgent urgent. J’ai 84kg pour 163cm. Je veux perdre 24kg et je suis prête à garder ce rythme toute ma vie parce que je me sens vraiment bien. Je veux surtout savoir si je suis à la limite des carences

    1. Bonjour Pamela

      Comment allez-vous ?

      Premièrement, votre alimentation semble déséquilibrée.

      Pourquoi ne manger que des bananes le matin, manger un repas copieux le midi et manger léger le soir pour ensuite, vous restreindre à ne plus rien manger en soirée.

      Pourquoi désirez-vous perdre 24 kilos ?

      Il serait intéressant pour vous, étant donné que vous allaitez, d’en parler avec une nutritionniste ou votre médecin car il est important que les femmes qui allaient mange sainement pour assurer la bonne production du lait.

      Une femme qui suit un régime pendant l’allaitement pourrait voir sa quantité de lait réduire de manière plus ou moins importante et à mon avis, vaut mieux donner le meilleur à votre enfant tout en vous alimentant sainement.

      Le midi, à quoi ressemble votre repas (aliments, quantité, etc.) ?

      Cordialement
      Roxanne 🙂

      1. Bonjour Katherine Roxanne. Je mange seulement les bananes le matin parce qu’on dit que ça peut remplacer les céréales. Donc une prise pour deux( vitamines et céréales). Un exemple de mon repas de midi ( légumes, un yaourt ou un fromage, 300g de riz blanc, 300 g de poisson ou 300g de haricots, fruits avant le repas) à 16h( carottes, laitue, tomate, fromage) je suis un peu déçue quand vous dites que c’est pas équilibré. J’avais espoir quand même. J’ai 163cm pour 84kg et ma fille de 6mois prend déjà d’autres aliments. J’étouffe, je vous assure j’étouffe. Aidez moi

        1. Bonjour Pamela

          Qui a dit que ça remplace les céréales ?

          Le matin, veillez à avoir UNE portion de chaque groupe comme par exemple…

          – 1 tranche de pain complet
          – 1 c. à thé de beurre de noix ou 1 oeuf
          – 1 fruit

          Le midi, les quantités sont trop importantes (notamment en ce qui concerne le riz et la viande…).

          Une portion de viande, ça équivaut à environ 90-100g donc vous pouvez constater que vous en mangez trop.

          Même chose pour le riz. Une portion devrait ressembler à la grosseur de votre poing fermé.

          A 16h00, c’est une collation ou un repas ?

          Je ne veux pas vous découragée Pamela mais je vous partage seulement mon opinion.

          Cordialement
          Roxanne

  29. Bonjour, je sais pas si depuis votre avis à changer sur le fait de manger un repas par jour, du fait notamment des nouvelles études réalisées et surtout à l’ouverture d’esprit générale qui tend à toucher de plus en plus de monde. Pour parler de mon expérience, cela fait 3 ans que je suis ce qu’on peut appeler le jeune intermittent. Avant, j’avais 20 ans et je grignotais, beaucoup le soir, dans la journée, dès que j’avais du temps, devant les films, les séries. Je faisais cependant beaucoup de sport (10-12h par semaine), j’ai toujours été très sportive, j’aime beaucoup le sport, cela me permettais de ne pas prendre de poids. Cependant, je gardais ces petites formes disgracieuses, bien que pas dramatiques. Je pesais alors 60 kilos pour 1m65. A ce moment là je commençais les études de médecine, j’apprenais beaucoup sur le métabolisme, la manière dont notre corps fonctionnait etc… Pendant la première année de médecine, je bossais biensure énormément, comme tout le monde, parfois je sautais le repas du midi ou parfois celui du soir en rentrant de la bibliothèque universitaire vers 23h30, j’était trop découragée de cuisiner ou bien simplement de manger, préférant ainsi dormir.

    A ce rythme j’ai très vite perdu du poids, alors que j’avais arrêté du jour au lendemain toute activité sportive. On pourrait croire que je me privais, que j’étais sans énergie, que je dépérissais mais c’était tout l’inverse, j’étais beaucoup plus concentrée, et surtout plus à l’écoute de mon corps et surtout à l’écoute de la vrai faim et pas le manque de sucre. Sachant que de ma vie, je n’aie jamais pris de petit-déjeuner, et arrêter de dire que c’est le plus important repas de la journée et qu’il faut manger beaucoup, avec quelques notions sur la physiologie et le métabolisme on peut comprendre que c’est bien une bonne grosse connerie de notre société de consommation pour qu’on consomme 3 repas par jour, en passant par la case céréales hyper-sucrés qui vous donnent une sensation de faim 2 heures après. Excusez moi du langage mais il faut le dire ! Bref, je me sentais plus légère, mes soucis de circulation avaient disparu, réellement, dans ma famille les varices et jambes lourdes sont héréditaires, mon alimentation d’avant ne faisait qu’emplifier les symptômes. Croyez-le ou non beaucoup de mes variscosités ont disparu, notamment grâce à l’aide complémentaire de l’huile de tamanu (je conseille !!!). Du coup après 2 mois j’avais perdu 7 kilos, dont je pense essentiellement de l’eau, des toxines, des déchêts que notre corps accumulent sans jamais avoir le temps de les éliminer (dans mon cas à cause du grignotage). Manger un repas par jour est devenu mon rythme de vie, je ne grignote plus, je n’ai pas faim avant mon repas du soir qui est comme un repas normal, pas de restrictions (faut quand même pas faire trop gras non plus). Quand aux risques de carences alors là permettez moi de vous dire que manger un ou trois repas par jour ça changera rien au niveau des carences si on mange la même chose. Manger trois fois des repas qui ne sont pas nourrissants, manquant de minéraux ou de vitamines produiront le même effet qu’un seul (à peu de choses près). Au contraire, manger un seul repas mais riches en vitamines et en minéraux mais aussi en glucides et en bon lipides comme les oméga trois est permettez moi de le dire super efficace pour notre métabolisme.

    Ah oui et je ne choisit pas le soir par hasard, cela apporte beaucoup de bienfait, manger léger le soir c’est vrai quand on mange entre 3 à six repas par jour mais dans le cadre de mon alimentation c’est un plus, manger des féculents le soir est même recommandé, ça permet de s’endormir plus rapidement, et d’avoir un sommeil plus réparateur. Les calories de ces sucres lents pourront justement être éliminer la journée car le métabolisme bas pendant notre sommeil ne peut éliminer beaucoup de sucres lentssui, cela pourra donc nous permettre de tenir toute une journée sans problème sans se laisser mourrir de faim.

    De plus, de plus en plus d’études montrent les bienfaits du jeune intermittent et même du jeune entre outre mesure. Il permettrait d’allonger l’espérance de vie, de réduire les risques cardiovasculaires, les risques de cancer, améliorer la concentration, la vitalité et les capacité intellectuelles également sont décuplées. Certains scientifiques chercheurs vont même jusqu’à dire que c’est une certaine prévention contre la maladie d’Alzheimer. Je ne dis pas de sottises, je veux même bien vous expliquer comment ça marche et à quel point ça a changé ma vie et ma relation avec la nourriture. Ce que je vous propose n’est motivé que par ma propre expérience, maintenant je vis e cette manière, je ne suis plus addict au sucre, je ne ressent plus l’envie de manger des choses refermant beaucoup de produits acides (en gros tout autres choses que les légumes et les protéines (quoique qu’acide mais bon pour le corps)). Biensure je ne me laisse pas mourrir de faim, pas du tout, les gens ont du mal à comprendre et à s’ouvrir mais croyez moi qu’en tentant il rejoignent très vite ma version des faits. Il est beaucoup plus simple de ne pas manger pendant la journée que de faire des petits repas, ces petits repas alimentent cette sensation de faim plus que tout, mais ce n’est pas de la vrai faim, c’est la réponse de votre organisme quand le sucre circulant à été épuisé, si vous remanger alors à ce moment-là votre organisme ne peut pas procéder au destockage des graisses, le métabolisme peut être très élevé mais très inefficace car il n’élimine que ce que vous mangez ou pire si vous manger trop il stock. De ce fait, en mangeant un repas par jour on laisse notre organisme éliminer beaucoup plus et le fait de manger un bon repas par jour relance l’activité du métabolisme et lui permet de se maintenir sans qu’il faiblisse, pour ça il faut cependant manger suffisamment pendant le repas unique, si vous ne mangez pas assez, vous aurez faim, vous serez fatigué et votre métabolisme ralentira et vous perdrez moins en moins de poids. Pour moi c’est tout sauf un régime, vraiment je n’ai aucun sentiment de privation, juste l’impression d’enfin écouter mon corps. Le seul danger est de ne pas manger assez pendant ce repas, il faut absolument manger et manger de tout ou alors bien penser à prendre des compléments alimentaires mais pour fixer tout ça il faut quand même bien manger. Je suis depuis stabilisée à 50 kilos, je ne perds plus, j’ai atteins mon poids qu’on pourrait qualifier d’idéal et je refais du sport et même quand je fais des écarts, à cause des repas de famille je ne reprends pas de poids, parfois ces repas copieux participent à relancer l’activité du métabolisme et lui permette de gagner en efficacité. Pas trop de pas copieux par contre, la c’est sur vous reprendrez du poids. Pour finir je voudrais dire que quand on jeune de manière intermittentes ou non, on peut perdre beaucoup de poids rapidement, ce poids d’abord perdu c’est tout simplement de l’eau, remarquez qu’au début on va beaucoup au toilettes, on évacue l’eau et les toxines de notre corps. Si on arrête, on reprends du poids, 2 voir 4 kilos, mais c’est simplement de l’eau que nous reprenons, si vous continuer de manger 2 ou 3 repas nourrissants par jour sans grignoter, il est impossible de reprendre du poids (IMPOSSIBLE), si c’est le cas c’est forcément que quelque chose dans votre régime alimentaire ne vas pas. J’aurais plus détaillé les bienfaits, les mécanismes mis en jeu, mais ce commentaire est bien trop long mais si quelq’un se pose des questions je serais ravie de répondre. (PS: de nombreuses études sur le jeune intermittent chez les patient atteint de cancer en chimiothérapie sont actuellement en cours avec des résultats très prometteurs). J’espère que ça vous aura éclairé, je l’espère, sachez que je faisais partie des septiques, j’ai changé d’avis, comme quoi …

    1. Bonjour Blandine,

      Merci beaucoup de ta contribution et pour tous les détails que tu nous donnes, c’est TRÈS intéressant et j’espère que tu vas revenir nous répondre et continuer le dialogue.

      Premièrement, il ne faut pas oublier que votre expérience avec le jeune intermittent est propre à vous et que ce n’est pas parce que vous en avez retiré des bienfaits que cela sera le cas avec tout les autres personnes qui essayeront cette méhode.

      En résumé: si ça marche bien avec vous tant mieux et si ça marche bien avec d’autres personnes qui ont adopté ce mode alimentaire, tant mieux, mais pour moi ça s’arrête-là.

      Par exemple, un gars comme moi aura beaucoup de difficulté à tenir une journée avec un seul repas dans le ventre et c’est le cas de la majorité des gens.

      La plupart des gens aiment manger 3 repas par jour et quand les repas sont sains, il n’y a aucune inquiétude à avoir.

      Le fait que vous soyez bientôt docteur semble gomfler l’estime que vous portez à vos déclarations (vous écrivez comme quelqu’un qui détient LA VÉRITÉ).

      La philosophie de ce blog est d’aider les gens à apprendre à AIMER bien manger et perdre du poids sans avoir faim contrairement à ce que prône de nombreux régimes.

      Personellement j’aime vraiment ça manger.

      Ma femme (Katherine-Roxanne) aime aussi manger.

      On mange 3 repas par jour et comme ma femme possède te très grands talents culinaires, on se régale tous les jours à la maison.

      On est actifs (pas parfaits mais du moins assez actif).

      Et savez-vous quoi?

      On est pas du tout en surpoids, on est tous les 2 en pleine forme et en très bonne santé.

      C’est ce genre de mentalité qu’on prône en travers les nombreux articles sur ce blog et les livres de recettes qu’on vends.

      J’ai pris le temps de lire vos commentaires et l’impression que cela me donne est que vous ne trouvez pas de plaisir à manger, cela semble même être extrêmemnt compliqué vous nourrir.

      Dites-moi si je me trompe?

      Manger ça ne doit pas être compliqué et il faut y trouver du plaisir.

      Du plaisir à découvrir de nouveaux aliments, à cuisiner à la maison et surtout de manger à sa faim.

      Quand on tombe dans les calculs, les règles drastiques et que manger devient une sorte de religion, il y a un danger de développer des troubles alimentaires et certaines personnes en seront plus à risque que d’autres.

      Bref, nous sommes des “anti-régimes” et malheureusement le jeune intermittent me semble être un régime (je ne connais pas beaucoup ce type d’alimentation mais selon ce que je lis, c’est un régime typique avec ses interdits et autres dogmes).

      Au plaisir de lire votre réponse Blandine!

      Bonne journée

      Thierry

      1. Bonjour Thierry,

        Mon message était surement alors maladroit car loin de moi l’idée de faire penser que mon opinion compte plus qu’une autre, alors je m’en excuse. J’ai réagis de cette manière car les propos de votre femme Roxanne m’ont interpellé dans le sens ou le jeune intermittent n’est pour moi pas une source de danger tant qu’il est suivi avec assez de recul sans justement tomber dans la privarion. D’ailleurs les études qui montrent aujourd’hui les bienfaits s’executent biensure dans des conditions optimales ou les sujets mangent à leur faim sans restrictions lors des repas. Souvent on confond l’idée du jeune intermittent avec celui de privation ou de restriction alimentaire extrême, c’est malheureusement l’erreur que font beaucoup. Le jeune intermittent est une pratique qui ne doit pas tomber dans l’excès, on doit suivre des règles comme dans un rééquilibrage alimentaire dans une moindre mesure. Je vais prendre en exemple mon expérience bien que ce la mienne et que chacun réagit de manière différente et que penser qu’un unique régime alimentaire adapté à tous pourrait convenir est idéaliste. Pour mon cas, j’adore manger, j’adore cuisine, pour moi ou mon compagnon et même pour ma famille. Quand je rentre, parfois tard le soir, je prends quand même le temps de réaliser des plats équilibrés et assez consistants pour avoir assez d’énergie le lendemain. Le jeune intermittent est pour moi tout sauf privation ou restriction, car croyez-le ou non j’étais bien la dernière personne à penser pouvoir me passer de déjeuner. Je grignotais beaucoup à l’époque, j’avais beaucoup de mal à contrôler mon comportement avec la nourriture. J’étais très compulsive et mangeais parfois tout ce qui ce trouvais dans les placards. Le jeune intermittent m’a apporté beaucoup dans mon rapport avec la nourriture, je ressens la satiété réellement et je n’ai plus de fringales comme avant, et j’écoute beaucoup plus mon corps. Beaucoup pensent que c’est très dur de ne pas manger pendant une certaine période de temps mais ça l’ai moins, beaucoup moins qu’on ne le pense. Je ne dirais pas que ce mode alimentaire conviendrai à tout le monde à terme, mais qu’il pourrait aider beaucoup pour se débarrasser de comportements alimentaires comme le grignotage ou tout simplement la suralimentation. Autre point important, depuis que je suis ce mode alimentaire j’ai tendance à manger beaucoup plus sainement, je suis beaucoup plus attirée par les fruits et les légumes, beaucoup moins voire même plus du tout par toutes les cochonneries qui puluent dans les grandes surfaces. Je ne veux pas parler pour tout le monde mais je pense que les gens ont besoin de plus s’ouvrir sur ce mode d’alimentation, au lieu de seulement un repas pourquoi de pas en manger que deux seulement si on craint de pas pouvoir tenir ? Le jeune intermittent peut aussi avoir lieu dans ce cadre là et avoir aussi beaucoup de bienfaits. Je ne mange qu’un repas par jour la plupart du temps simplement car cela convient à mon emploi du temps et me permet la journée de rester bien concentrée et efficace. Sachez aussi que j’ai souffert de comportement anémique avant d’avoir commencé le jeune intermittent, j’avais beaucoup de carences en fer et j’avais du mal à le fixer donc je faisais pas mal de malaises lors d’éffort trop intenses ou simplement en me levant trop brusquement ou autre. Maintenant j’ai l’impression de manger ce que mon corps a vraiment besoin, c’est à dire de tout, des fruits des légumes, des féculents, de tout et aussi du chocolats car c’est un peu une tradition dans ma famille le carré de chocolat après le repas le soir. Avant la moitié de la tablette y passait maintenant un ou deux carrés me comblent largement. Je suis une gourmande, pour moi si je ne mangeais pas assez je sais que je ne pourrais suivre le jeune intermittent, j’aime manger et je ne reste pas sur ma faim. Le jeune intermittent commence un peu à se démocratiser à travers des chroniques sur europe 1 ou avec des dossiers dans le magazine de la santé. Je pense qu’il serait bon d’essayer de sortir de nos carquants et d’essayer de voir au-dessus des conventions que nous imposent aujourd’hui beaucoup de lobbies alimentaires, manger trois fois par jour ça date pas d’il y a très longtemps, il faut prendre le recul nécessaire pour pouvoir expérimenter le jeune intermittent dans les meilleures conditions. Voilà j’espère avoir répondu à vos interrogation, je ne suis pas du genre aggressive et m’en excuse si j’ai pu l’être mais je rappel que dire que le jeune intermittent est une pratique dangeureuse est faux, c’est comme tout, c’est les conditions dans lesquelles on le réalise qui peuvent le rendre dangeureux comme dans beaucoup d’autres régimes ou réequilibrages alimentaires dans lesquels beaucoup de personnes voulant maigrir poussent leurs principes à l’extrême. À de futurs échanges,

        Bonne journée,
        Blandine

      2. Par contre je dois cependant condamner le titre de l’article qui ne pourrait pas être plus mal adapté à mon sens du fait de son manque de véracité…

        Cordialement,
        Blandine

        1. C’est un vieil article, je viens de modifier (nuancer) le titre, c’est vrai que c’étais un peu “raide”.

          P.S. Je n’ai pas encore eu le temps d’aller lire vos autres réponses.

          Thierry

  30. Bonjour Blandine

    Comment allez-vous ?

    Je vous remercie pour votre témoignage.

    Cependant, une chose me dérange quand vous dites “Manger trois fois des repas qui ne sont pas nourrissants, manquant de minéraux ou de vitamines produiront le même effet qu’un seul (à peu de choses)” mais qui dit que les personnes qui mangent 3 fois par jour ne mangent pas des repas nourrissants ?

    Ces personnes peuvent bien manger 3 repas supers nourrissants.

    Et pour le petit-déjeuner, nous avons des avis divergents. Je n’ai jamais dit de beaucoup manger le matin mais au moins, de prendre un petit quelque chose si jamais la personne n’a pas faim ou n’a pas le temps. Ça pourrait être aussi simple qu’un smoothie maison et pas besoin de manger les céréales le matin. Et pardonnez-moi mais ce ne sont pas TOUTES les céréales qui sont hypers sucrées. De plus, la personne peut bien manger autre chose que des céréales le matin si jamais, elle trouve ce produit trop riche en sucre.

    Le jeune intermittent peut avoir des bienfaits, je ne dis pas le contraire mais de ce que je connais de mes lecteurs, c’est qu’ils trouveraient ça difficile car ils se sentiraient privés à ne manger qu’une fois par jour.

    Si ça marche pour vous, tant mieux, si c’est cette méthode que vous choisissez.

    Mais qu’arrive t-il dans la vie de tous les jours ou vous avez des invitations pour manger le matin ou le midi. Que se passe t-il dans le temps des fêtes chez vos invités ? Vous ne mangez absolument rien sauf le soir ?

    Pensez-vous suivre cette alimentation pour toujours ?

    Qu’arrivera t-il lorsque vous voudrez recommencer à manger 3 fois par jour (ou 2) ou si vous désirez avoir des enfants, vous ne mangerez qu’une fois par jour enceinte ou encore, quel modèle donnerez-vous à vos enfants sur l’alimentation ?

    Ce n’est pas du tout des attaques que je vous fais mais peut-être des pistes de réflexion.

    Pour conclure, si cette méthode est bonne et efficace pour vous, tant mieux mais personnellement, je n’y adhérerais pas.

    Cordialement
    Roxanne

    1. Bonjour Roxanne,

      Quand je parlais de trois repas qui n’étaient pas nourrissants je ne remets en aucun cas en cause une alimentation à trois repas nourrissants. Si c’est ce que j’avais sous-entendu j’aurais mis ” trois repas nourrisants et équilibrés ” tout simplement. Pour le matin, ça dépend des gens , certains auront faim d’autres non, c’est complètement personnel et je connais beaucoup de gens ne mangeant que très rarement le matin et qui s’en portent très bien. C’est sans complexe que je dis que ne pas manger le matin n’entrainera pas de malaise, on ne tombe pas dans les pommes car on n’a pas manger le matin, ça peut parfois être un facteur mais ce n’est pas une cause. Si on a faim et qu’on ne mange pas, alors là on n’écoute pas son corps, chacun a un métabolisme différent et des besoins différents. Et pour les céréales, je confirme qu’en grande surface sur toutes les marques non bio ou presque le taux de sucre est ahurrissants, ceux pronant la forme et peu de calories sont les plus vivieux car très riches en sucres également, et souvent beaucoup pensent le contraire mais en lisant les étiquettes on se rend compte de la puissance du marketing. Oui chacun est libre de manger ce qu’il veut le matin. Je crois que je me suis fait mal comprendre, je ne veux pas proner le jeune intermittent pour tous, chacun est différent comme je l’ai dit, le jeune intermittent peut être une expérience de laquelle on peut je pense, s’il on l’exerce dans les bonnes conditions, retirer beaucoup de bienfaits aujourd’hui incontestables. Biensure que certains ne voudront jamais passer à un ou deux repas par jour seulement, c’est leur choix, mais si une personne est motivée pour essayer quelque chose qui parait nouveau dans la conscience collective mais qui ne date pourtant pas d’hier alors je pense qu’elle ne pourra que se rendre compte jour après jour de ces bienfaits.

      Dans ma vie de tous les jours, les dîners, les sorties entre amis, les repas en famille je prévois à l’avance de changer mes horaires en mangeant le midi mon repas de la journée si necessaireais souvent tous mes repas de famille sont le soir et mes sorties également et je pense que pour ma part il me sera de plus en plus difficile de sortir de toute manière. Je ne vois pas en quoi il est difficile d’avoir une vie sociale avec le jeune intermittent, je passe autant de temps avec mes amis et lors des sorties ou repas familiaux je mange ce qui me fait envie sans me priver.

      Si je compte la suivre pour toujours ? Voilà une question à laquelle il me sera difficile de répondre comme je ne sais pas dans quel état d’esprit je serais dans les années à venir mais oui peut être. Sachez que pendant deux moi je suis partie faire de l’humanitaire en Afrique. J’étais pour des conditions pratiques obligée de manger avec le groupe entier, j’ai alors manger le midi comme tout le monde le plus souvent. Je suis revenue et je n’avais pas repris un kilos en mangeant deux repas par jour au lieu d’un. Je ne mangeais toujours pas le matin car je n’en ressent vraiment pas l’envie depuis très longtemps. Pourquoi je n’ai pas pris de poids ? Tout simplement car dans le jeune intermittent je ne suis pas dans la restriction, je suis rassasiée à chacun de mes repas et je n’ai simplement pas besoin de plus.

      Biensure je veux devenir maman un jour, je sais que le jeune intermittent est pour l’instant déconseillé pour les femmes enceinte. Pourquoi ? Je pense que les changements hormonaux prenant place lors de la grossesse sont peut-être incompatibles avec le jeune intermittent, mais qui sait peut-être pas. Dans le bénéfice du doute je ne le conseillerais pas aux femmes enceintes.

      Je dois dire qu’a terme je pense manger 2 repas par jour ou du moins alterner avec un seul car je vais commencer mes gardes de manière assez fréquentes et mes horaires vont être pas mal chamboulées. Peut-être peut-être pas, encore une fois j’écouterais mon corps. On est différent chaque jour qui passe, je pense donc que nos besoins peuvent également changer, rester dans un dogme alimentaire serait alors l’hérésie la plus malhonnête.

      Merci de votre réponse et je m’excuse si vous avez interprété mes commentaires comme des attaques, j’essaie simplement d’ouvrir les états d’esprit et voir au-delà de ce qui est inscrit dans nos convention, 3 repas par jour n’est pas une mauvaise chose mais je sais que c’était pour moi je pense, l’origine de mes mauvais comportements alimentaires, du moins ce mode alimentaire ne me convenais pas. Je pense que chacun est différent et qu’un mode alimentaire imposé n’est pas une bonne chose, chacun peut trouver son équilibre en mangeant, un, deux, trois voir plus repas par jour, c’est une question de mesure.

      J’espère avoir répondu de manière assez claire,

      Bonne journée,
      Cordialement,
      Blandine

      1. Bonjour Lebrun. J’ai lu votre message. C’est enrichissant. Et les femmes qui allaitent peuvent pratiquer le jeune intermittent? Je l’ai fait il y a 5 ans et j’ai perdu 16 kg en trois mois. J’avais donc 60 kg pour 163cm. Après 3 grossesses successives je suis à 84kg. J’allaite ma fille de 6mois qui prend déjà d’autres aliments en plus du lait maternel. J’aimerais savoir s’il y a des études qui prouvent que le jeune intermittent est possible ou non pour la femme qui allaite. Merci de me répondre
        Cordialement Lebrun

      2. Bonjour Lebrun. J’ai lu votre message. C’est enrichissant. Et les femmes qui allaitent peuvent pratiquer le jeune intermittent? Je l’ai fait il y a 5 ans et j’ai perdu 16 kg en trois mois. J’avais donc 60 kg pour 163cm. Après 3 grossesses successives je suis à 84kg. J’allaite ma fille de 6mois qui prend déjà d’autres aliments en plus du lait maternel. J’aimerais savoir s’il y a des études qui prouvent que le jeune intermittent est possible ou non pour la femme qui allaite. Merci de me répondre

        Cordialement
        Pamela

        1. Bonjour Pamela

          Perso, je ne te conseillerais pas de suivre le jeune intermittent si tu allaites car tu risques de voir ta production diminuée de beaucoup. C’est une des raisons pour laquelle, les professionnels de la santé déconseillent aux femmes qui allaient, de suivre un “régime” strict. http://naitreetgrandir.com/blogue/2012/12/13/retrouver-son-poids-apres-laccouchement-patience/

          Apres avoir suivi le jeune intermittent, avez-vous repris le poids perdu ?

          Je vous conseille Pamela d’en discuter avec votre médecin avant d’entreprendre un régime ou le jeune intermittent.

          Cordialement
          Roxanne

          1. Bonjour Roxanne. J’ai changé mon alimentation et je demande votre avis.
            petit déj: 4 tranches de pain avec un peu de beurre ou une omelette(2 oeufs, 1 cac d’huile), deux bananes moyennes et 200ml de lait(gras mais sans sucre ajouté)
            Déj salade(laitue, tomate, carotte),100g de féculents, poisson ou poulet) une portion de vache qui rit ou un yaourt. Un fruit avant le repas
            Dîner avant 19h. Même chose, sans fruit, sans yaourt, sans fromage.
            Je ne prends pas de goûté, pas de collation. Je bois 2.5l d’eau par jour. Je fais 45 min de sport 6 fois par semaine. Alors c’est équilibré ou bien c’est trop gras ou alors c’est sain. J’ai hâte de vous lire
            Cordialement
            Pamela

            1. Bonjour Pamela

              Comment allez-vous ?

              Voici mes recommandations

              Matin

              Réduisez à 2 tranches de pain complet et complétez avec un fruit frais et une omelette (2 oeufs et 1 c. à thé d’huile)

              Vous pourriez aussi prendre 250 ml de lait à 1% m.g donc écrémé

              Le repas du midi, est-ce que vous cuisez vos légumes ? Ajoutez-vous une vinaigrette ?

              Quel féculent mangez-vous ?

              Comment faites-vous cuire votre viande ?

              Optez pour du yaourt écrémé et mangez un fruit frais.

              Je vous dirais que c’est surtout les portions à travailler et le choix des aliments.

              Qu’en pensez-vous ?

              Bonne journée
              Roxanne 🙂

              1. Bonjour Roxanne. Merci pour votre réponse, mais j’attends tellement longtemps. Je me demandais si on ne peut pas communiquer via facebook messenger? Mais en attendant votre réponse,
                Je ne cuit pas mes légumes et je mange sans sauce vinaigrette. Comme féculents, je mange du riz blanc, banane plantain , tubercule de manioc. J’ai encore tellement de questions. ????Je veux vraiment maigrir mais sans carences et sans faire du mal à mon bébé
                Alors pour le repas de midi et du soir, ça va où bien

      3. Bonjour Blandine

        Je vous remercie vraiment pour votre commentaire.

        Je ne dis pas que le jeune intermittent est LA PIRE chose au monde mais je ne crois pas que s’est conseillé à tous mais si vous êtes bien avec ça, tant mieux 🙂

        Si ça vous a permis de ne plus grignoter mais surtout, d’être plus à l’écoute de votre faim et votre satiété, c’est très bien.

        Malheureusement, je dirais que c’est une grande problématique chez mes lecteurs qui désirent perdre du poids. Ils ne savent plus reconnaître ces signaux, qui ont été trop longtemps négligés/ignorés.

        Il est vrai également que certaines personnes vont manger 3 fois par jour simplement par habitude, et non pas parce qu’elles ressentent une RÉELLE faim. Alors la, peut-être que ça pourrait être quelque chose d’intéressant pour ces personnes, à essayer (je parle ici du jeune intermittent) mais personnellement, je mange 3 à 5 fois par jour (3 repas, 1 à 2 collations au besoin) car je ressens une réelle faim.

        Pour une grossesse, je ne crois pas qu’un médecin approuverait ce mode alimentaire. Je ne suis pas médecin mais je ne crois pas que ça serait bon ni pour la mère, ni pour le foetus.

        Dans ce moment-là, vaut mieux laisser de côté notre mode alimentaire pour prendre soin de ce petit être.

        Je vous remercie pour vos commentaires.
        Je vous souhaite une belle journée
        Cordialement
        Roxanne

  31. Bonjour, je voudrais offrir mon témoignage, bien qu’il soit le contraire de votre article.

    Je me doute que mes mots feront un peu “tache” pour vous qui donnez le conseil d’éviter de ne manger qu’un seul repas par jour, mais à mes yeux il faudrait nuancer la réponse car certaines personnes pourraient justement en avoir besoin.

    J’ai passé environ deux mois à ne manger que le repas du soir pour des raisons de santé que je sentais au fond de moi.

    En effet, plus je mangeais (Surtout si ma journée a commencé avec du sucre ou un petit déjeuner trop copieux), plus j’avais faim rapidement. Les problèmes ont continué vers des chutes de glycémie lorsque je ne mangeais pas pendant trois heures ou que je faisais du sport (J’avais des nausées et des vertiges lors du cours de sport à l’école si je ne mangeais pas un peu de mon sandwich avant).
    Mes soucis me poussaient à manger de plus en plus fréquemment et je ne me sentais jamais rassasiée, en plus de ces énormes “envies de manger”. Ce qui faisait que je me trouvais en phase de digestion quasi non-stop et que, comme tous les étudiants le savent, travailler à l’école quand on digère c’est très difficile : On ne veut que dormir, on décroche plusieurs fois du cours, c’est vraiment une situation difficile.

    J’ai donc décidé de retirer toute alimentation pendant la journée et ce fut mon miracle : Ma glycémie était stable (Pas d’aliments à digérer = Pas d’insuline à fabriquer = Pas de pic ni de chute de glycémie), j’avais une bonne concentration (Pas de digestion), pas d’envie de manger (Je “savourais” les odeurs durant le repas de midi). Tout ceci me rendait très joyeuse !

    “Et les privations?” me demanderiez vous. Eh bien je ne me sentais en aucun cas privée pour deux grandes raisons :
    1 : Puisque je ne mangeais pas, j’avais plus de temps pour moi. Et ce temps, je l’utilisais pour lire, pour apprécier le soleil sur ma peau, pour deviner les formes dans les nuages, pour penser à autre chose que “Bouffeeeeerrr !!!”
    2 : Sachant que je n’avais fait que boire de l’eau toute la journée (Ou si besoin, que j’avais mangé une pomme pou profiter des vitamines), je pouvais manger ce que je voulais au soir, que ce soit la viande, les féculents, les légumes, ou le dessert.
    De plus, je savourais bien mieux chaque aliment car je ne passais plus ma journée à grignotter des biscuits ou un steak, ce qui jouait également en bien sur mon moral.

    De ce fait, ma santé allait bien mieux au point de pouvoir faire de la course à pied pendant une demi-heure sans peine, pas de vertiges, pas de soucis de concentration,… Et si il me fallait manger entre amis, je n’avais pas de culpabilité car je savais que ce n’était qu’un repas par-ci par-là et surtout de la bonne humeur. Donc, je ne risquais pas l’iolement social non plus =)

    Je parle au passé, car depuis, j’ai vécu de mauvaises périodes que j’ai voulu compenser avec la nourriture. Ca fait du bien quelques temps, mais hier j’ai à nouveau senti mon corps me crier d’arrêter de manger tout ce que je peux : Je me suis sentie déprimée, l’envie de vomir pour évacuer tous ces aliments, ma glycémie me clouait sur le fauteuil sans aucune envie de bouger, c’est le déclic. Je sais que j’ai trois points clés à respecter :
    1 Bien boire de l’EAU
    2 Eviter le SUCRE
    3 Ne pas manger à tout va
    Tout ira bien mieux dans quelques temps, j’aurai faim pendant quelques jours et ensuite mon corps prendra le rytme.

    Quant à mon poids, si mon corps décide de stocker, c’est que je perds trop de poids. Si il ne stock pas, c’est que je dois perdre. Je garde un oeil sur la balance et je remangerai si besoin, puisque l’effet yoyo est si facile à faire, quitte à retomber dans une mauvaise période pour quelques jours ^^

    J’espère que mon témoignage rassurera ceux et celles qui ressentent eux aussu un problème avec la nourriture proche du mien, qu’ils ne se sentent pas seuls.

    Et merci à l’auteur de l’article pour ses conseils =)

  32. Bonjour Karen

    Comment allez-vous ?

    Que voulez-vous dire par “des raisons de santé que je sentais au fond de moi” si ce n’est pas indiscret ?

    Vous savez, c’est sûr que si vous commenciez avec un repas peu nutritif, que vous ressentiez la faim rapidement par la suite car votre repas n’était sans doute pas assez soutenant, assez riche en fibres, protéines, vitamines, etc.

    Si vous aviez ces ÉNORMES envie de manger, c’est sans doute car votre alimentation n’était pas assez équilibrée car croyez-moi, lorsqu’elle l’est, nous n’avons pas envie constamment de manger.

    Si je comprends bien, en ne mangeant qu’une seule fois par jour, ça vous donnait la “permission” de manger tout ce que vous vouliez le soir (tout en savourant bien sûr) sans ressentir de culpabilité ?

    Peut-être est-ce la “la problématique” dans le sens que trop de personnes vont se priver de manger dans le jour pour se gâter et se permettre plus le soir.

    Est-ce sain ? Je ne crois pas

    Est-ce que ça permet réellement d’avoir une saine relation avec la nourriture ? Non, je ne crois pas

    Je vous remercie par contre pour votre commentaire et votre honnêteté.

    Cordialement
    Roxanne 🙂

    1. Bonjour !

      Eh bien mes soucis de santé se “résument” à des problèmes d’humeurs, à de gros tremblements lorsque je n’ai pas mangé depuis trois heures ou que j’ai avalé trop de sucre les heures précédentes, l’envie de me coucher et de ne plus me relever comme si j’allais en mourir si je n’ai pas eu ma “dose” comme si la nourriture était une drogue, nausées, soudaine envie de pleurer…

      C’est suite à ça, tandis que ma mère nous faisait toujours des repas faits de viande, de féculents et de légumes comme on entend toujours conseiller, que j’ai tout lâché. Suite à des crises de plusieurs semaines ou plusieurs mois à manger en permanance, même si je n’avais plus faim, mon corps réagissait de plus n plus violement face au “manque” de nourriture. Pourtant, vous le comprendrez, je mangeais donc beaucoup plus que ce que j’aurais dû, je n’avais donc pas de réel manque. Pourtant, mon corps réclamait de plus en plus fort sa dose d’aliments, comme si je pouvais en mourir, comme si ma glycémie chutait beaucoup trop vite, quoi que je mange.

      Etrangement, et contrairement à ce que vous semblez penser selon ce que je comprends de votre réponse, je n’avais plus aucune envie de nourriture de la journée lorsque je suis passée à mon unique repas. L’eau me satisfaisait, les sodas me dégoûtaient, mais je savourais le repas du soir, heureuse de ne pas avoir cru mourir de manque d’aliments. =)

      J’espère avoir répondu à vos questionnements sur mon vécu, si il reste des zones d’ombres demandez et je répondrai avec plaisir, mon but étant de proposer l’idée de moins se nourrir si le corps réagit comme le mien aux personnes qui en ressentiraient le besoin ^^

      Bonne et heureuse année !

  33. Bonjour,

    Personnellement je vis beaucoup mieux avec ces périodes à jeun que lorsque je mangeais 3 fois par jour, même sainement. Le petit déjeuner ce n’est pas possible pour moi, mon corps me le fait rejeter par des vomissement.

    Ayant des soucis digestif (Reflux Gastro Oesophagien sévère) depuis plus de deux ans, je dirai que manger est devenu un réel enfer pour moi, je mange mais tout en anticipant le fait d’en souffrir par suite malgré mes multiples traitements qui n’ont jamais marché. Je remarque que le seul ” traitement ” qui m’évite les crises un maximum c’est lorsque je fais le moins souvent travailler mon système digestif.

    Je me suis donc mise à manger qu’une à deux fois par jour sans me priver pour autant (sauf ce qui favorise les reflux), mais les jours où je mange qu’une fois c’est surtout quand j’ai abusé la veille. Mais sinon c’est une habitude depuis plus de 3 mois de ne manger qu’une à deux fois par jour, toutes fois je contrôle en parallèle les calories que je mange avec une application, donc les 1000 calories je les dépasse assez souvent, et j’ai contrôlé mes carences avec une PDS pendant ce que j’appelle le ” régime de survie ”, il n’y a rien à signaler de ce côté là non plus.

    Pour ce qui est de la perte de poids, celle-ci se fait tout en douceur, j’ai perdu à peine 5 kg en 3 mois. Donc question mauvaise santé, je crois que ça dépend surtout des gens et de leur capacité à supporter un tel changement.

    Mais en fait, ne pas manger 3 fois par jour c’est une habitude que j’ai depuis 2 ans ” réellement ”, sauf que je m’efforcais à manger sans être dessous mon quota de la journée, mais je l’ai adopté sous un objectif de perte de poids depuis seulement 3 mois et ça n’a jamais causé de soucis quelconque, après je suis bien consciente qu’après la perte de poids obtenue, je vais devoir adapté mon alimentation afin de ne pas tout reprendre d’un coup mais aussi ne pas perdre encore plus au risque de finir anorexique.

    Donc en conclusion, chez moi tout va bien à ce niveau là. On verra bien par la suite.

    1. Bonjour Mae

      Comment allez-vous ?

      Lorsque vous dites que, les jours oû vous mangez 1 fois par jour, c’est surtout lorsque vous avez abusé la veille, que voulez-vous dire plus précisément ?

      Ici, le danger est que vous compensiez justement les excès par des jeun répétés pour éviter la prise de poids. Ça peut même mener à développer des troubles de comportements alimentaires… d’ou le danger.

      Êtes-vous suivie par un médecin depuis que vous avez adopté ce nouveau mode alimentaire ?

      Je vous remercie de m’avoir partagé votre expérience personnelle 🙂
      Bonne journée
      Roxanne

  34. Bonjour Roxanne,

    Je viens de prendre connaissance de votre article et celui-ci m’a laissé un sentiment d’article réducteur et alarmiste pour promouvoir des molécules pas forcément bénignes.

    Déjà, les termes « Maigrir sans faim » sont pour moi des termes qui n’apporte pas la solution. Savoir reconnaître sa faim et ensuite sa satiété sont des choses essentielles dans l’alimentation que nos vies suralimentées nous ont désapprise. Des gargouillements d’estomacs signifient seulement une vidange gastrique et la sensation de faim ne signifie pas pour autant que le corps à faim. Une grosse part du mental joue dans cet apprentissage. Et savoir si son corps à faim et de quoi, plutôt que sa tête est essentiel. La sensation de faim et la régulation de l’appétit sont liés à une hormone, la ghréline, qui est produite pas l’estomac principalement (le pancréas secondairement et dans une moindre mesure l’hypothalamus). Son action et les sensations qui en découlent sont accompagnée par une autre hormone, la leptine qui est appelée hormone de satiété. Durant des périodes de jeûne l’estomac va naturellement stopper la production de ghréline. Maigrir sans apprendre à comprendre et réguler sa faim est une hérésie. Renforcer son mental et avoir un rapport moins compulsif à la nourriture est nettement plus sain me semble-t-il.

    Je vais commenter votre article et vous parler de mon expérience.
    Femme, 31 ans actuellement, 89 kg pour 1m60 au mois de décembre 2016. Activité professionnelle sédentaire complémentée par une activité sportive régulière (renforcement musculaire, travail uniquement avec le corps).
    Un poids en constante augmentation malgré une alimentation réellement équilibrée, sans volume déraisonnable, je n’ai pas un gros appétit. Je ne mange pas industriel, je cuisine du frais, ai plus d’appétence pour le poisson que la viande, ne suis pas un bec sucré, ne sale pas mes plats, ne cuisine pas au beurre, ne saucissonne pas à tout va …
    Plusieurs facteurs ont causé ce déséquilibre :
    – Un SOPK tout juste diagnostiqué présent depuis ma puberté,
    – Un traitement non adapté avec de l’Androcure qui a nettement contribué à dérégler mon métabolisme et à me faire gonfler (gras + eau),
    – Des analyses sanguines à l’appui : problème de poids d’origine métabolique et non pas alimentaire.

    Ayant testé tout type de conseil nutritionnels prodigués par des professionnels de santé divers et n’ayant aucun résultat probant, mon poids continuant de monter, j’ai mené mes propres recherches et ai commencé à mieux écouter et comprendre mon corps.
    Depuis 7 mois maintenant, je ne mange qu’un repas par jour, équilibré, le soir, sauf le weekend ou je mange de façon « sociale », et pas de façon déraisonnable, des repas normaux et équilibrés majoritairement (Je ne me prive pas non plus de sorties au restaurant et de repas plus festifs). Je ne souffre pas de faim, ni de privation et les gargouillements de mon estomacs sont pris pour ce qu’ils sont : des gargouillements, une vidange gastrique. Quand bien même mes soucis de poids et de santé ne sont pas liés à mon alimentation, j’ai compris qu’un fonctionnement alimentaire différent me permettrait de reprendre le contrôle et d’améliorer mes fonctions métaboliques.

    Manger un seul repas par jour de signifie pas manger déséquilibré et manger trois repas par jours ne signifie pas des apports équilibrés. Un repas par jour en ayant une alimentation diversifié et équilibrée, avec des apports de qualité, n’entraînera pas de carence, ni même de grosses fringales et sensations de faim. De plus, manger un seul repas par jour n’entraînera pas une perte de poids drastique en peu de temps. Personnellement, je suis à -1 kg par mois, tous les mois depuis que j’ai commencé, pas plus. Ce qui signifie un ratio d’environ 33,33 grammes perdus par jour (En volume cela donne 4 cuillères à soupe rase de sucre blanc). Ce n’est donc pas une fonte rapide ni même déraisonnable et c’est en corrélation avec le rythme de perte de poids idéal conseillé par mon médecin traitant et mon endocrinologue actuelle. Je conserve une activité sportive, et ne perds pas de muscle.

    Il est à noter que chaque humain a un métabolisme qui lui est propre. Et tous n’ont pas besoin de carburer aux féculents. Dans mon cas, ils sont néfastes, entraînant un gros pic de glycémie puis une descente violente avec coup de barre extrême 2h après. Je n’en consomme que rarement et privilégie les indices glycémiques bas. La majorité des conseils nutritionnels nous rabâche que le corps à besoins de sucre(s) pour fonctionner. C’est vrai, mais dans l’application, cela ne veut pas dire que nous devions ingérer ces sucres et ces glucides pour en donner à notre corps. Le foie le produit lui-même, à partir de notre alimentation et notamment des matières grasses. Il faut donc privilégier des matières grasses de qualité.

    Manger une seule fois par jour : « Ils ne savent pas que cela est très dangereux pour leur santé physique et mentale ». Toute l’introduction de l’article est déjà désagréable mais cette partie-là m’a fait bondir. Non seulement parce que c’est faux, mais aussi parce que trois repas par jour ne sont pas la constituante assurée d’un mental solide et équilibré. Aller expliquer aux lecteurs que se soustraire à la règle des trois repas par jour va leur bousiller le corps et le cerveau pour vendre des coupe-faim et laxatifs est assez malvenu, mais cela n’engage que moi. Je vais reprendre vos thèmes :

    – Manger une seule fois par jour n’est pas synonyme d’alimentation déséquilibrée ! Et faire la liste des carences hypothétiques et imaginaires c’est vraiment prendre les gens pour des neuneus. Manger un seul repas par jour ne cause pas d’anémie ni d’ostéoporose ! Et culpabiliser les gens avec cette phrase « Ils devront, par la suite, assumer leurs décisions et vivre au quotidien avec cette maladie » est vraiment cruel. Arrêtez, gourou auto-proclamés de la bouffe et auteurs d’articles divers de vouloir constamment faire peur aux gens, c’est inadmissible.

    – Manger une seule fois par jour n’est pas facteur d’anomalies cardiaques ! Une alimentation équilibrée apportera la dose nécessaire de calcium et de potassium au corps. Menacer les gens d’arrêt cardiaque, là aussi c’est inadmissible. Pourquoi ne listez-vous pas plutôt quelques-uns des aliments qui apporteront ces minéraux essentiels ? (Pour le potassium : Légumineuses, pommes de terre avec leur peau, blé, patate douce, fruits notamment kiwis et bananes, légumes verts, le persil frais, les fruits secs … Pour le calcium : Choux, eaux minéral Hépar, Brocolis, laits, laitages, fromages, les sardines à l’huile, les œufs, les légumes verts, les légumineuses, les fruits secs …).

    – « Perte de poids non durable », en ne mangeant qu’un repas par jours, le corps réapprend à optimiser ce qui lui est fourni et à en tirer le maximum. D’autre part, les périodes où il n’a pas à allouer son énergie à la digestion, il peut se concentrer sur l’entretien, la réparation et l’amélioration de l’intégralité de nos fonctions, éliminer les cellules anormales, augmenter notre immunité, etc. En mangeant seulement une fois par jour, on ne perd pas « très rapidement du poids pendant les premières semaine ». Le corps va faire les choses à son rythme. De plus, votre article promeut l’idée de maigrir sans faim, ce qui est à mon sens une hérésie. Prendre des cachetons et des pilules pour ne plus ressentir un phénomène normal et banal qui est celui de la faim, ne permet pas de réapprendre à reconnaître sa faim. La personne qui n’aura pas fait ce cheminement aura en effet beaucoup plus de chance de reprendre le poids perdu dès l’arrêt des pilules.

    – « En ne vous alimentant qu’une fois par jour, vous diminuez excessivement votre métabolisme de base, donc vous brûlerez moins de calories au repos et lors d’activités physiques. » Il serait intéressant que vous expliquiez ce que vous considérez être un métabolisme de base, sachant que chaque individu a un métabolisme qui lui est propre et que de très nombreux facteurs entre en action pour régler ou dérégler le métabolisme. D’autres part, changer la fréquence des repas n’amène pas le corps à brûler plus ou moins de calories. Celui-ci va brûler des calories en fonction de l’apport qui sera fourni et de la plus ou moins grande complexité d’assimilation des différents aliments. (Pour creuser le sujet, lire les études sur ce thème : Specific Dynamic Action (SDA) / Thermic Effect of Food (TEF) / Effet thermique des aliments). Ensuite le corps brûlera les calories qui correspondront à l’effort que vous lui demandez.

    – « De plus, étant donné que vous donnez une sensation de famine à votre corps, le peu d’aliments que vous consommez seront transformés sous forme de réserves graisseuses pour subvenir aux besoins vitaux de votre corps ». Manger un repas par jour ne met pas le corps en état de famine !!! C’est une hérésie d’écrire une chose pareille. Manger un repas par jour n’est pas une anorexie ni une famine ! Et je peux vous garantir qu’un repas par jour ne sera pas transformé en réserves graisseuses, je le constate physiquement depuis 7 mois maintenant. Les plus grands facteurs alimentaires de production de gras pour le corps sont la malbouffe et le sucre, notamment raffiné. Et la menace de stocker quand on recommencera à manger trois repas par jour n’est absolument pas fondée. Un repas par jour est un jeûne intermittent qui a pour effet de diminuer très nettement la production d’insuline (hormone responsable de la prise de poids). Certains ne reprendront pas les 3 repas par jours parce qu’ils savent que leur corps n’en a pas besoin et fonctionne mieux autrement. D’autres reprendront avec les connaissances qu’ils ont acquises au cours de ce que l’on qualifie de jeûne alterné et sauront jauger leurs besoins sans s’empiffrer contrairement aux gens qui utilisent des coupes faims et autres pilules de plus en plus décriées par le corps médical.

    – «Perte de la masse musculaire » + « moins de force et d’endurance lors de la pratique d’une activité physique », avec un repas par jour, mon corps n’a pas puisé dans mes muscles, loin de là, et continuer ou commencer une activité physique lorsque les gens sont sédentaires est recommandé. Il faut s’entretenir au sens propre du terme. Manger un repas par jour ne transforme pas les gens en loques toutes molles. Cela n’enlève pas de force, qui est liée à un travail musculaire particulier. Ni l’endurance qui est aussi à travailler (endurance cardiovasculaire et respiratoire, endurance musculaire (fonction du travail effectué par les fibres musculaires, fibres lentes de type I ou fibres rapides de type II), endurance liée à la volonté). Un repas par jour (jeûne intermittent) va augmenter la production de l’hormone de croissance. Celle-ci active le métabolisme des graisses et préserve la masse musculaire.

    – « Malaises », vous classez la mauvaise haleine dans les malaises, sérieusement ? Là encore dans ce paragraphe, vous insistez et mélanger complètement équilibre alimentaire et fréquence d’alimentation. Et utilisez toute une liste de malaises pour effrayer les gens. Sachez une chose concernant notamment la concentration : le jeûne alterné n’a pas diminué ma concentration, au contraire. Mon corps n’ayant pas à allouer autant d’énergie à la digestion, je peux l’utiliser autrement. Je ne vais pas m’attarder sur votre liste, mais sachez qu’un repas équilibré par jour n’entraîne rien de ce que vous mentionnez. D’autre part, mon conseil ultime pour les gens en recherche d’équilibre est simple : adapter votre mode de vie, vos activités et votre alimentation à votre métabolisme propre. Expérimentez, en vous renseignant, en vous faisant suivre et en vous écoutant pour trouver votre fonctionnement idéal. L’organisme humain est tout à fait adapté et préparé pour supporter des périodes de manque de nourriture. Des exemples tout simples : les participants de Koh-Lanta ne passent pas leur temps en syncopes. Les personnes qui pratiquent le ramadan ne s’écroule pas à nos pieds parce qu’ils ont sauté deux repas. Les personnes qui jeûnent 3 jours ou une semaine ne sont pas enterrées par leurs familles à l’issue et je pourrais continuer d’allonger la liste. Alors non, un repas par jour ne va pas vous détruire si vous faites les choses intelligemment et en écoutant vos besoins réels.

    – « Isolement social », il n’est pas ardu d’avoir des activités de groupe en mangeant un seul repas par jours. Les activités de groupe ne se résume pas à manger ! Les repas entre amis et collègue ne sont pas une source d’anxiété du fait de ce choix de rythme de prise alimentaire ! Vous pouvez tout à fait vous joindre à eux, ne pas manger du tout et même expliquer votre démarche. Ou manger à ce repas là et pas à un autre ou manger ce jour-là et reprendre votre rythme habituel le lendemain. Cela va aussi dépendre du moment que vous avez choisi pour jeûner et de celui que vous avez choisi pour manger. Le principe du jeûne alterné / alternatif/ intermittent et de séparer deux repas d’un certain nombre d’heures. A chacun de trouver son rythme sans céder à la pression sociale ni aux articles alarmistes et pessimistes de mauvais aloi.

    – « Diminution de la qualité de travail », « Vous ne donnez pas assez de calories à votre corps pour qu’il puisse assurer adéquatement toutes les fonctions vitales, dont la concentration », la qualité de travail ne diminue pas, non. Petit point sur les fonctions vitales : ce sont les fonctions que tout être vivant utilise pour se maintenir en vie. Elles sont la nutrition, la reproduction et la relation selon cet article qui est corroboré par d’autres articles et études sur le sujet : https://education.toutcomment.com/article/quels-sont-les-trois-fonctions-vitales-3014.html. La nutrition : concerne l’obtention de toute matière et énergie indispensable pour vivre et englobe : alimentation, respiration, circulation (sanguine) et excrétion. La reproduction : perpétuation de l’espèce. La relation : perception des stimuli extérieurs comme intérieurs entraînant l’élaboration de réponse et permettant d’assurer la survie. Je complète « la relation » par la notion de conscience (système nerveux, réflexes de préservation de la vie). Étayant ceci : ce n’est pas pour rien que lorsqu’une personne a fait un malaise, les secours s’assurent en premier lieu de son état respiratoire, circulatoire et réaction aux stimuli (parlez-moi, pressez ma main si vous m’entendez…). La concentration n’est pas une fonction vitale ! Manger un repas par jour ne nécessite pas la présence des pompiers. Là aussi vous mélanger fréquence d’alimentation, qualité d’alimentation et nombre de calories allouées (qui doivent être fonction des besoins de la personne). Le reste de votre paragraphe sur la diminution de la qualité de travail, est un cliché infondé à lui tout seul. Menacer les gens de perdre leur emploi… Sérieusement ? Là encore, un repas par jour n’est pas l’équivalent « d’un régime très hypocalorique ».

    Dans votre conclusion vous reparlez d’alimentation « très restrictive ». Un repas par jour n’est pas une « alimentation très restrictive », c’est un rythme d’apport alimentaire différent des 3 ou 6 repas par jour, un point c’est tout. Quel que soit le rythme alimentaire choisi par les gens, leurs apports se doivent d’être diversifiés et de qualité.

    Pour revenir à mon expérience d’un repas par jour :
    – Je mange le soir, de façon variée, sans me priver.
    – Je ne souffre ni mentalement, ni physiquement de ce rythme.
    – Je perds un kg par mois, pas plus, pas moins.
    – J’ai un meilleur sommeil.
    – Une meilleure concentration au travail, une meilleure capacité d’analyse et de synthèse et plus de créativité.
    – Une meilleure résistance immunitaire, finis les rhumes, rhinites, bronchites, sinusites, angines à répétition. Diminution de mes allergies aux pollens (avant ça, allergie à presque tous les pollens, grosses rhinites conduisant systématiquement à des sinusites infectieuses).
    – Je n’ai pas perdu de muscles, je commence même à les revoir.
    – Comme mon poids diminue, je suis moins fatigable et je gagne en endurance.
    – Autres bénéfices et pas des moindres : augmentation significative de mon taux de bon cholestérol.
    – Diminution des symptômes et des douleurs musculaires liée à une fibromyalgie.
    – Retour à la normal du fonctionnement ovarien.
    – …

    Roxanne, je ne doute pas que vous soyez pleine de bonnes intentions et c’est aussi pour cela que j’ai pris le temps d’écrire cette très longue réponse. Mais s’il vous plait, ne tombez pas dans les travers de cette multitude d’articles alarmistes et menaçants dont le web est truffé. La société actuelle nous pousse depuis des décennies à consommer, engloutir, et si possible avec le rythme le plus rapide possible. Chaque individu à un métabolisme et un psychisme qui lui est propre, le guider est une chose mais le pousser à faire des choix en manipulant ses peurs et ses blessures en est une autre. Creusez un maximum le sujet, faites le tour des questions métaboliques, hormonales, etc., vous permettra de mieux accompagner vos lecteurs.

    Bien cordialement,

    Capucine

    1. Bonjour Capucine

      Comment allez-vous ?

      Vous savez, Maigrir sans faim ce veut simplement signifier qu’il est tout à fait possible sans être constamment affamé, une chose souvent véhiculé et vécu chez les personnes qui désirent perdre du poids.

      Je sais pertinemment qu’il est essentiel de reconnaître sa VRAIE faim et sa satiété.

      Comme vous le mentionnez ici, plusieurs personnes croient avoir faim alors que c’est peut-être tout “simplement” une raison émotionnelle qui pousse ses personnes à croire qu’elles ont une VRAIE faim.

      Il est vrai que même si une personne mange 3 repas par jour, elle n’a pas automatiquement une alimentation équilibrée mais on s’entend pour dire qu’en général, les professionnels de la santé s’entendent pour dire qu’il faut manger 3 repas par jour pour répondre à nos besoins physiques.

      Vous avez ici un avis qui diffère du mieux, tout simplement et je respecte le vôtre.

      Par contre, plusieurs sont les personnes qui se privent volontairement de manger régulièrement au courant d’une journée en croyant que ça leur permette plus facilement de maigrir, ce qui est faux dans la majorité des cas (oui, chez certaines personnes, ça fonctionne).

      Ces personnes se privent et vont alors compenser au seul et unique repas qu’elles pourront savourer au courant de la journée ou encore ces personnes seront si affamées qu’elles finiront par grignoter tout le long de la journée. Encore ici, chez certaines personnes qui vont se limiter à 1 repas par jour, elles n’auront pas faim et ne sentiront pas l’envie de grignoter. C’est du cas par cas.

      Je ne suis pas ici pour faire peur aux gens mais bien leur informer que de manger 1 seul fois par jour n’est pas nécessairement sans aucune conséquence.

      Je crois qu’en lisant votre commentaire, nous avons une vision différente des choses tout simplement.

      Je respecte votre commentaire mais sachez que mon but n’est pas de faire peur aux personnes mais simplement les informer.

      Et si ces personnes ont des questions, elles peuvent en discuter avec leur médecin mais personnellement, je ne crois pas qu’un médecin va approuver le fait qu’une personne ne mange qu’une fois par jour volontairement pour perdre du poids.

      Du moins, c’est notre “mentalité” ici au Québec.

      Peu sont adeptes des jeuns intermittents mais si ça marche pour certains, tant mieux pour eux tout simplement.

      Ici, on prône davantage de manger équilibré et ce, le plus souvent possible.

      On prône également d’être à l’écoute de sa VRAIE faim et satiété pour favoriser une saine perte de poids.

      On parle ici de manger 3 fois par jour et de prendre des collations au besoin si on en ressent le besoin (ici lire la faim!)

      Je sais que de nos jours, nous surconsommons la nourriture mais c’est un débat dans lequel, je ne désire pas débattre pour le moment.

      Cordialement
      Roxanne

      1. Dans mon cas, exactement les mêmes conclusions que Capucine:
        “Je mange le soir, de façon variée, sans me priver.
        – Je ne souffre ni mentalement, ni physiquement de ce rythme.
        – Je ne perds pas de poids significativement, disons qu’il est mieux réparti
        – J’ai un BIEN meilleur sommeil.
        – Une meilleure concentration au travail, une meilleure capacité d’analyse et de synthèse et plus de créativité.
        – Une meilleure résistance immunitaire, finis les rhumes, rhinites, bronchites, sinusites, angines à répétition.
        – Je n’ai pas perdu de muscles, puisque je continue une activité physique régulière.
        – Comme mon poids diminue, je suis moins fatigable et je gagne en endurance.
        – Aucun malaise à signaler …”

        Vous dîtes, je cite “Et si ces personnes ont des questions, elles peuvent en discuter avec leur médecin mais personnellement, je ne crois pas qu’un médecin va approuver le fait qu’une personne ne mange qu’une fois par jour volontairement pour perdre du poids.” Or, vu avec un nutritionniste: il faut manger à sa faim!

        5 ans que mon mari et moi ne mangeons qu’une fois par jour au dîner. Je n’y ai vu que des bénéfices depuis et aucun des symptômes que vous citez. C’est très gentil de vouloir informer les gens mais il vaut mieux écouter les personnes qui vivent personnellement ce genre d’expériences que tirez des conclusions en lisant je ne sais quoi sur le web. Allez dans les pays comme l’Allemagne ou la Suède. Le petit déjeuner y est important certes mais le repas du midi est souvent mis de côté. Cela fait donc 2 repas par jour, or ces personnes ne souffrent pas, à l’échelle nationale, des troubles que vous citez. Vous avez le droit d’avoir un avis différent, je suis tout à fait d’accord, mais le mieux est de conner son avis quand on sait personnellement de quoi on parle.

        Amicalement.

        1. Bonjour Anonyme

          Comment allez-vous ?

          Effectivement, il faut manger à sa faim.

          Mais ici, il était question qu’une personne se prive de manger plus régulièrement au cours de la journée alors qu’elle ressent une vraie faim.

          Tant mieux si vous n’avez que des bienfaits à suivre ce mode alimentaire mais je crois pas qu’il convient à tous.

          Et je vous remercie pour les informations que vous apportez.

          Comme vous le dites, si ça convient à plusieurs personnes, super mais je parle ici davantage de personnes qui, dans le seul but de perdre du poids, vont sauter 2 repas croyant que ça favorisera une perte de poids plus rapide.

          Vous comprenez ?

          Je vous souhaite une bonne journée
          Roxanne

  35. Bonjour,
    on entend beaucoup d’avis et d’opinions sur differents régimes.
    J’ai un ami qui vient d’en perdre 35 en supprimant le diner.
    Ca fait longtemps que j’entends dire que ne pas manger le soir, ou manger avant 18heure et plus rien apres, est excellent pour maigrir.
    J’aurai voulu savoir quel est votre avis sur la question.
    De plus, quand vous parlez de diminution du métabolisme de base lorsqu’on saute des repas, pour l’augmenter peut on manger peu mais plus souvent? (par exemple une crudité plusieurs fois par jour )
    Merci!!

    1. Bonjour Deborah

      Comment allez-vous ?

      Oui, effectivement il y a beaucoup d’avis sur ce sujet.

      En fait, ce n’est pas tant de manger le soir qui fait grossir mais généralement, les personnes qui grignotent en soirée vont consommer des aliments caloriques et ça évidemment, ça nuit à la perte de poids.

      Personnellement, j’ai toujours mangé (ou presque) après 18 heures et ça ne m’a pas empêché de maigrir.

      Un autre point est que pour plusieurs personnes, manger le soir est une habitude. Ce n’est pas qu’elles ont réellement faim mais qu’elles aiment cette mauvaise habitude qui peut, encore ici, nuire à la perte de poids.

      Certains professionnels s’entendent que manger plus souvent mais en plus petites quantités peut aider à la perte de poids.

      Mon avis demeure qu’il est “tout simplement” être à l’écoute de sa VRAIE faim et sa satiété 🙂

      Je vous remercie pour votre commentaire.
      Passez une belle journée
      Roxanne 🙂

  36. Je vous remercie pour votre réponse.
    Donc selon vous, ne pas manger le soir n’est pas indispensable pour maigrir mais n’est pas non plus néfaste? Et ne risque pas de diminuer le métabolisme?

    1. Bonjour Deborah

      Oui, en fait je pense que si l’on mange de SAINS aliments le soir parce qu’il y a une VRAIE faim, ça ne nuit pas à la perte de poids.

      Par contre, ne nous cachons pas que la majorité des personnes qui mangent le soir, c’est par habitude, plaisir ou ennui et ces personnes consomment des aliments peu nutritifs (céréales, chocolat, croustilles, mais soufflé, etc.) Ça nuit évidemment à la perte de poids.

      Et non, manger le soir, à mon avis, (pour les raisons exposées précédemment) ne fera pas baisser le métabolisme.

      Cordialement
      Roxanne

  37. Bonjour !

    Peut importe le nombre de repas
    Pour perdre du poids il faut un déficit calorique.
    Gérer les macro nutriments : Glucide Protéine Lipide.
    J’ai tout testé jeûne intermittent, 6 repas, 3 repas, 2 repas, 1 repas, par jour
    Avec le même nombre calories 2000kcal

    Conclusion : les sensations de faim ne sont pas les même, étant sportif la fatigue non plus et la composition du corps masse musculaire et graisse sont différentes. Mais la perte de poids est casi pareil.

    Je suis à 2 repas par jours et je me porte bien d’autre personne se porteront moins bien. Chaqu’un ses habitudes alimentaires il faut juste adapté les ratios des macro nutriments et avoir un déficit calorique progressif.

    Facile à dire que de faire ? Après il aura des facteurs psychologique qui peut empêcher la perte de poids. Il faut trouver une motivation qui pousse à être prêt pour perdre du poids. ( On a envie mais on est pas motivé, on se réconforte avec a nourriture, …)

    Aurevoir !

    1. Bonjour

      Vous apportez ici des aspects très intéressants mais malheureusement négligés dans la perte de poids soit: les facteurs psychologiques

      Malheureusement, nombreuses sont les personnes qui DÉSIRENT perdre du poids mais n’ont pas la motivation nécessaire à améliorer ces habitudes de vie.

      Comme vous le dites, certaines personnes se portent moins bien à manger 2 repas par jour alors que pour d’autres personnes, il n’y a aucune différence.

      Même chose pour le jeûn intermittent.

      Je vous remercie pour votre commentaire.
      Cordialement
      Roxanne

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.