L’anorexie Cause-t-elle l’Infertilité ?

Je ne sais pas ce que vous en pensez mais aujourd’hui, “il n’est pas difficile” de souffrir d’anorexie. 

Je m’explique.

Notre société (malgré les publicités de sensibilisation) nous met énormément de pression pour être belle physiquement, être mince, avoir une belle poitrine généreuse, ferme MAIS naturelle, des jambes élancées, un ventre plat et un corps et visage jeune.

Même si vous pensez ne pas entrer dans cette vague ou plutôt ces critères de beauté, vous le faites tout de même inconsciemment.

Vous achetez de beaux vêtements qui vous mettent en valeur, vous suivez des régimes, coupez dans les portions, ne pas manger de gras ou de sucre, mettez des gaines ou des soutiens-gorge “rembourrés”, vous vous appliquez de la crème antiride, vous portez des décolletés alors que vous êtes en âge mûr, etc.

C’est pourquoi, je crois, que de nos jours, on retrouve des jeunes filles de moins de 12 ans qui ont déjà suivi au moins un régime.

12 ans!!! Vous ne trouvez pas cela un peu jeune pour déjà se préoccuper de la sorte de son apparence physique et de son poids?

Que ça soit à la télévision, dans les magazines ou les publicités, les femmes que nous y retrouvons sont tous “parfaites”. Du moins, c’est ce que nous nous disons n’est-ce pas?

Ce n’est donc pas sans raison que les femmes souffrent de plus en plus de troubles alimentaires, plus spécifiquement d’anorexie, une maladie mentale et non physique même si les conséquences sont physiques.

Si cela continue ainsi, on pourra dire dans 20 ans que 25% des femmes ont souffert d’anorexie, un problème de santé qui ne se résolue pas seulement en mangeant plus mais qui demande des thérapies, des rencontres avec des nutritionnistes, des peurs, des angoisses, de la tristesse, de la détresse et des rechutes malheureusement. C’est un combat de tous les jours pour ces femmes qui souhaitent maigrir pour plaire à tous, pour retrouver le contrôle de leur vie au moins sur un aspect et plusieurs autres raisons.

Par contre, ces femmes, même si elles souffrent d’anorexie sont comme vous et moi. Elles ont des amours, des relations, des projets et des rêves. Ce n’est pas parce qu’une femme souffre ou a souffert d’anorexie qu’elle ne cajole pas le rêve d’avoir des enfants en santé.

C’est alors que ces femmes ressentent une grande peur et anxiété à savoir si le fait d’avoir ou de souffrir d’anorexie diminue les chances de tomber enceinte et même si l’anorexie ne cause pas l’infertilité.

On sait déjà que l’infertilité (et non la stérilité) est difficile à vivre pour un deuil, surtout si les professionnels de la santé doivent pousser davantage pour permettre à ce couple d’avoir un enfant “naturellement” par l’utilisation de FIV (fécondation In Vitro) par exemple.

L’anorexie cause-t-elle l’infertilité? 

Avant tout, il serait bien de savoir vraiment en quoi consiste l’anorexie.

Définition 

L’anorexie mentale est une maladie psychologique et psychiatrique dans laquelle les femmes sont 99% plus exposées que les hommes. Ces personnes anorexiques refusent l’ingestion complète ou très partielle d’aliments et ressentent une encore plus grande peur lors d’une exposition à des aliments riches en gras ou en sucre. C’est l’un des troubles alimentaires les plus présents dans nos sociétés, car on sait que l’image  idéalisée de nos est une femme mince, pour ne pas dire maigre, avec une poitrine volumineuse, des jambes infiniment longues, les cheveux longs blonds, etc.

De plus, l’anorexie est connue comme étant une très grande restriction alimentaire provenant d’une obsession envers la nourriture et la perte de poids  où les personnes touchées mangent pratiquement rien, font une quantité de sports excessive ou pas, peuvent avoir recours à des laxatifs ou vomissements et on comprend que cela entraine une importante perte de poids, dans un Indice de Masse Corporel de la maigreur, soit moins de 16.
Quoique que la première chose que nous pensons lorsque nous parlons d’anorexie soit une personne maigre, l’anorexie mentale est une maladie mentale beaucoup plus profonde que l’apparence physique. C’est un mal-être interne qui peut entrainer beaucoup de conséquences graves et MORTELLES. Par contre, de nombreux outils sont disponibles pour les personnes qui en souffrent, notamment des thérapies­.
Statistiques de l’anorexie mentale 
  • L’anorexie touche davantage les jeunes femmes de 13 à 20 ans, mais certaines commencent à 9-10 ans ou à l’âge adulte soit 30-40 ans à souffrir de ce problème de santé mentale.
  • 10% des adolescentes en sont atteintes
  • 90% sont des femmes et 10% des hommes
  • Le taux de mortalité des anorexiques est de 6% à 20%
  • Le taux de guérison complète est assez faible, car les anorexiques auront conservé une tendance à l’obsession de la minceur et de la perte de poids.
  • Au Québec, 65 000 jeunes femmes de 14 à 25 ans sont atteintes d’anorexie
  • 1% des femmes de 14 à 25 ans souffrent d’anorexie
Signes et Symptômes
  • Refus de s’alimenter, restriction de l’alimentation
  • Rituels ou comportements compulsifs en lien au repas, à la nourriture et à la perte de poids
  • Vomissements provoqués, utilisation de laxatifs ou diurétiques, recours à des exercices physiques exagérés pour perdre du poids
  • Port de vêtements trop grands ou multiples superpositions de vêtements
  • Poids inférieur de 15% du poids santé
  • Aménorrhée : absence du cycle menstruel consécutif
  • Bradycardie : pouls inférieur à 60 battements/ minute
  • Baisse de la température corporelle, d’où elles sont la sensation d’avoir toujours froid
  • Cachexie: os saillants, yeux enfoncés, peau sèche, présence de lanugos (duvet blanc)
  • Constipation
  • IMC inférieur à 16
  • Ostéoporose
  • Nie la gravité de son poids
  • Distorsion de l’image corporelle: impression d’être grosse, alors qu’elles sont extrêmement maigres
  • Peur intense et irrationnelle de prendre du poids
  • Recherche d’un corps parfait constant
  • Peur et anxiété face à la nourriture, la cuisine, le tableau de valeur nutritive des aliments et le besoin de nourrir les autres pour se déculpabiliser.
  • Retard dans le développement psychologique
  • Libido quasi absente ( selon l’âge)
L’anorexie et l’infertilité

En premier lieu, il est important de savoir que lorsqu’une femme souffre d’anorexie, elle connaît la majorité du temps une aménorrhée qui est une absence du cycle menstruel. Cela est dû au fait que cette personne a une masse adipeuse inférieure des valeurs de la normale qui fait en sorte que le corps produise moins d’oestrogènes (c’est la masse adipeuse qui produit de ces hormones). Les oestrogènes sont des hormones “féminines” qui permettent les menstruations et la contraception parce que ces hormones permettent l’épaississement de la paroi utérine. Le corps se protège ainsi et c’est pourquoi les femmes anorexiques connaissent une aménorrhée.

Or, s’il n’y a pas de menstruations (de règles), il n’y a pas d’ovulation dans la grande majorité du temps.

Pour vivre une grossesse et réussir à tomber enceinte, il faut avoir une ovulation car c’est à ce moment que des ovules sont expulsés des ovaires et c’est grâce à la “rencontre” d’ovule et de spermatozoïdes que la femme a des chances de tomber enceinte.

Vous comprenez donc que si une femme qui souffre d’anorexie et souffre d’aménorrhée, les chances qu’elle tombe enceinte sont très minces pour ne pas dire “impossible”.

De plus, l’évolution des cycles menstruels chez la femme dépend de l’équilibre des ovaires, de l’hypophyse, de l’utérus et du cerveau. Les hormones “féminines” (oestrogènes, progestérones et androgènes) sont des dérivés du cholestérol et sont sécrétées par les ovaires qui sont influencés par les hormones hypophysaires (FSH,LH) mais aussi par les tissus graisseux de notre corps.

Lorsqu’il y a un manque de tissus graisseux ou d’une masse adipeuse, cela va provoquer un arrêt qui est RÉVERSIBLE du cycle menstruel donc absence des règles.

Malheureusement, je dois être franche avec vous sachant très bien que cela va blesser la personne ou l’entourage de la personne anorexique. Les troubles de comportements alimentaires (TCA) causent souvent des problèmes de fertilité, de grossesses avec des complications, des grossesses non désirées et de décès prématuré chez l’enfant ou la femme.

Les femmes qui souffrent ou encore ont souffert d’anorexie mettent plus de temps à concevoir un enfant. Bon, ce n’est pas nécessairement à cause de vous. Peut-être est-ce votre copain qui connaît une difficulté aussi.

Bonne nouvelle par contre, les femmes qui ont souffert d’anorexie connaissent un temps “raisonnable” de conception, c’est-à-dire en moins de 1 an généralement.

Les femmes ayant vécu de l’anorexie sont 2 fois plus nombreuses dans les cliniques d’infertilité ou encore à recevoir un traitement contre “l’infertilité”.

 

Mon avis personnel 

Je comprends que les femmes qui souffrent ou ont souffert d’anorexie  souffrent de ce problème de santé car elles craignent devenir infertiles mais malgré tout, la peur de perdre le contrôle ou encore de prendre du poids prend le dessus sur ces inquiétudes.

Même s’il est vrai que l’anorexie et l’infertilité vont de pairs, n’oubliez pas qu’il est tout à fait possible encore de concevoir un enfant. Même que les personnes qui souffrent de ce problème de santé connaissent davantage de grossesses “non désirées” contrairement à la population générale.

Si vous souhaitez avoir un enfant mais que malheureusement, vous êtes prise d’anorexie, il serait bien de consulter un médecin ou autre professionnel de la santé car même si ces femmes croient qu’elles sont capables de se sortir de cet “enfer” seul, ce n’est pas le cas.

Si vous avez souffert d’anorexie, que c’est maintenant chose du passé et que vous êtes désormais prête à avoir un enfant mais que malheureusement, cela “ne colle pas” après 10 à 12 mois d’essais, je vous suggère de consulter un professionnel de la santé en COUPLE car ce n’est pas nécessairement parce que vous avez souffert d’anorexie que c’est vous qui connaissez des problèmes de fertilité.

Si vous souhaitez guérir de l’anorexie et connaître les traitements, je serais là pour vous.

Katherine-Roxanne Veilleux on FacebookKatherine-Roxanne Veilleux on GoogleKatherine-Roxanne Veilleux on InstagramKatherine-Roxanne Veilleux on LinkedinKatherine-Roxanne Veilleux on PinterestKatherine-Roxanne Veilleux on Twitter
Katherine-Roxanne Veilleux
Katherine-Roxanne Veilleux
CYBERENTREPRENEURE ET BLOGUEUSE chez MaigrirSansFaim.com
Pour avoir moi-même vécu des problèmes de surplus de poids à mon adolescence, je sais ce que c’est que de ne pas se sentir bien dans sa peau et de ne pas se trouver beau ou belle. Si vous vivez la même chose, je connais les difficultés, les peurs et l'incompréhension que vous pouvez ressentir. Entre 2005 et 2006, j’ai perdu 33 kilos sans suivre de régime mais plutôt en adoptant de saines habitudes alimentaires et un mode de vie beaucoup plus actif. J'ai depuis développé une passion pour la cuisine et c'est pourquoi, en 2010, j'ai crée mon premier site web pour venir en aide aux personnes qui désirent perdre du poids sans régime pour enfin, se retrouver peu à peu, s'aimer, s'accepter de nouveau et être mieux dans leur peau. En ayant perdu ce poids tout simplement en intégrant une saine alimentation à mon quotidien, j'ai voulu partager mes trucs personnels pour vous aider vous aussi à perdre du poids sans casse-tête afin d'avoir des résultats durables. Au fil des années, j'ai crée de nombreux recueils de recettes et programmes minceur pour venir en aide à mes lecteurs et les soutenir dans leur démarche de perte de poids.

6 réponses sur “L’anorexie Cause-t-elle l’Infertilité ?”

  1. Je n’arrive pas à sortir de l’anorexie, je fais des efforts depuis 6 mois mais je rechute toujours…je suis perdue…

  2. Bonjour Justine,

    Comment allez-vous ?

    Premièrement, la première chose à faire serait d’en parler avec votre médecin afin que celui-ci vous oriente vers un professionnel de la santé expert en la matière.

    C’est super que vous fassiez des efforts mais il serait bien d’avoir un coup de pouce supplémentaire (de professionnels) pour sortir de l’anorexie et retrouver un bien-être 🙂

    Qu’en pensez-vous ?

    Prenez soin de vous
    Cordialement
    Roxanne 🙂

  3. Merci pour votre partage. Je viens de réaliser que j’ai souffert de l annorexie depuis mon adolescence jusju’a En eu près quand j’avais 30 ans et personne a eyebrows au courant, y compris moi même. Je m’en suis mariée à l âge de 35 ans et on a galères d avoir un enfant et les médecins nous ont dit que je n’ai plus us de d’hormone Qui faut pour stimuler. J’ai 40 ans et j ai l’impression d avoir 44 ans. Je suis vieillie avant l heure je me sens. J’ai essayé la FIV et IAc mais que des échecs. Maintenant j arrive à conclusion que j’étais bête et maintenant c’est trop tard. On ne peut plus avoir d enfant. J’espère que votre article et mon témoignage peut faire comprendre les autres et faute les gestes nécessaires pour éviter les problèmes en future.

    1. Bonjour Didu

      Comment allez-vous ?

      Quels symptomes aviez-vous pendant votre trouble d’anorexie ?

      Selon vous, qu’est-ce qui a fait que vous vous en êtes sortie ?

      Aviez-vous consulté pour traité ce problème de santé ?

      Malheureusement, l’infertilité est un problème courant chez les couples.

      On dit que 1/6 couples vivra des problèmes de fertilité et sachez que j’en ai fait partie également.

      Heureusement, Dieu a répondu à nos prières à mon mari et moi. ¸
      Ça aura pris 5 ans avant de connaître ce miracle et Dieu a remis ça quelques mois après la naissance de notre premier enfant car je suis retombée enceinte.

      Dieu est puissant 🙂 Il a un plan unique et parfait pour chacun de ces enfants.

      Prenez bien soin de vous.
      Merci pour votre témoignage.

      Roxanne 🙂

  4. Bonjour, j’ai 14 ans et je pense que je commence à devenir une anorexique mentale .. Mais je n’en suis pas sûr, j’ai un corps généreux et ça n’importe qui vous le direz (je fais plus de 55kg) donc physiquement il n’y a aucun problème d’anorexie mais je me fais vomir, j’évite en douce les aliments trop caloriques et j’ai une peure assez importante à l’idée de grossir .. Mais malgré ça je n’ai pas envie d’arrêter parce que mon corps me dégoûte, d’après vous qu’est ce que cela peut être ? Et si je suis vraiment anorexique mentale est ce que ça veut dire que j’ai moins de chance d’avoir des enfants plus tard ?

    1. Bonjour Anonyme

      Comment allez-vous ?

      Je crois que le mieux serait d’en parler avec un professionnel de la santé ou encore une nutritionniste.

      Peut-être est-ce de l’anorexie ou de l’orthorexie, je ne sais pas mais un professionnel saura vous aider 🙂

      Et parlez de vos craintes à ce professionnel, il saura vous répondre .

      Prenez soin de vous
      Cordialement
      Roxanne

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.