Manger une fois par Jour pour Maigrir est-il Dangereux

Je comprends les personnes qui souffrent d’un surplus de poids de ressentir un profond désir de perdre très rapidement du poids pour cesser de souffrir en silence.

Je sais qu’il est difficile de faire face à la réalité dans votre vie de tous les jours seulement en vous regardant dans une glace.

mangerunefoisparjourpourmaigrir

Les personnes ayant un surplus de poids et voulant le perdre du jour au lendemain seulement pour ne plus avoir mal prennent souvent des solutions assez drastiques, comme manger seulement une fois par jour.

Ils ne savent pas que cela est très dangereux pour leur santé physique et mentale.

Les Dangers de Manger seulement une fois par Jour

Carences Alimentaires

Il est certain qu’une alimentation aussi déséquilibrée entraine de grands risques de carences alimentaires puisque la personne ne mange pas toutes ces portions des différents groupes alimentaires. Ces carences peuvent être du fer, de zinc, de calcium, de vitamines, de minéraux, d’oméga-3, etc.

Malheureusement, les carences alimentaires ne sont pas seulement un manque en des nutriments, mais apportent aussi de nombreuses maladies ou problèmes de santé qui s’avèrent dangereux et irréversibles dans certains cas. Nous n’avons qu’à penser à l’anémie et l’ostéoporose, que les personnes mangeant seulement une fois par jour, courent de grands risques.

Ils devront, par la suite, assumer leurs décisions et vivre au quotidien avec cette maladie.

Anomalies Cardiaques

Les personnes s’alimentant seulement une fois par jour ont des risques de carences alimentaires, comme le potassium et le calcium. Si celles-ci souffrent de ces carences, les conséquences que cela apportent sont des anomalies au niveau du rythme cardiaque comme la bradycardie (rythme cardiaque inférieur à 60 battements par minute) ou encore un arrêt cardiaque complet qui peut entraîner la mort.

Perte de Poids Non-Durable

Il est certain que la majorité des personnes  ne mangeant qu’une fois par jour vont perdre très rapidement du poids pendant les premières semaines (2 kg et plus), mais cette perte de poids ne durera pas dans le temps. Le seul moyen de conserver votre poids à la suite de cette alimentation déséquilibrée est de toujours manger qu’une seule fois par jour et de pratiquer quotidiennement du sport, sans quoi, la prise de poids est inévitable.

En ne vous alimentant qu’une fois par jour, vous diminuez excessivement votre métabolisme de base, donc vous brûlerez moins de calories au repos et lors d’activités physiques.

De plus, étant donné que vous donnez une sensation de famine à votre corps, le peu d’aliments que vous consommez seront transformés sous forme de réserves graisseuses pour subvenir aux besoins vitaux de votre corps.

Lorsque vous recommencerez à manger 3 repas par jour, votre corps continuera à tout garder sous forme de graisses pour se protéger à une éventuelle famine et votre métabolisme basal sera encore faible, ce qui vous fera prendre du poids, plus que ce que vous avez perdu. L’effet yoyo ne tardera point à faire son apparition.

Perte de la Masse Musculaire

Bien qu’il est évident que vous perdrez une quantité importante de poids, cela ne sera pas que de la graisse mais aussi de la masse musculaire. Cette perte est dangereuse pour votre santé car perdre du muscle diminue votre métabolisme de base, ce qui fait en sorte que vous dépensiez moins de calories au repos pour assurer le bon fonctionnement de vos organes vitaux et lorsque vous faites du sport.

Cela aura comme effet d’avoir moins de force et d’endurance lors de la pratique d’une activité physique mais aussi de vous faire prendre du poids tôt ou tard. Finalement, la perte de masse musculaire est difficile et longue à reprendre à son point initial. Il faudra que vous vous entrainiez beaucoup pour retrouver votre force et endurance d’autrefois.

Malaises

Puisque vous ne donnez pas l’énergie (calories) et les nutriments que votre corps vous réclame à tous les jours, il est fort probable que vous ressentez des nombreux malaises comme:

  • vertiges et étourdissements
  • maux de tête
  • insomnie
  • diminution de la performance et de la concentration
  • diminution de la fonction érectile et de la libido
  • mauvaise haleine
  • diminution de la glycémie et de la pression artérielle
  • convulsion
  • nausées et vomissements
  • vision trouble
  • douleurs musculaires
Isolement Social

Il est certain qu’il devient ardu d’avoir des activités en groupe lorsque vous mangez seulement une fois par jour. Les repas entre collègues, amis ou famille deviennent alors une grande source d’anxiété et les refus de ces invitations vous isoleront des personnes que vous aimez.

Même chose au travail lorsque les autres employés mangent ensemble et que vous êtes seul dans votre bureau ou que vous regardez tout le monde manger. Vous allez vous isoler vous-même par peur du jugement des autres ce qui n’aide à rien dans votre vie sociale.

Diminution de la qualité du Travail

Vous ne donnez pas assez de calories à votre corps pour qu’il puisse assurer adéquatement toutes les fonctions vitales, dont la concentration. De plus, vous allez avoir très faim et vous ne serez concentré que sur la nourriture, ce qui diminue vos capacités de concentration au travail.

Aussi, un régime très hypocalorique occasionne une insomnie et une fatigue constante, ce qui influence grandement votre qualité de travail. Ainsi, vous ne perdrez pas seulement des kilos mais aussi votre emploi.

Mon Avis Personnel

Voyez les nombreux dangers qu’apporte une alimentation très restrictive!

Je ne recommande nullement d’adopter ce type d’alimentation par peur pour votre santé, mais aussi par peur que vous reprenez malheureusement tous les kilos que vous aurez perdus, si cela n’est pas davantage.

Je comprends toutefois qu’il est difficile de vivre avec un surplus de poids, mais il y a de nombreuses autres solutions moins dangereuses et drastiques qui vous permettront de perdre du poids sainement, comme de manger selon le Guide Alimentaire Canadien et d’être actif aux minimums 30 minutes par jour.

Il serait préférable de manger 3 repas par jour ainsi que 2 collations ou encore manger 6 petits repas par jour. C’est comme cela que vous perdrez du poids, sans faim, qui durera dans le temps et sainement.

En ayant cette alimentation, vous mettez beaucoup trop votre santé et votre vie en péril!

Katherine-Roxanne Veilleux on FacebookKatherine-Roxanne Veilleux on InstagramKatherine-Roxanne Veilleux on LinkedinKatherine-Roxanne Veilleux on PinterestKatherine-Roxanne Veilleux on TwitterKatherine-Roxanne Veilleux on Youtube
Katherine-Roxanne Veilleux
Katherine-Roxanne Veilleux
CYBERENTREPRENEURE ET BLOGUEUSE chez MaigrirSansFaim.com
Pour avoir moi-même vécu des problèmes de surplus de poids à mon adolescence, je sais ce que c’est que de ne pas se sentir bien dans sa peau et de ne pas se trouver beau ou belle. Si vous vivez la même chose, je connais les difficultés, les peurs et l'incompréhension que vous pouvez ressentir. Entre 2005 et 2006, j’ai perdu 33 kilos sans suivre de régime mais plutôt en adoptant de saines habitudes alimentaires et un mode de vie beaucoup plus actif. J'ai depuis développé une passion pour la cuisine et c'est pourquoi, en 2010, j'ai crée mon premier site web pour venir en aide aux personnes qui désirent perdre du poids sans régime pour enfin, se retrouver peu à peu, s'aimer, s'accepter de nouveau et être mieux dans leur peau. En ayant perdu ce poids tout simplement en intégrant une saine alimentation à mon quotidien, j'ai voulu partager mes trucs personnels pour vous aider vous aussi à perdre du poids sans casse-tête afin d'avoir des résultats durables. Au fil des années, j'ai crée de nombreux recueils de recettes et programmes minceur pour venir en aide à mes lecteurs et les soutenir dans leur démarche de perte de poids.

90 réponses sur “Manger une fois par Jour pour Maigrir est-il Dangereux”

  1. Voilà un bien triste article.. Votre manque de professionnalisme et de connaissance sur le sujet vous a amenée à nous pondre un beau ramassis de sottises! Je ne perdrai pas mon temps à défaire votre argumentaire, pour peu qu’on puisse nommer cela ainsi! (et vous renvois donc au commentaire de Capucine que je trouve bien plus fondé que vos propos). Merci à elle.
    Et pour l’amour de Dieu, si vous aimez écrire, même pour écrire des absurdités, faites le bien! Tant d’erreurs ne peuvent se cacher derrière des fautes de frappe comme je vous ai vu le justifier antérieurement..
    Achetez un Bescherelle!

    Bonne journée et merci pour la dépense calorique occasionnée, votre article-poubelle m’ayant fait bondir plus d’une fois.

    1. Un article-poubelle?

      LOL

      Au fonds un article qui ne reflète pas votre pensée est un article-poubelle.

      Continuez à manger un seul repas par jour Sébastien si vous vivez bien ainsi mais mon opinion et celle de ma femme est que ce n’est pas une bonne chose, ni pour nous qui sommes adultes, ni pour nos enfants.

      Les gens qui adoptent un régime alimentaire qui comporte un repas par jour ont tellement l’air de tripper sur leur mode alimentaire, comme si tout le monde devaient faire de même.

      Mon opinion est que de se limiter volontairement à un repas par jour (à moins d’une raison médicale) est malsain.

      Question: Avez-vous du plaisir à manger Sébastien?

      Personnellement j’aime beaucoup manger et partager une bonne bouffe en famille ou entre amis est un plaisir de la vie.

      Si je devais me limiter à un seul repas par jour j’en serait très malheureux.

  2. Bonjour !

    Peut importe le nombre de repas
    Pour perdre du poids il faut un déficit calorique.
    Gérer les macro nutriments : Glucide Protéine Lipide.
    J’ai tout testé jeûne intermittent, 6 repas, 3 repas, 2 repas, 1 repas, par jour
    Avec le même nombre calories 2000kcal

    Conclusion : les sensations de faim ne sont pas les même, étant sportif la fatigue non plus et la composition du corps masse musculaire et graisse sont différentes. Mais la perte de poids est casi pareil.

    Je suis à 2 repas par jours et je me porte bien d’autre personne se porteront moins bien. Chaqu’un ses habitudes alimentaires il faut juste adapté les ratios des macro nutriments et avoir un déficit calorique progressif.

    Facile à dire que de faire ? Après il aura des facteurs psychologique qui peut empêcher la perte de poids. Il faut trouver une motivation qui pousse à être prêt pour perdre du poids. ( On a envie mais on est pas motivé, on se réconforte avec a nourriture, …)

    Aurevoir !

    1. Bonjour

      Vous apportez ici des aspects très intéressants mais malheureusement négligés dans la perte de poids soit: les facteurs psychologiques

      Malheureusement, nombreuses sont les personnes qui DÉSIRENT perdre du poids mais n’ont pas la motivation nécessaire à améliorer ces habitudes de vie.

      Comme vous le dites, certaines personnes se portent moins bien à manger 2 repas par jour alors que pour d’autres personnes, il n’y a aucune différence.

      Même chose pour le jeûn intermittent.

      Je vous remercie pour votre commentaire.
      Cordialement
      Roxanne

  3. Je vous remercie pour votre réponse.
    Donc selon vous, ne pas manger le soir n’est pas indispensable pour maigrir mais n’est pas non plus néfaste? Et ne risque pas de diminuer le métabolisme?

    1. Bonjour Deborah

      Oui, en fait je pense que si l’on mange de SAINS aliments le soir parce qu’il y a une VRAIE faim, ça ne nuit pas à la perte de poids.

      Par contre, ne nous cachons pas que la majorité des personnes qui mangent le soir, c’est par habitude, plaisir ou ennui et ces personnes consomment des aliments peu nutritifs (céréales, chocolat, croustilles, mais soufflé, etc.) Ça nuit évidemment à la perte de poids.

      Et non, manger le soir, à mon avis, (pour les raisons exposées précédemment) ne fera pas baisser le métabolisme.

      Cordialement
      Roxanne

  4. Bonjour,
    on entend beaucoup d’avis et d’opinions sur differents régimes.
    J’ai un ami qui vient d’en perdre 35 en supprimant le diner.
    Ca fait longtemps que j’entends dire que ne pas manger le soir, ou manger avant 18heure et plus rien apres, est excellent pour maigrir.
    J’aurai voulu savoir quel est votre avis sur la question.
    De plus, quand vous parlez de diminution du métabolisme de base lorsqu’on saute des repas, pour l’augmenter peut on manger peu mais plus souvent? (par exemple une crudité plusieurs fois par jour )
    Merci!!

    1. Bonjour Deborah

      Comment allez-vous ?

      Oui, effectivement il y a beaucoup d’avis sur ce sujet.

      En fait, ce n’est pas tant de manger le soir qui fait grossir mais généralement, les personnes qui grignotent en soirée vont consommer des aliments caloriques et ça évidemment, ça nuit à la perte de poids.

      Personnellement, j’ai toujours mangé (ou presque) après 18 heures et ça ne m’a pas empêché de maigrir.

      Un autre point est que pour plusieurs personnes, manger le soir est une habitude. Ce n’est pas qu’elles ont réellement faim mais qu’elles aiment cette mauvaise habitude qui peut, encore ici, nuire à la perte de poids.

      Certains professionnels s’entendent que manger plus souvent mais en plus petites quantités peut aider à la perte de poids.

      Mon avis demeure qu’il est “tout simplement” être à l’écoute de sa VRAIE faim et sa satiété 🙂

      Je vous remercie pour votre commentaire.
      Passez une belle journée
      Roxanne 🙂

  5. Bonjour Roxanne,

    Je viens de prendre connaissance de votre article et celui-ci m’a laissé un sentiment d’article réducteur et alarmiste pour promouvoir des molécules pas forcément bénignes.

    Déjà, les termes « Maigrir sans faim » sont pour moi des termes qui n’apporte pas la solution. Savoir reconnaître sa faim et ensuite sa satiété sont des choses essentielles dans l’alimentation que nos vies suralimentées nous ont désapprise. Des gargouillements d’estomacs signifient seulement une vidange gastrique et la sensation de faim ne signifie pas pour autant que le corps à faim. Une grosse part du mental joue dans cet apprentissage. Et savoir si son corps à faim et de quoi, plutôt que sa tête est essentiel. La sensation de faim et la régulation de l’appétit sont liés à une hormone, la ghréline, qui est produite pas l’estomac principalement (le pancréas secondairement et dans une moindre mesure l’hypothalamus). Son action et les sensations qui en découlent sont accompagnée par une autre hormone, la leptine qui est appelée hormone de satiété. Durant des périodes de jeûne l’estomac va naturellement stopper la production de ghréline. Maigrir sans apprendre à comprendre et réguler sa faim est une hérésie. Renforcer son mental et avoir un rapport moins compulsif à la nourriture est nettement plus sain me semble-t-il.

    Je vais commenter votre article et vous parler de mon expérience.
    Femme, 31 ans actuellement, 89 kg pour 1m60 au mois de décembre 2016. Activité professionnelle sédentaire complémentée par une activité sportive régulière (renforcement musculaire, travail uniquement avec le corps).
    Un poids en constante augmentation malgré une alimentation réellement équilibrée, sans volume déraisonnable, je n’ai pas un gros appétit. Je ne mange pas industriel, je cuisine du frais, ai plus d’appétence pour le poisson que la viande, ne suis pas un bec sucré, ne sale pas mes plats, ne cuisine pas au beurre, ne saucissonne pas à tout va …
    Plusieurs facteurs ont causé ce déséquilibre :
    – Un SOPK tout juste diagnostiqué présent depuis ma puberté,
    – Un traitement non adapté avec de l’Androcure qui a nettement contribué à dérégler mon métabolisme et à me faire gonfler (gras + eau),
    – Des analyses sanguines à l’appui : problème de poids d’origine métabolique et non pas alimentaire.

    Ayant testé tout type de conseil nutritionnels prodigués par des professionnels de santé divers et n’ayant aucun résultat probant, mon poids continuant de monter, j’ai mené mes propres recherches et ai commencé à mieux écouter et comprendre mon corps.
    Depuis 7 mois maintenant, je ne mange qu’un repas par jour, équilibré, le soir, sauf le weekend ou je mange de façon « sociale », et pas de façon déraisonnable, des repas normaux et équilibrés majoritairement (Je ne me prive pas non plus de sorties au restaurant et de repas plus festifs). Je ne souffre pas de faim, ni de privation et les gargouillements de mon estomacs sont pris pour ce qu’ils sont : des gargouillements, une vidange gastrique. Quand bien même mes soucis de poids et de santé ne sont pas liés à mon alimentation, j’ai compris qu’un fonctionnement alimentaire différent me permettrait de reprendre le contrôle et d’améliorer mes fonctions métaboliques.

    Manger un seul repas par jour de signifie pas manger déséquilibré et manger trois repas par jours ne signifie pas des apports équilibrés. Un repas par jour en ayant une alimentation diversifié et équilibrée, avec des apports de qualité, n’entraînera pas de carence, ni même de grosses fringales et sensations de faim. De plus, manger un seul repas par jour n’entraînera pas une perte de poids drastique en peu de temps. Personnellement, je suis à -1 kg par mois, tous les mois depuis que j’ai commencé, pas plus. Ce qui signifie un ratio d’environ 33,33 grammes perdus par jour (En volume cela donne 4 cuillères à soupe rase de sucre blanc). Ce n’est donc pas une fonte rapide ni même déraisonnable et c’est en corrélation avec le rythme de perte de poids idéal conseillé par mon médecin traitant et mon endocrinologue actuelle. Je conserve une activité sportive, et ne perds pas de muscle.

    Il est à noter que chaque humain a un métabolisme qui lui est propre. Et tous n’ont pas besoin de carburer aux féculents. Dans mon cas, ils sont néfastes, entraînant un gros pic de glycémie puis une descente violente avec coup de barre extrême 2h après. Je n’en consomme que rarement et privilégie les indices glycémiques bas. La majorité des conseils nutritionnels nous rabâche que le corps à besoins de sucre(s) pour fonctionner. C’est vrai, mais dans l’application, cela ne veut pas dire que nous devions ingérer ces sucres et ces glucides pour en donner à notre corps. Le foie le produit lui-même, à partir de notre alimentation et notamment des matières grasses. Il faut donc privilégier des matières grasses de qualité.

    Manger une seule fois par jour : « Ils ne savent pas que cela est très dangereux pour leur santé physique et mentale ». Toute l’introduction de l’article est déjà désagréable mais cette partie-là m’a fait bondir. Non seulement parce que c’est faux, mais aussi parce que trois repas par jour ne sont pas la constituante assurée d’un mental solide et équilibré. Aller expliquer aux lecteurs que se soustraire à la règle des trois repas par jour va leur bousiller le corps et le cerveau pour vendre des coupe-faim et laxatifs est assez malvenu, mais cela n’engage que moi. Je vais reprendre vos thèmes :

    – Manger une seule fois par jour n’est pas synonyme d’alimentation déséquilibrée ! Et faire la liste des carences hypothétiques et imaginaires c’est vraiment prendre les gens pour des neuneus. Manger un seul repas par jour ne cause pas d’anémie ni d’ostéoporose ! Et culpabiliser les gens avec cette phrase « Ils devront, par la suite, assumer leurs décisions et vivre au quotidien avec cette maladie » est vraiment cruel. Arrêtez, gourou auto-proclamés de la bouffe et auteurs d’articles divers de vouloir constamment faire peur aux gens, c’est inadmissible.

    – Manger une seule fois par jour n’est pas facteur d’anomalies cardiaques ! Une alimentation équilibrée apportera la dose nécessaire de calcium et de potassium au corps. Menacer les gens d’arrêt cardiaque, là aussi c’est inadmissible. Pourquoi ne listez-vous pas plutôt quelques-uns des aliments qui apporteront ces minéraux essentiels ? (Pour le potassium : Légumineuses, pommes de terre avec leur peau, blé, patate douce, fruits notamment kiwis et bananes, légumes verts, le persil frais, les fruits secs … Pour le calcium : Choux, eaux minéral Hépar, Brocolis, laits, laitages, fromages, les sardines à l’huile, les œufs, les légumes verts, les légumineuses, les fruits secs …).

    – « Perte de poids non durable », en ne mangeant qu’un repas par jours, le corps réapprend à optimiser ce qui lui est fourni et à en tirer le maximum. D’autre part, les périodes où il n’a pas à allouer son énergie à la digestion, il peut se concentrer sur l’entretien, la réparation et l’amélioration de l’intégralité de nos fonctions, éliminer les cellules anormales, augmenter notre immunité, etc. En mangeant seulement une fois par jour, on ne perd pas « très rapidement du poids pendant les premières semaine ». Le corps va faire les choses à son rythme. De plus, votre article promeut l’idée de maigrir sans faim, ce qui est à mon sens une hérésie. Prendre des cachetons et des pilules pour ne plus ressentir un phénomène normal et banal qui est celui de la faim, ne permet pas de réapprendre à reconnaître sa faim. La personne qui n’aura pas fait ce cheminement aura en effet beaucoup plus de chance de reprendre le poids perdu dès l’arrêt des pilules.

    – « En ne vous alimentant qu’une fois par jour, vous diminuez excessivement votre métabolisme de base, donc vous brûlerez moins de calories au repos et lors d’activités physiques. » Il serait intéressant que vous expliquiez ce que vous considérez être un métabolisme de base, sachant que chaque individu a un métabolisme qui lui est propre et que de très nombreux facteurs entre en action pour régler ou dérégler le métabolisme. D’autres part, changer la fréquence des repas n’amène pas le corps à brûler plus ou moins de calories. Celui-ci va brûler des calories en fonction de l’apport qui sera fourni et de la plus ou moins grande complexité d’assimilation des différents aliments. (Pour creuser le sujet, lire les études sur ce thème : Specific Dynamic Action (SDA) / Thermic Effect of Food (TEF) / Effet thermique des aliments). Ensuite le corps brûlera les calories qui correspondront à l’effort que vous lui demandez.

    – « De plus, étant donné que vous donnez une sensation de famine à votre corps, le peu d’aliments que vous consommez seront transformés sous forme de réserves graisseuses pour subvenir aux besoins vitaux de votre corps ». Manger un repas par jour ne met pas le corps en état de famine !!! C’est une hérésie d’écrire une chose pareille. Manger un repas par jour n’est pas une anorexie ni une famine ! Et je peux vous garantir qu’un repas par jour ne sera pas transformé en réserves graisseuses, je le constate physiquement depuis 7 mois maintenant. Les plus grands facteurs alimentaires de production de gras pour le corps sont la malbouffe et le sucre, notamment raffiné. Et la menace de stocker quand on recommencera à manger trois repas par jour n’est absolument pas fondée. Un repas par jour est un jeûne intermittent qui a pour effet de diminuer très nettement la production d’insuline (hormone responsable de la prise de poids). Certains ne reprendront pas les 3 repas par jours parce qu’ils savent que leur corps n’en a pas besoin et fonctionne mieux autrement. D’autres reprendront avec les connaissances qu’ils ont acquises au cours de ce que l’on qualifie de jeûne alterné et sauront jauger leurs besoins sans s’empiffrer contrairement aux gens qui utilisent des coupes faims et autres pilules de plus en plus décriées par le corps médical.

    – «Perte de la masse musculaire » + « moins de force et d’endurance lors de la pratique d’une activité physique », avec un repas par jour, mon corps n’a pas puisé dans mes muscles, loin de là, et continuer ou commencer une activité physique lorsque les gens sont sédentaires est recommandé. Il faut s’entretenir au sens propre du terme. Manger un repas par jour ne transforme pas les gens en loques toutes molles. Cela n’enlève pas de force, qui est liée à un travail musculaire particulier. Ni l’endurance qui est aussi à travailler (endurance cardiovasculaire et respiratoire, endurance musculaire (fonction du travail effectué par les fibres musculaires, fibres lentes de type I ou fibres rapides de type II), endurance liée à la volonté). Un repas par jour (jeûne intermittent) va augmenter la production de l’hormone de croissance. Celle-ci active le métabolisme des graisses et préserve la masse musculaire.

    – « Malaises », vous classez la mauvaise haleine dans les malaises, sérieusement ? Là encore dans ce paragraphe, vous insistez et mélanger complètement équilibre alimentaire et fréquence d’alimentation. Et utilisez toute une liste de malaises pour effrayer les gens. Sachez une chose concernant notamment la concentration : le jeûne alterné n’a pas diminué ma concentration, au contraire. Mon corps n’ayant pas à allouer autant d’énergie à la digestion, je peux l’utiliser autrement. Je ne vais pas m’attarder sur votre liste, mais sachez qu’un repas équilibré par jour n’entraîne rien de ce que vous mentionnez. D’autre part, mon conseil ultime pour les gens en recherche d’équilibre est simple : adapter votre mode de vie, vos activités et votre alimentation à votre métabolisme propre. Expérimentez, en vous renseignant, en vous faisant suivre et en vous écoutant pour trouver votre fonctionnement idéal. L’organisme humain est tout à fait adapté et préparé pour supporter des périodes de manque de nourriture. Des exemples tout simples : les participants de Koh-Lanta ne passent pas leur temps en syncopes. Les personnes qui pratiquent le ramadan ne s’écroule pas à nos pieds parce qu’ils ont sauté deux repas. Les personnes qui jeûnent 3 jours ou une semaine ne sont pas enterrées par leurs familles à l’issue et je pourrais continuer d’allonger la liste. Alors non, un repas par jour ne va pas vous détruire si vous faites les choses intelligemment et en écoutant vos besoins réels.

    – « Isolement social », il n’est pas ardu d’avoir des activités de groupe en mangeant un seul repas par jours. Les activités de groupe ne se résume pas à manger ! Les repas entre amis et collègue ne sont pas une source d’anxiété du fait de ce choix de rythme de prise alimentaire ! Vous pouvez tout à fait vous joindre à eux, ne pas manger du tout et même expliquer votre démarche. Ou manger à ce repas là et pas à un autre ou manger ce jour-là et reprendre votre rythme habituel le lendemain. Cela va aussi dépendre du moment que vous avez choisi pour jeûner et de celui que vous avez choisi pour manger. Le principe du jeûne alterné / alternatif/ intermittent et de séparer deux repas d’un certain nombre d’heures. A chacun de trouver son rythme sans céder à la pression sociale ni aux articles alarmistes et pessimistes de mauvais aloi.

    – « Diminution de la qualité de travail », « Vous ne donnez pas assez de calories à votre corps pour qu’il puisse assurer adéquatement toutes les fonctions vitales, dont la concentration », la qualité de travail ne diminue pas, non. Petit point sur les fonctions vitales : ce sont les fonctions que tout être vivant utilise pour se maintenir en vie. Elles sont la nutrition, la reproduction et la relation selon cet article qui est corroboré par d’autres articles et études sur le sujet : https://education.toutcomment.com/article/quels-sont-les-trois-fonctions-vitales-3014.html. La nutrition : concerne l’obtention de toute matière et énergie indispensable pour vivre et englobe : alimentation, respiration, circulation (sanguine) et excrétion. La reproduction : perpétuation de l’espèce. La relation : perception des stimuli extérieurs comme intérieurs entraînant l’élaboration de réponse et permettant d’assurer la survie. Je complète « la relation » par la notion de conscience (système nerveux, réflexes de préservation de la vie). Étayant ceci : ce n’est pas pour rien que lorsqu’une personne a fait un malaise, les secours s’assurent en premier lieu de son état respiratoire, circulatoire et réaction aux stimuli (parlez-moi, pressez ma main si vous m’entendez…). La concentration n’est pas une fonction vitale ! Manger un repas par jour ne nécessite pas la présence des pompiers. Là aussi vous mélanger fréquence d’alimentation, qualité d’alimentation et nombre de calories allouées (qui doivent être fonction des besoins de la personne). Le reste de votre paragraphe sur la diminution de la qualité de travail, est un cliché infondé à lui tout seul. Menacer les gens de perdre leur emploi… Sérieusement ? Là encore, un repas par jour n’est pas l’équivalent « d’un régime très hypocalorique ».

    Dans votre conclusion vous reparlez d’alimentation « très restrictive ». Un repas par jour n’est pas une « alimentation très restrictive », c’est un rythme d’apport alimentaire différent des 3 ou 6 repas par jour, un point c’est tout. Quel que soit le rythme alimentaire choisi par les gens, leurs apports se doivent d’être diversifiés et de qualité.

    Pour revenir à mon expérience d’un repas par jour :
    – Je mange le soir, de façon variée, sans me priver.
    – Je ne souffre ni mentalement, ni physiquement de ce rythme.
    – Je perds un kg par mois, pas plus, pas moins.
    – J’ai un meilleur sommeil.
    – Une meilleure concentration au travail, une meilleure capacité d’analyse et de synthèse et plus de créativité.
    – Une meilleure résistance immunitaire, finis les rhumes, rhinites, bronchites, sinusites, angines à répétition. Diminution de mes allergies aux pollens (avant ça, allergie à presque tous les pollens, grosses rhinites conduisant systématiquement à des sinusites infectieuses).
    – Je n’ai pas perdu de muscles, je commence même à les revoir.
    – Comme mon poids diminue, je suis moins fatigable et je gagne en endurance.
    – Autres bénéfices et pas des moindres : augmentation significative de mon taux de bon cholestérol.
    – Diminution des symptômes et des douleurs musculaires liée à une fibromyalgie.
    – Retour à la normal du fonctionnement ovarien.
    – …

    Roxanne, je ne doute pas que vous soyez pleine de bonnes intentions et c’est aussi pour cela que j’ai pris le temps d’écrire cette très longue réponse. Mais s’il vous plait, ne tombez pas dans les travers de cette multitude d’articles alarmistes et menaçants dont le web est truffé. La société actuelle nous pousse depuis des décennies à consommer, engloutir, et si possible avec le rythme le plus rapide possible. Chaque individu à un métabolisme et un psychisme qui lui est propre, le guider est une chose mais le pousser à faire des choix en manipulant ses peurs et ses blessures en est une autre. Creusez un maximum le sujet, faites le tour des questions métaboliques, hormonales, etc., vous permettra de mieux accompagner vos lecteurs.

    Bien cordialement,

    Capucine

    1. Bonjour Capucine

      Comment allez-vous ?

      Vous savez, Maigrir sans faim ce veut simplement signifier qu’il est tout à fait possible sans être constamment affamé, une chose souvent véhiculé et vécu chez les personnes qui désirent perdre du poids.

      Je sais pertinemment qu’il est essentiel de reconnaître sa VRAIE faim et sa satiété.

      Comme vous le mentionnez ici, plusieurs personnes croient avoir faim alors que c’est peut-être tout “simplement” une raison émotionnelle qui pousse ses personnes à croire qu’elles ont une VRAIE faim.

      Il est vrai que même si une personne mange 3 repas par jour, elle n’a pas automatiquement une alimentation équilibrée mais on s’entend pour dire qu’en général, les professionnels de la santé s’entendent pour dire qu’il faut manger 3 repas par jour pour répondre à nos besoins physiques.

      Vous avez ici un avis qui diffère du mieux, tout simplement et je respecte le vôtre.

      Par contre, plusieurs sont les personnes qui se privent volontairement de manger régulièrement au courant d’une journée en croyant que ça leur permette plus facilement de maigrir, ce qui est faux dans la majorité des cas (oui, chez certaines personnes, ça fonctionne).

      Ces personnes se privent et vont alors compenser au seul et unique repas qu’elles pourront savourer au courant de la journée ou encore ces personnes seront si affamées qu’elles finiront par grignoter tout le long de la journée. Encore ici, chez certaines personnes qui vont se limiter à 1 repas par jour, elles n’auront pas faim et ne sentiront pas l’envie de grignoter. C’est du cas par cas.

      Je ne suis pas ici pour faire peur aux gens mais bien leur informer que de manger 1 seul fois par jour n’est pas nécessairement sans aucune conséquence.

      Je crois qu’en lisant votre commentaire, nous avons une vision différente des choses tout simplement.

      Je respecte votre commentaire mais sachez que mon but n’est pas de faire peur aux personnes mais simplement les informer.

      Et si ces personnes ont des questions, elles peuvent en discuter avec leur médecin mais personnellement, je ne crois pas qu’un médecin va approuver le fait qu’une personne ne mange qu’une fois par jour volontairement pour perdre du poids.

      Du moins, c’est notre “mentalité” ici au Québec.

      Peu sont adeptes des jeuns intermittents mais si ça marche pour certains, tant mieux pour eux tout simplement.

      Ici, on prône davantage de manger équilibré et ce, le plus souvent possible.

      On prône également d’être à l’écoute de sa VRAIE faim et satiété pour favoriser une saine perte de poids.

      On parle ici de manger 3 fois par jour et de prendre des collations au besoin si on en ressent le besoin (ici lire la faim!)

      Je sais que de nos jours, nous surconsommons la nourriture mais c’est un débat dans lequel, je ne désire pas débattre pour le moment.

      Cordialement
      Roxanne

      1. Dans mon cas, exactement les mêmes conclusions que Capucine:
        “Je mange le soir, de façon variée, sans me priver.
        – Je ne souffre ni mentalement, ni physiquement de ce rythme.
        – Je ne perds pas de poids significativement, disons qu’il est mieux réparti
        – J’ai un BIEN meilleur sommeil.
        – Une meilleure concentration au travail, une meilleure capacité d’analyse et de synthèse et plus de créativité.
        – Une meilleure résistance immunitaire, finis les rhumes, rhinites, bronchites, sinusites, angines à répétition.
        – Je n’ai pas perdu de muscles, puisque je continue une activité physique régulière.
        – Comme mon poids diminue, je suis moins fatigable et je gagne en endurance.
        – Aucun malaise à signaler …”

        Vous dîtes, je cite “Et si ces personnes ont des questions, elles peuvent en discuter avec leur médecin mais personnellement, je ne crois pas qu’un médecin va approuver le fait qu’une personne ne mange qu’une fois par jour volontairement pour perdre du poids.” Or, vu avec un nutritionniste: il faut manger à sa faim!

        5 ans que mon mari et moi ne mangeons qu’une fois par jour au dîner. Je n’y ai vu que des bénéfices depuis et aucun des symptômes que vous citez. C’est très gentil de vouloir informer les gens mais il vaut mieux écouter les personnes qui vivent personnellement ce genre d’expériences que tirez des conclusions en lisant je ne sais quoi sur le web. Allez dans les pays comme l’Allemagne ou la Suède. Le petit déjeuner y est important certes mais le repas du midi est souvent mis de côté. Cela fait donc 2 repas par jour, or ces personnes ne souffrent pas, à l’échelle nationale, des troubles que vous citez. Vous avez le droit d’avoir un avis différent, je suis tout à fait d’accord, mais le mieux est de conner son avis quand on sait personnellement de quoi on parle.

        Amicalement.

        1. Bonjour Anonyme

          Comment allez-vous ?

          Effectivement, il faut manger à sa faim.

          Mais ici, il était question qu’une personne se prive de manger plus régulièrement au cours de la journée alors qu’elle ressent une vraie faim.

          Tant mieux si vous n’avez que des bienfaits à suivre ce mode alimentaire mais je crois pas qu’il convient à tous.

          Et je vous remercie pour les informations que vous apportez.

          Comme vous le dites, si ça convient à plusieurs personnes, super mais je parle ici davantage de personnes qui, dans le seul but de perdre du poids, vont sauter 2 repas croyant que ça favorisera une perte de poids plus rapide.

          Vous comprenez ?

          Je vous souhaite une bonne journée
          Roxanne

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.